[IIIa] Prologue sur les actes des apostres par singulieres prosopopeies attribuees a chascun deulx et au prothomartyr sainct Estienne Point nest besoing icy  je te face Amy lecteur quelque longue preface / Mais seulement en brief tu entendras Que dieu te faict en ce siecle grant grace Auquel lisant ce volume apprendras Merveilleux bien / car tu y comprendras Les faictz divins de luy et ses apostres / Apostres siens jadis et ores nostres Ou sil te plaist ne les villipendras / Car tes docteurs ilz sont dessus to autres Consequemment joseray bien te dire Que de tous jeux ung plus beau ne puis lire Symon greban bon poete estime Mesme en son tēps print peine de lescripre Cōme le voys moult doulcement rhythme∙ Ung frere il eut Arnoul greban nomme Gentil ouvrier en pareille science Et inventeur de grande vehemence Or lung et lautre est digne destre ayme Se on doit aymer les choses dexcellence ⁋ Jamais pourtant il ne fut ne sera Que lon ayt faict quon face ou quon fera Tant soit parfaict et acomply ouvrage / Ou quelque poinct reprendre on ne pourra Sus tous envye use de cest oultrage / Mais ce volume ya hault avantage De par le Roy et son unicque seur Soubz le support desquelz doit estre seur De ne souffrir denvye aucun dommage Grace a tous deux il en doit pour cest heur ⁋ Donc pour mōstrer la forme ⁊ la maniere Du fondement de leglise premiere Et quelle foy il fault que chascun tienne Ont este mis ces Actes en lumiere Pour exaulcer nostre foy tres chrestienne Et affin que le sens mieulx on retienne Est introduict en ce present prologue Parlant chascun apostre en monologue Et le premier des martyrs sainct Estienne Escoutez donc deulx mesmes lepilogue
Sainct Pierre
Cephas je suis qui est a dire Pierre Car Jesuchrist dessus icelle pierre Premierement son eglise a fondee Durant le temps que ay este sur la ̸terre La foy sur tous en moy est habondee / Par quoy me fut la garde commandee Du parc de dieu brebis evangelicques [IIIb] Que je nourris depistres catholicques Puis de martyr couronne concedee Dessoubz Neron le prince des iniques
Sainct Jehan levangeliste
Jehan suis nomme levangeliste / amy De Jesuchrist / de luxure ennemy Vierge garday la vierge sans malice Sur la poictrine a mon maistre endormy Je veis la gloire et celeste delice / Venin mortel feis sortir du calice Nombre de ceulx lesquelz ne sont pas mortz Et relegue en lisle de Pathmos La jescripvis lobscure apocalipse Apocal. 1. Ou entendus a tous ne sont pas motz
Sainct Jacques le grant
Act. 12. Jacques je suis sur lequel mist la grippe Le trahystre roy Herodes dict Agrippe Du nom de dieu florissant despite Dont est dampne en ame corps et trippe Car de la mort sans estre respite Par luy je fuz a tort descapite Le roi Char lemaigne a fonde legli se de sainct jacques en Galice tes= moīg le cro= nicqueur des annal= les  frāce Et le mien corps translate / en Espaigne Fort honnore par le roy Charlemaigne Qui tout ydolle a la precipite Pour meslever en terre galicaine
Sainct Andre
Pescheur je fuz peschant poissons et rhetz Prescheur je suis preschant pecheur errez Au parfond fond dinique iniquite Mes effectz faictz es suyvans vers verrez Et que tout pour equite ay quitte / Car quant Jesus ma incite cite A sa voix vois sans delay delaissant Ces rhetz serrez / et a ung pas passant Matt. 4. A ses acces / car a qui acquitte Est mal malheur / sen va de paix paissant
Sainct Philippe
Bien est heureux qui de la grant tourmente De ceste mer / du monde vehemente Se peult retraire hors des mortelz destroitz Bien est heureux qͥ quāt vent dorgueil vēte Scet evader des grans undes laccrois En se fondant a lanchre de la croix Et en faisant des biens mondains jacture Pour eschapper du peril ladventure Comme avons faict ainsi que je le croys Pour ensuyvir le saulveur de nature
Sainct Thomas
Benoistz sont ceulx qui ont creu sans le veoir Et ausquelz est fidelite scavoir Joan. 20. Cecy je dis pour moy Thomas dydime Qui ne peuz oncq vraye foy concepvoir Sans mettre main dedans la playe intime De Jesuchrist innocente victime [IIIc] Et sans bouter mes doidz charnelz humaīs Dedans les troux de ses piedz et ses mains Par quoy par moy conjecturant / jestime Faulte de foy faire periller maintz
Sainct Bartholemy
Extraict du sang royal de Ptolemee Du roy celeste ay la court mieulx aymee Bartholemy me faisant appeller Pour levangille en Inde declamee Martyr me feis escorcher et peler Rien ny valut opposer nappeller Cruellement on leva mon appeau En lescripvant sur ma sanglante peau Roys convertis me voyans expeller Hors de leu s dieux des dyables ung tropeau
Sainct Mathieu
Pecheurs publicz que dieu veult cōvocquer Et de leurs maulx et pechez revocquer Bien sont tenus rendre grace et louenge Ainsi que moy quil daigna evocquer Estant bancquier et publicain au change Luc. 5. Oncques chāgeur ne feit meilleur eschange Ne qui fust plus prouffitable et utile / Par quoy je fus a me lever agile Laissant argent / bancque / monnoye ⁊ change Esleu apostre et scripteur devangille
Sainct Symon
Qui dira dieu accepteur des personnes Quant on verra de quel estat nous sommes Nous sur lesquelz sa saincte eglise il fonde Qui sommes gēs abjectz ⁊ simples hōmes O Jesuchrist que ta justice ste munde Qui as esleu les plus petis du monde Comme je suis pour te glorifier Symon zelote auquel bon zele habonde Apostre faict de Chananee immunde Dont en toy seul vueil ma gloire fier
Sainct Jacques le mineur
Je fus par la divine volunte Premier evesque en toute chrestiente Qui appelle fus Jacques le mineur Du siege a mort des juifz precipite Pour de la foy estre vray enseigneur On me disoit le frere du seigneur De mesme face ayant similitude Durant ma vie ay mis tout mon estude A publier de Jesuchrist lhonneur Puis par martyre ay quis beatitude
Sainct Jude
Judas je suis / non pas Judas le traystre Lequel trahyt son seigneur et son maistre Par avarice et aux juifz le vendit Luc. 22. Celluy Judas ne suis ne vouldrois estre Qui repentant trop tard largent rendit [IIId] Et puis par grant desespoir se pendit Auquel neantmoins eust este accordee Misericorde / ouy sil leust demandee / Celluy ne suys combien que je sois dit Judas de nom / mais de surnom thadee
Sainct Mathias
Au lieu de luy fus esleu au cenacle Escheu sur moy le sort ayant signacle Act. 1. De volunte et divine option Or pleust a dieu que sans symoniacle Corruption / fraulde et ambition Leglise ainsi feist son election O sainct esprit qui tant mesvertuas Don de ta grace infus sur moy tu as Me commettant dapostre laction Lors que le sort tumba sur Mathias
Sainct Paul
Saulus jestois cruel persecuteur Act. 9. De chrestiente et grant executeur Du mandement des prestres de la loy / Mais maintenant je suis Paul le docteur Des gens payens en lydolatre aloy Haulte trompette et clairon de la foy Apostre apres la mort de Jesuchrist Duquel le nom en maint lieu jay suscript En le portant devant tout prince et roy mort soubz Neron ap̅s maint oeuvre escript
Sainct Barnabe
Barnabe suis aux autres compare Act. 16. Apostre esleu Jesuchrist dispare De terre aux cieulx qͥ pour le tesmoignage De levangille avec Paul separe Fus compaignon de son pelerinage Ad Rom. 1. Avec lequel parfaisant le voyage Act. 14. Les lystriens pour miracles et cure Nous disoient dieux Jupiter et Mercure En nous offrant sacrifice et hommage / Mais de cela lung ne lautre neut cure
Sainct Estienne prothomartyr
Estienne suis de tous premier martyr Act. 7. Lequel avant que par mort departir Hors de ce monde et mansion terrestre Les cieulx ouvers veis fendre et espartir Et Jesuchrist glorieux a la dextre De dieu son pere ou je desirois estre Lors en priant pour les juifz et tyrans Me lapidans tuans et martyrans Mon esperit rendis a dieu mon maistre Ainsi sont tous martyrs au ciel tirans
[0c] Cy commence le premier livre du mystere des Actes des Apostres / cōtenāt lelection sainct Mathias constitue Apostre au lieu de Judas Marie estant au Cenacle avec les unze apostres / ⁊ les disciples tous ensemble cent et vingt personnes apres lassumption de nostre seigneur Jesuchrist enclos pour la craincte des juifz en attendant le sainct esperit advenir le jour de la Penthecouste cōmence [1a]
Marie
commence Dieu immortel / incree createur / Roy et recteur de luniversel mōde Des desolez parfaict cōsolateur / Reparateur de la grāt coulpe immunde Esleve mas des vierges la plus munde Quoncques nasquit avant former les cieulx Pour recevoir dung concept precieulx La deite en mes flans ou tes mys / Parquoy te prie enfant solatieux Nous envoyer le paraclit promis ⁋ Il est certain que tu es le pasteur Et conducteur de la machine ronde / Toy seul mouvant / de tout bien producteur / Parfaict facteur de terre et mer profonde Pour aux humains donner de grace bonde / Souffert tu as par gens sedicieux La mort en croix / dont puis en ces bas lieux Montant au ciel asseuras tes amys Pour consoler autant jeunes que vieulx Nous envoyer le paraclit promis ⁋ Promis nous las comme plein de valeur Et de chaleur ou charite habonde / Promis nous las pour eviter douleur [1b] Et la fureur ou tout horreur reconde / Promis nous las affin que lon nabsconde Ta saincte foy par tourmens furieux / Mais pour par tout comme victorieux La publier contre tous ennemys Quant il plaira a ton vueil gracieux Nous envoyer le paraclit promis ⁋ Prince mon filz sur tous delicieux Je te requiers de cueur devotieux Puis que par toy il a este promis Les tiens pourvoir au throsne glorieux Nous envoyer le paraclit promis
Sainct Pierre
Nous envoyer le paraclit promis Te requerons mon tressouverain maistre A celle fin qua nous les tiens submis Nous soit admis comme a parfaictz commis De noz durs cueurs doubte et crainte au bas mettre / Car si tel bien il te plaist nous transmettre Il est certain que nous serons plus fermes De publier et annoncer les armes Que tu acquis estendu en la croix Dōt chascun jour nous habondōs en larmes Quāt nous souviēt dung faict de si grāt poix
Sainct Jehan
Quāt nous souviēt dung faict de si grāt poix Doulx Jesuchrist / nous ne scavons que dire / Car les faulx Juifz qui ont ouy ta voix Nont entendu ce que tu precongnois / Mais ont tasche tousjours te contredire / Et sont si fort remplis denvie et dyre Que sen leurs mains ilz nous peuent tenir Ilz nous feront griefz tourmens soustenir Pour empescher que ta foy on annonce / Parquoy nous fault en secret contenir Comme craintifz en une place absconse
Sainct Jacques majeur
Comme craintifz en une place absconse Nous habitans ta promesse attendant Leternel feu / qui aux simples denonce Les haultz secretz par son pouoir ardant Pour les garder du faulx lyon mordant Que par falace a lame ne mefface Qui tousjours quiert que telle chose en face Que tant desplaise a la divinite Que jamais nulz ne puissent sans la grace Entrer aux cieulx remplis de dignite
Sainct Jacques le majeur
Entrer aux cieulx remplis de dignite Sont interdictz tous mondains infideles / Entrer aux cieulx pleins de solennite Il est permis a tous chrestiens fideles / [1c] Ce que croyons / mais les faulx juifz rebelles Qui dient vivre en la loy mosayque Sement par tout la doctrine estre inique De nostre maistre et saulveur Jesuchrist Comme suppostz du filz dyabolicque Le tres pervers et cruel Antechrist
Sainct Andre
Le tres pervers et cruel Antechrist Par ses suppostz empesche le prescher Ce que sera redige par escript Du redempteur nostre bon maistre cher / Lequel nous dit en ce lieu nous cacher Jusques au temps que de son tabernacle Nous soit transmis en ce simple cenacle Ou consacra son tres precieux corps Le sainct esprit par souverain miracle Pour en sa foy estre fermes et fors
Sainct Philippe
Pour en sa foy estre fermes et fors Nous attendons que le don nous envoye Quil a promis dont tous sommes recordz / Affin que point par crainte on ne forvoye A publier la saincte sente et voye Par tous climatz quil appartient tenir Et sans flexir ferment soustenir Quen general les propheticques dictz Sont acomplis que lon scait contenir En leurs traictez sacrez et benedictz
Sainct Thomas
En leurs traictez sacrez et benedictz Il est escript que de Jesse la verge Pour saner ceulx qui ont prins ces edictz Il en ystroit une fleur pure et vierge Pour de grace estre humble dame et concierge Ce provenant par ung enfantement Du filz de dieu / qui depuis haultement Endura mort en la croix estendu Affin que fut rachepte de tourment Le genre humain aux enfers descendu
Sainct Barthelemy
Le genre humain aux enfers descendu Par ceste vierge a eu grace planiere Auquel estoit paradis deffendu Quadam causa par loffence premiere Ce queffaca la dame singuliere Qui comme nous en ce cenacle attend Le don sacre du filz omnipotent Son cher enfant / son espoux et son pere Qui ne requiert / comme bien est patent Que preservez soyons de vitupere
Sainct Mathieu
Que preservez soyons de vitupere Cest son plaisir et son affection / [1d] Parquoy devons nous tous en ce repaire La reverer par grand dilection / Car en elle est toute perfection Jamais peche ne la peut approcher Sanctifiee est en ame et en chair Impossible est quel sceust commettre vice Cest le tresor que lon doit tenir cher / Chascun luy doit presenter son service
Sainct Jude
Chascun luy doit presenter son service Il est certain fort bien la merite / Car il nest point parvenu en notice Quoncques dame ayt tant de grace herite / Et pour parler delle a la verite La princesse est que lon peult proclamer / La plusheureuse et quon doit reclamer A son besoing pour tout bien obtenir / Cestes vous dame ou rien na que blasmer A qui sans fin doit gloire appartenir
Marie
En oraison il nous convient tenir Mes vrays amys et apostres esleuz / Car les faulx Juifz nont voulu retenir Le verbe sainct que lon doit soustenir Estre le bien pour tous les preesleuz / Mais comme chiens en yre resoluz Se sont poluz au sang des innocens / Parquoy concludz par propos absoluz Que devers eulx tant vilz et dissoluz Ne vous monstrez / mais en soyez absens / En attendant fault planter en noz sens La vive foy sans crainte de prison Perseverans de courage / et consens Nous maintenir en parfaicte oraison

⁋ Marie
Jesus dieu des dieux Cōbiē est glorieux Domine domin no= ster quā ad= mirabile est nomen tuū. Psalm. 8. Ton nom victorieux Sur tout throsne angelicque Quant je voy de mes yeulx Pour le regne des cieulx Croistre de bien en mieulx Le verbe evangelicque Car la loy judaicque Parolle mosaicque Et figure hebraicque Est du tout terminee / Le testament antique Escripture mysticque Et la voix propheticque Est en toy consommee
Sainct Pierre
⁋ Consommee est / mais pour la loy finee Cōsumma tum est. Joan. 19. Ad rom. 6. Grace est donnee en foy par Jesuchrist
Sainct Jehan
En brief sera levangille semee [0d] Par tout clamee en parolle et escript
Sainct Jacques majeur
Pour le present le concile Antechrist Nous a proscript
Sainct Jacques le mineur
Le prescher deffendant Et le publicq
Sainct Andre
Craincte de levident Mors de leur dent / nous est ung retinacle
Sainct Philippe
Qui nous retient
Sainct Thomas
Prions / en attendant Lesprit ardant / dedans ce tabernacle
Sainct Bartholemy
Dedans ce tabernacle Non esleve pinacle / Mais humble et bas cenacle Nous sommes retirez
Sainct Mathieu
Nous faisons propugnacle De ce clos habitacle A leur demoniacle Envye / et cueurs yrez
Sainct Jude
Paour destre martyrez Et a la mort tirez Nous dict / or vous tirez Jusques aux temps permis / Mais ces jours expirez Nous serons inspirez Hardis et preparez Contre noz ennemys
Marie
⁋ Ennemys sont reprouvez et remis (O mes amys) et apostres esleuz / Et sui eū non recepe= rūt. Joā. 1. Car receu nont leur Messias promis Vers eulx trāsmis / pour tous estre absolutz Prins et vouluz nont leurs propres salutz Ains sont pollutz du sang de linnocens Parquoy (amys) fault planter en noz sens Vive foy sans craindre mort ou prison Perseverans dung courage et consens En faictz descens / priere et oraison

Marie Salome
⁋ Dame excedant toute comparaison Bien est raison De nostre foy a la vostre fier / Car sapience (o dieu le filz faison) Sapientia edificavit si bi domum: excidit colū nas septē A sa maison En vostre corps voulut edifier Sur sept pilliers / comme testifier / Clarifier [1a] La Salomon voulu par escripture Qui sept vertus peuent signifier Glorifier Donc vous voulut sur toute creature
Marie jacobe
Femme je suis dimparfaicte nature Moindre en droicture Au pris de vous du sainct esprit le temple Mere du filz de la deite pure Sans corrompure / Mais la vertu de vous seule contemple
Jayrus disciple et juif converty
La foy en nous comme en vous nest tant ample Bien le me semble / Mais la vostre est une lumiere claire Ou chascun voit et droictement contemple Le vray exemple De vive foy qui a tous nous esclaire
Cornelius disciple et juif converty
Pour croyre en dieu pour au monde desplaire Pour a dieu plaire Tous en ung cueur assembler nous advint Ou lon peult veoir (que a dieu vueille complaire) Ung exemplaire Comme leglise en son principe vint Erat autē turba homi num simul fere cētum viginti. Act. 1. Depuis que dieu en sa gloire parvint Bien cent et vingt Sommes croyans les unze au nombre mis Les unze dis / car lung trahystre devint Dont il convint Que justement de son lieu fust demis
Sainct Pierre
Mes chers freres et bons amys Vous scavez que Jesus fut mys Philip 20. Hebreo. 1. En une croix son corps et ame Pour reparer le grant diffame Dadam / qui trop avoit obmis Le doulx Jesus par son promis Apres avoir prins mort amere Satisfaisant au vueil son pere Nous gecta hors des ennemys Depuis sa resurrection 2. Cor. 18. Act. 10. Et triumphante ascension Il differa quarante jours Faisant avecques nous sejours En tres grande approbation Et sans dissimulation Congneu par plusieurs argumens Et nous ministrant documens [1b] Pour la nostre salvation Et par vraye narration Nous donna admonition Parlant du royaulme de dieu Et commanda que de ce lieu Et cite de hierusalem Ne partissions jusques a lan Luc. 24. Que la promesse de son pere Fust acomplie
Sainct Jehan levangeliste
Nostre frere Il me souvient quant il nous dict Scavez vous pas que jay predict Le baptesme du precurseur Jehan baptiste / nestre pas seur Dautant que en eaue seulement Luc. 30. Du baptesme le sacrement Il conferoit En brief serez Du sainct esprit tous baptisez Apres quil nous eut ce promis A lassemblee estoient prou mis De disciples / qui lappellerent Seigneur / tes disciples si quierent Si cest le temps determine Que Israel desja fort mine Restitueras en son entier Et il leur dist / le vray sentier Act. 1. Et notice de telle chose Ne gist en voz espritz enclose De congnoistre temps et momens Joan. 5. Que mon pere par mouvemens A luy tout seul garde et reserve / Mais vous aurez tost pour conserve Mon esprit qui en vous viendra Et de lassus vous subviendra Pour estre par tout mes tesmoings Act. 2. En hierusalem et lieux joinctz De Judee et de Samarie Sera vostre parolle ouye Jusques a la derniere terre / Ce faict monta es cieulx grant erre Prins et ravy dans une nue Lors nous perdions de luy la veue Quant deux hommes de blanc vestus Act. 1. Luc. 24. Sont apparus en grans vertus En disant / Que regardez vous Galileens  Retenez tous Que ce Jesus / qui de voz yeulx Act. 1. Hebreo. 1. Esvanouyt montant es cieulx Viendra ca bas en mesme forme Quil est monte
Sainct Jacques le majeur
Je me conforme [1c] A vostre dict / je y estois present
Sainct Pierre
Nous avons chose de present A discuter fort necessaire Je vous diray que reste a faire / Cest dacomplir les escriptures Des propheties / choses seures Luc. 21. Et mesmes celles de David Par lesquelles il dit quil veit En esprit ce que je recite Que le ducteur de lexercite De ceulx qui prindrent Jesuchrist Estoit contenu et escript Psalm. 40. Au nombre de sa compaignie Ce fut Judas / qui la mesgnie Pleine denvie et desarroy Servant les prestres de la loy Conduict au jardin Dolivet Traystreusement bailla signet Jo. penul. En baisant nostre bon doulx maistre Depuis fut ayse a congnoistre Le povre malheureux: En somme En hierusalem ny a homme Qui ne sache bien / Et comment Il se pendit desesperement Et creva par le beau meillieu En sorte que en ce mesme lieu Act. 1. Ses entrailles sont demourees / Et a ce lieu nom es contrees Acheldemach jusques aujourdhuy / Qui vault A qui bien la ouy Autant a dire proprement Que champ de sang certainement / Lequel Judas pour sa desserte A laisse sa maison deserte Davantaige son evesche Sera par autruy empesche / Ainsi que avoit este predict Psal. 108. Par le bon prophete David / Pourtant freres nous prierons dieu Quil nous en baille ung en ce lieu De ceste belle compaignie Qui en facon joyeuse et lye Luc. 3. Act. 1. Avec nous portera le nom Tesmoing de resurrection Des faictz et dictz de nostre maistre Des le temps quil se feit congnoistre Premier au baptesme de Jehan Jusques au mesme jour et an Quil monta lassus en grant gloire
Sainct Jacques le mineur
Pierre nous devons chascun croyre Propheties et escriptures [1d] Sans penser que des adventures Aucuns cas icy bas advienne / Mais il fault or que chascun tienne Tout estre soubz la main de dieuRoman. 8.
Sainct Pierre
Or doncques prenons en ce lieu Pour bien ce faire ung des disciples Qui en ce faict soit ferme appieu Ilz sont de ton bien susceptibles Sachans tous les textes des bibles / Ilz ne vous refuseront pas Act. 1.
Sainct Thomas
Joseph ya / dict Barsabas Qui est le juste surnomme Il ne sera mis des plus bas Homme tressainct bien renomme
Sainct Jude
Puis que lavez si bien nomme Il le fault prendre
Sainct Mathieu
Et Mathias Lung des bons qui soit point au tas / Le voulez vous laisser derriere
Sainct Jehan
Cest la raison / non par priere / Cest le plus humble et charitable / Cest le plus seur et veritable Que jaye veu de mes deux yeulx
Sainct Pierre
Or nous ferons tout pour le mieulx Le prendrons nous  dictes Symon
Sainct Symon
Jen suis daccord
Sainct Philippe
Ce dict est bon Act. 1.
Sainct Pierre
Bartholemy
Sainct Bartholemy
Ilz sont honnestes Il nen fault plus faire denquestes En tous faictz lung lautre ressemble Actor. 1.
Sainct Andre
Il seroit bon comme il me semble Pour eviter noise et discord De gecter sur eulx deux le sort Voila que javois advise
Sainct Jacques le majeur
Vrayement cest tresbien devise / Et faisons pour estre plus seurs Comme noz bons predecesseurs Au vieil testament le faisoient Quant de deux choses ilz doubtoient Et quilz navoient couleur aucune [2a] De prendre lautre plus que lune Leur volunte estoit submise A dieu / par sa grace requise Gettant le sort ou quil allast / Affin que dieu en disposast Ainsi que bon luy sembleroit Et qui par ce poinct en feroit Je croy quil ny auroit que bien
Sainct Jehan
Freres vous exposez tresbien Et sera bon quainsi soit faict
Sainct Andre
Pour mettre ce cas en effect Voicy deux festus apprestez
Joseph le juste dict Barsabas
Messieurs sil vous plaist arrestez Advis mest soubz correction Que pourrez faire election Avec Mathias nostre frere Dautre que moy: Avez confrere Plus que moy digne et suffisant Plus scient / et plus congnoissant Que ne suis sans comparaison Pourtant de moy faire achoison Messeigneurs / je ne suis pas digne
Sainct Jehan
Si cest la volunte divine Vous ne devez contrevenir
Mathias
Sur nous lesprit puisse venir Pour faire ce quil luy plaira / Selon que dieu appellera Nous ferons par obeyssance
Sainct Pierre
Pour avoir du tout congnoissance Mettons nous tous en oraison ⁋ Icy se mettent a genoulx / et sainct Pierre faict priere pour tous ⁋ Seigneur[-] qui la chambre et maison Des cueurs humains congnois assez De te prier il est saison Pour nous donner icy raison Du faict dont sommes amassez Tu scez bien que ces jours passez Ung fut gecte hors nostre nombre / Tes haulx commandz a trespassez Ce fut Judas / mais durs accez A eu de mort mortel encombre Seigneur / nous de ta grace obumbre En demonstrant par faict ou signe Auquel de ces deux tu assigne [2b] Dapostolat le ministere Matth. 27. ⁋ Icy se lievent
Sainct Jehan
Or sus ̸ que plus on ne differe / ca Pierre / Procedons avant / Vous freres / Chascun soit servant / Voicy noz deux gens separez ⁋ Icy separent Joseph et Mathias densemble ⁋ Baillez les festus preparez Comme le commun les assigne Lung en y a qui a ung signe Dequoy appert / signe lavons Pour lamour de noz compaignons Le second de signe na poinct / Dont pour achever nostre poinct Pierre tenez les en voz mains Et eulx deux qui sont incertains Ou le signe est / Nen quelle espece Viendront tirer chascun sa piece / Et celluy auquel escherra Le signe / Subrogue sera Au lieu qui est ja devise
Sainct Pierre
Jehan cest a vous bien advise / Voicy les deux festus tous prestz Approchez vous Mathias pres / Et vous Joseph / Car il le fault Vostre excuse rien ne vous vault Tirez Joseph⁋ Icy tirent les festus
Joseph
Je prens cestuy Act. 1.
Mathias
Et moy lautre / Priant celluy En qui est la bonte divine
Sainct Jacques le majeur
Or regardons qui a le signe Celluy doit posseder au lieu
Tous ensemble
Cest Mathias
Sainct Pierre
Loue soit dieu ca Mathias / Entre nous autres Faictes nombre des douze apostres Joyeux en suis / Proficiat / Conferme soyez en lestat Puis que le hault vouloir divin A mene nostre doubte a fin En vous donnant ung tel honneur Au lieu du mauvais traditeur [2c] Nostre douziesme vous prenons Et son siege vous ordonnons Pour en jouyr paisiblement Et nous ayder semblablement A nostre mistere conduyre ⁋ Icy le mettent en siege en le confermant
Sainct Mathias
Au hault vouloir me vueil reduyre Le remerciant du grant bien Qui sans avoir merite rien Ma faict au jourdhuy cest honneur ⁋ Action de grace par sainct Mathias Dieu souverain de puissance infinie Essence unie en vraye trinite Point ne denie a la mienne armonie De foy garnie estre en tes cieulx fournie Pour estre ouye a ta grant deite / Divinite joincte a lhumanite En unite dieu pere et createur Christ salvateur esprit consolateur Dieu seul autheur ouvre tes cieulx et veois Grace et mercy que rend ma langue ⁊ voix ⁋ Bien humblement te doys regracier Et mercier de tes divins accordz Quant il ta pleu pour ton nom annoncier Sans soucier de lhomme apprecier Massocier a tes douze consortz Dessoubz deux sortz / pour celluy qͥ est hors / Car pour les sortz en tes divins rabatz Mettre aux rabatz et cōfondre au plus bas To les plus bas du mōde as voulu prēdre Tel que je suis / dont graces te doys rendre 1 ad. Cor. 1.
Sainct Pierre
Puis quil a pleu a dieu tant nous aymer Que consommer le douziesme signacle De nostre nombre / il nous convient former Pour nous armer de foy / et confermer Nous enfermer en ce secret cenacle Lesprit paracle attendans par miracle Qui par oracle en vision de feu Nous fut de dieu promis / et de ce lieu Au beau millieu prier de cueurs et dames Unanimez avec ces bonnes dames
Marie
Mes bons amys / mes freres et mes seurs Et vous messieurs Apostres clairs luysans Point de la foy ne serez empescheurs / Mais de pescheurs vo serez faitz prescheurs Et vrays pescheurs / bons poyssons eslisans / Disans / lisans / paix evangelisans / [2d] Angelisans de dieu le testament Non fainctement / mais bien et sainctement Treshaultement / sans craindre et flater riens Devant les roys et princes terriens
Sainct Jehan
Vierge du fruict celestiel feconde Qui nas seconde en vertu / ne premiere Comme tu es sur toute autre du monde Trespure et munde / ainsi en toy habonde Comme eaue en bonde / une grace planiere De foy entiere / a nous tu es lumiere Tu es la mere au benoist crucifix Jesus ton filz / lequel es cieulx prefis Tu nous suffis a nous donner adresse Pour nostre maistre ayans une maistresse
Sainct Jacques majeur
La chair crainctive ⁊ qui jamais napprit Quon la reprist en craincte nous tiendra De publier de parolle ou descript Le nom de Christ / qͥ pour tous la mort prit / Mais quant lesprit dessus nous descendra Et surviendra / toute craincte estaindra Et nous rendra toute langue entendans: Doncq lattendans / et les mains la tendans Entrons dedans en devote oraison Perseverans
Sainct Philippe
Cest bien dit
Sainct Thomas
Cest raison ⁋ Icy se retirent dedans le Cenacle
⁋ Lucifer
commence ⁋ Enfer. Dyables infectz / esperitz tresinicques / Anges mauvais / et monstres draconicques / Dyables malings saillez des infernaulx / Ouvrez chaos et chartes tyrannicques / Ouvrez voz puys / abysmes plutonicques Courez en lair tant par montz q̅ par vaulx Dyables mauldictz / enragez / pleins de maulx Les plus mauldictz de tous les animaulx Reduictz sans fin en ce val de discorde Venez meschans entendez mes appeaulx Approchez tous en tourbe ⁊ par trouppeaulx Tant que mes dictz dāpnables vo recorde Sans nul espoir davoir misericorde Au laqz denfer (lequel misere y corde) A tout jamais nous sommes condampnez / Et expulsez de la joye et concorde Des haultains cieulx po  en bysme tresorde [3a] Faire sejour au nombre des dampnez / Dyables tombez / et en ceste tour nez Vostre visage horrible retournez Vers moy qui suis des infernaulx le maistre Loups ravissans fouldroyez et tonnez / Approchez tost ne soyez estonnez Pour a mes dictz soubdain remede mettre Dyables meschans destinez en terre estre Clos a jamais dans le centre terrestre Viendrez vous point a mes cris et aboys Sortez au feu de nostre infernal estre Par mes haulx cris vous pouez bien congnoistre Que cest a droict que complaindre me doys Harau / harau nul de vous je ne voys / Si ne venez desesperer men voys Dyables mauldictz / dyablesses / dyabletōs Courez en lair / traversez champs et boys / Fouldre gectez accordante a ma voix Approchez tost dyabolicques luytons Chien Cerberus en ta griphe mettons Les clefz dabysme / et si te permettons Apocali. 9. Ouvrir denfer les lieux abhominables Laisse bondir dhorribles et bas tons Les basilicz et infernaulx bastons Pour appeller devāt moy tous les dyables Laisse sortir le chef des miserables Demogor= gon es my= thologies des poetes latin / est fainct pere des dieux payēs ⁊ du fond de la terre. Vide Jehan bo= cace en la genealogie des dieux. Conservateur des peines pardurables Le fel Sathan pour me donner secours Levyathan sors hors de noz estables / Demogorgon pere des dieux es fables En fouldre et feu accourez le grant cours Belzebuth / Sathan estes vous sourdz / Tesiphone / Megere / Alecto seurs Eumenides de vous ne me contente / Berith / Galath truculent comme lours / Asmodeus avecques les pieds lourdz Attisant feu de luxure vehemente Noyez vous pas comment je me lamente Thobie. Toy Fergalus dapprocher te tourmente Et Burgibus aussi pareillement Apocali. 9. Fier Astaroth a la gueulle fumante Matthe. 6. Apollyon plein doeuvre exterminante Ascalaph pour avoir accusee pro= serpine da= voir māge Sept grains de grenāde fut mue en ung cha= huant. Vi Ovide en la metha= morphose Tout vif esprit monstre toy promptement Vien Mammona remply denchantement Qui tous effectz conduictz meschantement Ascalaphus chahuant au laid visage / Vous dyableteaulx saillez appertement / Panthagruel / Phyton semblablement Venez moy tous enchaisner / car jenrage / Ou consoler mon furieux courage Dont mon tourmēt deviēt coup a coup rage Aspicz malings faictes la terre fendre Saillez mauldictz de la forge doultrage [3b] Faictes voller escler fouldre et orage Approchez tost / mon cry vueillez entendre
Sathan
Prince denfer tes cris as faict estendre Si tresavant quilz sont venus descendre Jusques au fondz des noires regions Noz vilz manoirs tu as presque faict fendre / Que te fault il  Es tu prest de te pendre  Dyables sont hors par grandes legions
Berith
De quoy veulx tu que ta rage allegions / Abbe de nos malles religions / Ton hurlement et ta voix encombreuse / Tes cris pervers / tes exclamations Font esmouvoir dampnables nations En delaissant la chartre tenebreuse
Belzebuth
Dans ce barathre et val de mort umbreuse (Dragon mauldict) par ta face orgueilleuse Sommes tombez de la gloire des cieulx Qui fut pour nous sentence bien scabreuse / Car a jamais en palus salebreuse Serons plongez en ces lieux perilleux
Leviathan
Tu es sur tous en peche merveilleux / Tu es le roy et chef des orgueilleux / Tu es celluy par qui sommes en serre / Tu es banny du siege glorieux / Tu es subgect dencliner tes faulx yeulx A tout jamais pour regarder la terre
Astaroth
En feu flambant / en fouldre et en tonnerre Oyans ta voix et ensuyvans ton erre Tout promptement no venons devers toy Dis nous pourquoy tu meines telle guerre De tes haulx cris chascun se veult enquerre Pour ton secours ainsi que nostre roy
Cerberus
Noz infernaulx tombent en desarroy Et si pour nous mal baste le charroy Enfle crapault / serpent abhominable Aspic pervers ne ten prens dessus moy Dyables maulditz viennent a ton convoy Et a ton cry qui est tant execrable
Lucifer
Harau / harau approche toy grant dyable Approche toy notaire mal fiable Fier Belyal procureur des enfers Si tu ne fais ung faulx traict desvoyable Nous perdons tout le genre humain salvable Et demourrons seulz enchaisnez en fers Tous les tourmēs que nous avons souffers Me sont presens tous a ung comble offers Si tu ne joue ung tour de tromperie [3c] Tout nostre faict va tomber a lenvers Sur terre avons des ennemys pervers Encontre nous machinans prescherie Ce sont villains yssus de pescherie Voulans noncer de dieu la paix cherie / Mais si vostre art a mort ne les ruyne Ravys serez tous a la boucherie Si gay naura de qui la bouche rie Si le convient laisser mettre en ruyne
Sathan
Prince dampne de tenebre et bruyne Loup ravissant / ton hurlement ne fine Que te fault il  as tu la rage au cueur Prens plomb fondu / chaulx / soulfre et poix resine Metail bouillant qui seront drogue fine Pour destoupper ta mauldicte rancueur
Belyal procureur denfer
Ce recipe est bon a ton vain cueur / Roy Lucifer sur tous en mal vaincqueur Pour ton secours / devant toy me presente Des infernaulx je suis le procureur Vuydeur de bien / de vertus proucureur Qui ceulx du temps moderne represente / Car les proces en leurs cueurs si pres ente Que au monde nont volupte si presente De sufficit jamais il ne leur chault / Larrons des cours dargent pour appast tente Qui de piller / une lettre patente Ont obtenu / seellee a mon fer chault Si ton gros cueur enfle comme ung crapault Si ton maling esprit dampnable et cault Veult declarer de son faict le notice Secrettement / veulx tu que mōte en hault  A celle fin dentendre le deffault Comme appartient a mon dāpnable office
Lucifer
Tout beau / tout beau scribe de malefice / Je ne vueil pas de si pres ton service Aupres de moy ne tappartient monter Pour monter hault / la divine justice Dont il convient que sentence juste ysse En ce bas lac nous a faict debouter Sans a jamais espoir de remonter Jugez sans fin souffrir et tourmenter Venez furies et dyablesses infames Que nul de vous ne se vueille absenter Penser convient pour le monde tempter Plus riens navons tant de hommes que femmes
Proserpine mere des dyables
Prince mauldict / tant en fureur tenflāmes Que du chault lict des infernalles flāmes Mas faict sortir par ton faulx hurlement / [3d] Ton dampne cry nous esmeult tellement Que prōptement vers toy fault  me mōstre Mes filz dampnez je te ameine a la mōstre / Phiton / Dagon / aussi Panthagruel Puis Arioth le serpentin cruel Je suis denfer la tresorde chimere De tous pechez et de tous dyables mere Pleine de maulx / et construicte en rapine / Ja de long temps on me dict Proserpine Furie denfer qui tout pince et mort De tous mal faictz jamais je nay remort Crimes / pechez en mon ventre je porte / Meurdriers / larrons / seducteurs je supporte Luxurieux sont mes propres enfans Les paresseux et gloutons je deffendz / Les envieux de mon poyson alaicte / Les orgueilleux sussent ma mammellette Et les meschans qui sont de yre couvers / Dautres ya de par moy descouvers Et sont nombrez au tiltre davarice De tous ceulx la je suis mere nourrice Les allaictans aux paluz infernaulx
Lucifer
Harau / harau dyables et dyableteaulx / Petis dyablotz / jeunes et follateaulx Approchez tost / sortez que je vous voye Laisser convient plutonicques chasteaulx Et saffubler de tenebreux manteaulx / Saillez en feu / faictes brouyr en voye ⁋ Icy sortent les quatre petis dyables des costez de Proserpine en furie de feu et dit
Panthagruel petit dyable
⁋ Mais que a gripper ma rapine je voye Plus leger suis que nest oyseau de proye Pour traverser les regions marines Sil est besoing quau pourchats je memploye Et que mes grifz et aelles je desploye Tantost seray es ysles barbarines
Dagon petit dyable
Pour descouvrir les costes tartarines Et les rochers pleins deaues sulphurines Et faire faulx par la terre et par lair Pour voltiger aux molucques ferines Aux antipodes et marches soubzterrines Je suis le chef a moy convient parler
Aryot petit dyable
Mieulx que le vent vulturne scay voler Et que penser de femme tost aller Au clin de loeil je passe tout le monde Faisant au fons denfer tout devaller Les malheureux / pour leur faire avaller Lire de dieu par leur malfaict immunde [4a]
Phiton petit dyable
Je suis Phiton aspic auquel habonde Venin mortel qui plustost que lheronde Mes aelles fais voller pour estandars Soufflant le feu / bondissant crocq et fonde A celle fin que quelque meschant fonde Dessoubz mes grifz trop plus poignans que dardz
Sathan
Prince denfer dyables par tous espars Sont accourus a toy de toutes pars Pour escouter et entendre ton dire / Plus enflambez ilz sont que leopardz Despeche toy devant quilz soyent dispars A les prescher ne te fault contredire
Lucifer
Dyables denfer pleins de fureur et de ire / Dyables dāpnez nous devōs bien mauldire De ce Christus la haulte dignite Qui en la vierge a pris humanite Pour rachapter denfer nature humaine Cōme il a faict par puissance haultaine Long temps na pas dont jenrage de dueil En son vivant par ung mauldit accueil Trop grandement vous faisoit dure guerre Des corps humains en feu / fouldre ⁊ tōnerre Par son parler soubdain vous gectoit hors Les impotens / malades rendoit fors Aux sourdz / muetz rendāt langue ⁊ oreille / Et qui plus est par oeuvre nompareille Quarante jours par les desers jeusna Et tellement vie austere mena Que toy Sathan mauldict entre lezardz Par gloutonnie / orgueil et tous les artz Dydolatrie oncq ne le peuz confondre / Mais qui plus est si bien te sceut respondre Quil surmonta ta malice et cautelle Puis par les juifz dune envie mortelle A souffrir mort le feirent pourchasser Judas le trahystre aux juifz vendit sa chair Dont trebusche est nostre deluge / Le grant prevost Pylate en fut le juge Soubz lempereur cesar chef des Rōmains Devant les juifz en lava ses deux mains En leur disant que cestoit linnocent Rage et douleur mon dampnable cueur sent Du faulx meschant qui donna la sentence / Car son exploict par divine puissance De noz enfers vint les portes briser Et tellement par force debriser Que maulgre nous il emmena les peres Ja de long temps enclos en noz repaires Et enfermez aux manoirs infernaulx Des deux larrōs qͥ estoient pleins de maulx [4b] Lesquelz par juifz furent au lieu pendus Avecques luy et en croix estendus / Lung nous osta qui en la croix pardon Luy demanda / en luy donnant par don Remission de ses commis pechez
Cerberus
Les dyables estoient alors bien empeschez Ce nonobstant maulgre moy et ma force A noz enfers il donna telle extorce Que tout soubdain les portes il mist bas Sa grant clarte me donna telz combatz Que resister je ne sceuz a lencontre En ung instant nostre infernalle monstre (Ce nonobstant quelle fust tenebreuse) Par sa clarte si tresfort lumineuse Feit resplendir qui fut chose admirable
Lucifer
Serpent mauldict / te tairas tu faulx dyable Chien Cerberus mastin a triple teste La rage en cueur / la fouldre et la tempeste Puisse en brief temps ton corps rendre interdict / Aspic pervers tu empesche mon dict Et mon propos la fouldre te tourmente Dyables malings nul de vous ne sabsente Que mon hurler soit de tous entendu ⁋ Apres que Christ fust au tombeau rendu Trois jours apres de mort ressuscita Et qui plus est tout vif se presenta A ses amys qui ne sont pas des nostres / Douze coquins qui se nomment Apostres Grans seducteurs de la loy judaicque Ausquelz il dict le texte evangelicque Soit soustenu et presche de par vous Apres es cieulx il monta devant tous En les laissant tous douze sur la terre Lesquelz present nous meinent dure guerre En la cite Hierusalem nommee Et tout autour du pays de Judee / Qui est pour nous grande perplexite Dyables obscurs chascun soit incite Pour ces maraulx a la mort faire rendre Si dessus nous les laissez entreprendre Cause seront de nous faire maulx grans Sathan cruel vers eulx le chemin prens Pense soubdain de leur livrer bataille Pour mettre a fin la mauldicte canaille Transporte toy aux prebstres de la loy Lesquelz tousjours ayent lor et aloy En recordant leur mauldicte avarice De ces coquins / donne bien la notice Et que du tout denigrent leur franchise Abolissant la grande loy Moyse Par leurs abus et constitutions [4c] En desprisant du tout oblations Faictes par juifz dedās le tressainct temple Despesche tost la maniere contemple Pour a ce faict soubdain remedier A celle fin de mieulx expedier Mon lieutenant general tu seras / Avecques toy Belial maineras Pour te servir de subtil secretaire
Sathan
De tous tes droictz assez entend laffaire Pour exploicter sans long temps pretendu Au fons denfer je puisse estre pendu Si en brief temps je ne fais des merveilles Puis quil cōvient que je souffle es aureilles Bien tost mourront les coquins de Jesus
Lucifer
Dyables infectz chascun se mette sus Penser convient dassigner vostre proye Toy Astaroth soubdain prendras la voye Pour tirer droict devers septentrion Qui est pour vray superbe nation Ou lon maintient Europe estre estendue La terre est la bien amplement pourveue En tous costez de belles regions Pourtant permetz dix mille legions De dyables en lair pour au lieu te conduyre Demogorgon pour a nostre faict duyre Avec Berith plein dorgueil et tout mal Vers le coste dit meridional Auquel lieu est Laffricque terminee Oultre la mere exquise et renommee / Tous deux yrez de par moy ordonnez Avecques vous cent mil espritz dampnez Vous mainerez pour la vostre avantgarde Puis dautre part il convient que regarde Pour envoyer du coste du levant A celle fin que je soys pousuyvant Dattraire a nous toute la grande Asie Qui est pour vray la plus grande partie Sathan mauldict ce sera ton partage Avecques toy Belyal dyable sage Sera sus champs pour ayder a ce faict Despesche toy Sathan plein de forfaict Ces douze chiens mauldictz inestimables Soyent amenez avecques tous les dyables Ou que a la mort soyent soubdain rendus
Sathan
Mes laqz malings seront sur eulx tendus Puis que a ce faict il te plaist nous cōmettre
Belyal
Roy Lucifer je te vueil bien promettre Que a les tempter me verras entremettre Pour les tumber dessoubz les mortel las
Astaroth
[4d] Roy Lucifer nostre hault prince et maistre La loy Christus promectz faire desmettre Et ses servans forclus de tous soulas
Levyathan
Tous faulx chrestiens feray cryer helas En les plongeant aux cruciables lacz Et les livrant soubz mortelle sentence
Berith
A faire maulx nuyct et jour je mesbatz Pour concepvoir noyses aussi debatz Je suis le chef usant dimpacience
Belzebuth
Puis que daller avons preeminence Bien tost viendra louvrage a eminence Noz puys infectz seront dames tost pleins De ses prescheurs la superintendence Feray tourner / plus nauront jouyssance Danticiper sus noz espritz malings
Sathan
Roy Lucifer tous dyables sont enclins Par tours soubdains / mouvemens ⁊ declins Dessus les chāps leur devoir tresbien faire / Mais au depart po  mieulx nous satisfaire Ta pate estēs sur noz groings dyabolicques Pour confermer noz espritz drachonicques
Lucifer
Que recevons pour benediction Dyables dampnez en malediction Dessus vous tous par puissance interdicte Ma pate estens / qui est de dieu mauldicte Pour de tous maulx et malfaictz vous absouldre Sortez / courez /que maledicte fouldre Les vens aussi de la terre et de lair Puissent sur vous promptement devaller / Pareillement gresle et pluye terrible / Laer tenebreux / tresobscur et horrible / Lobscurite de noz viles abysmes / Le soulfre infect  nous avons pour dismes / La puanteur de noz creux infernaulx Et qui plus est tant par mons que par vaulx Tonnerre grand et mauldicte tempeste Puissent tumber sur vostre groing et teste Tant que soyez pour nostre faict espars Dyables allez courez de toutes pars Soyez dispars en cent mille provinces Dragons / lesardz attrainez ducz et princes / Ronflez / rifflez / par le monde pillez / Escarmouchez ces meschans exillez / Acomplissez tousjours le mandement De Lucifer / et le commandement Du fier Sathan pour avoir ces apostres A celle fin que ceans soyent tous nostres
[1r] Les actes des apostres en deus volumes composes par deffunct Maistre simon de greban en son vivant pbr͡e cha noine de leglise du mans Par le commandement du feu roy Rene de cecille duc danjou Et conte du maine [1v] Argument du premier volume Ou premier / est descript lemission Du sainct esprit / et la confection Du vroy symbole / ou quel est nr͡e foy Et contenent doze articles en soy Puis ̸que sainct pierre ung boeteux et tort Fist aller droict / dont luy sainct jehan a tort Sont en prison mis: et eulx delivrez Sont sainct estienne / et ses c͡osors yvrez Et confirmez en la foy: leurs biens vendent Et o les doze apostres soy abendent Come ananie / et saphire sa fame Meurent soubdain pour le  faict trop infame Come est ung pouvre aveugle  miracle Enlumine / et dun demoniacle Chasse le deable / et guary / ung eticque Estans au temple / et davant le porticque Par la vertu de lombre de sainct pierre: Dont les juifs / en une tour de pierre Font promptement / les apostres livrez Mais par divin faict / en sont delivrez [2r] Premier volume des actes des apostres ouquel commence marie estant en son ce nacle
Marie
Nota q les apoustres doibve͡t estre ou cenacle avec marie / Et aultres fe͡mes / Scavoir est Marie magdalainema salome / ma Ja cobi/ Mes freres et mes chiers amys Es quelz mon cueur / damour a mys Plus quon ne pourroit exprimer Pource que je vous doy amer Et vous moy par conversion A la seulle imitation De mon filz / qui vous amoit fort Je vous doy donner reconfort Selon ma possibilite Depuys quil fut ressuscite Vous scavez / quen cest habitacle Appelle le lieu du cenacle avons este /: et clos nostre huys Pou ͬͬ la doubte des faulx juifs Qui ne chassent / qua nous destruire Si vous veul doulcement instruire Quen luy ayez bonne esperance [2v] Car je sens lheure / qui savance Que le sainct esperit venra Sur nous / qui noz cueurs emplira De liesse consolative
Sainct pierre
O dame de bonte na[y]fve De la trinite secretaine Vous devez estre plus certaine Quant ce temps sera que ne sommes Entre nous aultres simples ho͡mes Touz rempliz dimbecilite: Car dedans vous / avez porte Le tresor precieux et monde Que le ciel / terre et tout le monde Ne scaroit nullement coprendre Celuy vous a bien / peu aprendre Qui estes sa fille et sa mere Le temps de ce divin mistere: Quant a moy je le croy ain[-]si
Sainct jehan
Montrescher frere / et moy aussi: Et croy quil devroit bien pres estre Ne di[st] pas jesus / noustre maistre Tout ce que vous demandere[z] [3r] En mon nom / saiches que lare[z] Il scet / que ce don desirons Si fault dire / que nous larons: Car il nous dist / cest chose clere / Mes enfans je priray mon pere Et le paraclit vous donra Esprit de verite: qui sera Avec vous eternellement Et vous monst[r]era clerement Quanque jay dit et propose
Marie
Freres chun soit dispose A prier de cueur voluntaire Jhesus mon enfant debonnaire Afin que par sa saincte grace Le sainct esperit en nous face Eternelle habitation Et afin / que tout se parface En bien / je veil en briefve espace Comancer par devotion Dieu eternel / qui de larche haultaine A genoux Par grant amour et par dilection Tu as transmis / po  nous oster de paine Ton treschier filz prendre incarnati͡o Dedens mes flans / par loperation [3v] Du sainct esprit / qui son corps a forme De mon pur sang / et dune ame informe En ung instant ce fut divin mistere Car limmortel fut mortel / et nome Mon cher enfant / m͡o vray dieu / ⁊ m͡o p Ainssi porta le ruisseau la fontaine Ou pri[n]s avons / mondification / Et lestoille / le soleil qui nous maine Par sa clarte / au hault mont de syon O nouveaute  quel admiration  Creature / a son createur porte: Fille a son filz: et son pere enfante Qui nous donna / medicine prospere Laquelle yssit / de ton dextre coste Mon cher enfant / m͡o vray dieu ⁊ m͡o p Si vrayem͡et / come je suys certaine Que vierge fus / en ta conception Et tenfante / sans pressure grevaine Ne que nature / en eust cognition Donne no huy / la consolation De cil qui est / toute amour et bonte De toy mon dieu trin en eternite Regnant sans fin / en gloire nette ⁊ clere De ce te pri / par grant humilite Mon cher enfant / m͡o vray dieu / ⁊ m͡o p Prince puissant / regna͡t en majeste [4r] Je te requier / que ce don nous apere Si en sera / ton nom manifeste Mon cher enfant / m͡o vray dieu ⁊ m͡o p
Sainct jacques [Alph]
Freres chun / en soy se delibere A prier dieu / de cueur tresententif A lexemple / de celle vierge mere Qui a ouvert / le moyen primitif: Si que le dieu / qui est sainct vray ⁊ vif Le sainct esprit / nous transmecte sa jus Et pourtant donc / de vouloir optatif Chantons veni creator spiritus Icy chantent les apoustres tous ensemble Veni crea tor spu͡s En tresgrant hu milite / come sera divise Et ce fait / Dit jhesus
Jhesus
Paradis Mon pere en qui tout bien habonde Qui en prescience parfonde En vr͡e entendement divin Avez les ydees sans fin De ce qui fut / est / et sera: Le temps en brief savancera Et est ja / presque revolu Que vr͡e bonte a volu Former une conclusion Au faict de la provision De mes disciples bien ame[z] [4v] Affin quilz soient conferme[z] Du sainct esprit nr͡e pareil: Le quel leur donra vray conseil Vraye ch[a]rite et fervence De foy / damour / de pacience Pour resister aux ennemys Ce noble don / leur ay promys Pourtant je vous requier et prie Quaujourduy / leur soit adverie La promesse / que je leur fis
Dieu le pere
Mon tresdoulx et bͥeneure filz Engendre eternellement A qui jay voulu plainement Comuniquer ma majeste Et en parfaicte trinite A[-]vec le sainct esprit immense Regnons en singuliere essence: Nous somes ung pouoir ung ve[y]l Et ce que vous voullez je vue[i]l Ne jamais ny vue[i]l dissentir Mais me veil du tout consentir Qua voz bons amys et [loy]aulx Voz disciples espiciaulx Du sainct esp[e]rit debonnaire [5r] Par spiration voluntaire De vous et de moy procedant Quaujourdhuy sont attendant Obtiennent la promission En joye et consolation Je vuel que ce don leur apere
Jhesus
La vr͡e mercy mon cher pere Plusgrant don / ne peuent avoir Que le sainct esprit recevoir Unite et nexe eternelle De nostre amour essencielle Entant que nous troys en substa͡ce Somes ung dieu une puissance Et volunte individue Tout honneur vous en soit rendue Quant ores pour lamour de moy Vo plaist leur faire cest ottroy Quant ainsi confermez seront Trop plus fermes sen trouveront En la foy pour la publier
Dieu le pere
Ilz ne sont pas a oublier: Ce noble don ont bien gaigne [5v] Car tousjours vous ont compaigne En plusieurs et divers partis Or sont maintena͡t moult craintis Pour la cause de vr͡e absence: Mais tantost aront affluence De puissance et de hardement: Car ce divin embrasement Qui dessus eulx descendera En feu et en langues sera Et en son hault et sumptueux En feu descendera sur eux Pour leurs cueurs en ardeur fermer A nous parfaictement amer En langues le receveront En signe quilz ensengneront Les cueurs tenebreux et umbrages Et pourront parler tous langaiges En son haultain et mervilleux: Pour moderer les orguilleux Et les rebelles exterrir Et ma promesse au vray tenir Ce jour de renovation De joye et jubilation Qui est le cinquantiesme assis Du jour que fustes surrexis Aront joye consolative [6r] Lesperit sainct fontaine vive Par sept ruisseaux et n͡o poi͡t mai͡s decourant es cueurs des humains Don du treshaultain prepare Entant qua nous est compare Nr͡e nexe et embracement Nostre divin embrasement Charite / qui ne sacompere Pas seullement au filz ne au pere Qui ung dieu en substance somes Mais qͥ faict entraymer les homes Cest lumcion spirituelle De nr͡e substance eternelle Emanant par procession: Qui toute tribulation Et toute mondaine tristesse Convertit en joye et liesse Cest aussi cel[uy] / qui peult estre Nome le doy de nr͡e dextre Monstrant les choses supernelles Haultes et espirituelles En nr͡e nature divine Le bon maistre qui enlumine lengin humain en temps et lieu A cognoistre soy et son dieu De ce hault tresor infiny [6v] Seront aujourduy premuny Qui du tout les confortera
Jhesus
Charite les esmouvera A nr͡e nom manifester Mais premier pour les aprester Le grant son du ciel vouldrons faire Pour mieulx disposer leur affaire Et recevoir ce don parfaict
Dieu le pere
Mon filz ainsi sera il faict Si [fa][ult] que nous no advancon Icy ce doibt faire ung grant to͡nerre / puis vient du feu En espece de langues sur chun des apoustres Et ainsi comme sera divise
Sainct pierre
Doulx dieu qͥ est ce haultain son Qui sur no si haultemet sonne
Sainct Jehan
Mais que peult ce estre qͥ resonne De si mervilleuse facon
S Jaques zebedei
Freres il fault que nous penson qua dieu / chun son cueur ordonne [7r]
Sainct thomas
Doulx dieu / qui est ce haultain son Qui sur nous si haultemet sonne
Maria
Mes ―- amys nayez suspec[z]on: Ung chun son cueur arresonne Car cest le vray dieu / qͥ nous donne Le sainct esprit il est saison
Maria jacobi
Doulx dieu / qui est ce haultain son Qui sur nous si haultemet sonne
Magdalaine
Mais qui peult ce estre qui resonne De si merveilleuse fac[z]on
S Jacques alphei
Quelque chose que nous faczon Chiers freres croyons de vray tous Que le sainct esprit est sur nous Descendu / tout presentement Ouy avons soudainement Le son merveilleux et haultain Et voyons nr͡e logis plain [7v] De feu et de langues ensemble Qui est vray signe / ce me semble Que jhesus nous veult conforter Qua͡t ainsi nous faict visiter Pardon divin et precieulx
Sainct phillippe
Freres nous sommes bien eureux Quant il a de nous souvenance
Sainc symon
Jen magnifie sa puissance Quant ainsi nous veult disposer
Sainct Jude
Nous voyons le feu reposer Sur nous / et na en ceste part Personne / qui nen ayt sa part Par la divine pourveance
Sainct Jehan
Les langues sont signifiance Que dieu par divine maistrie Nous donra force et industrie Dentendre et parler tous langages
S Bartholomy
[8r] Dieu admirable en tes ouvraiges Nous somes de toy bien amez Qua͡t noz cueurs tu as enflammez En amour parfaicte et divine
Sainct mathieu
Le feu mon courage enlumine: Car puisque sur nous est venu Je suys tant hardy devenu Que on ne me scaroit empescher De porter la foy et prescher Davant les princes et les roys
S mathias
Plus ferme suys en tous endroys Millefoys que devant nestoye
Sainct pierre
Nagueres tant fort redoubtoye Les Juifz plains diniquite A cause de fragilite Sensuelle / qui nous remort: Mais il nest menace [―] ne [―] mort Qui me sceust faire re[gn]ier Que je ne voyse tesmoingn[i]er La foy de dieu / tant me sens ferme [8v]
S andri
Benite soit lheure et le terme De ceste haulte emission Maintenant pour pugnition Quon sceust sur mon corps exercer Je ne lerroye a adnoncer Jhesus / sur toute creature
S phillippe
Il nya lectre nescripture Ce mest advis que je nentende Et nest tourment que je natende Pour le nom de dieu soustenir
S Symon
Il nous en peult tout bien venir Cest mon espoir et my actens: Car / come vous dictes jentends Tous les langages quonq͡s fure͡t Et tous les escrips quonq͡s sceure͡t Les sainct[s] prophetes diviser
S mathias
Il ne nous fault rien exposer: Car cely / qui peult tout coprendre Nous donne la force dentendre [9r] Ce qui nous est de utilite
Maria
Haulte et puissante majeste Ung dieu trin en eternite Regnant en singuliere essence A ta saincte divinite Soit loz honneur et poteste Gloire vertu et preference: Qua͡t par ta pitie et clemence Aujourduy en nr͡e presence Nous as doulcement envoye Le sainct esperit de science Le quel nr͡e foy et credence de tous poins a fortifie
Sainct pierre
Crainte avons eu / qui desvoye Et le cueur de lhome envoye A la voye Derreur et grant inconstance Or avons qui nous resjoye Qui no garde / et nous convoye Et advoye En ferme foy et constance: Qui soustiene nr͡e substance [9v] Cest le don de grant puissance Et vaillance Que nuyt et jour actendoye Et quant jay telle alliance Qui nous tient en ordonnance Sans doubtance Mieulx desirer noseroye
Sainct andri
O noble don de grant value Ung chm de nous te salue De cueur et de vouloir parfaict Maintenant avo͡s bien cognue Leuvre / tant cherement tenue Quen noz couraiges as refaict: Cest cely qui pechie deffaict Et lhome adieu accorder faict: Benite soit sa bien venue Nr͡e estat par dict ou par faict Ne pour[r]oit -- estre plus parfaict Que par ta joyeuse advenue
S Jacques zebedei
O bonte puraine Et richesse treshaultaine Precieux avoir [10r] A v[e]oir: Conduicte certaine Qui de ce mortel demaine Maine Au haultain manoir Manoir /· Nous pouons scavoir Quon ne peult mieux recevoir Navoir En la vie humaine Que ta bonte concevoir Pourtant par ce vray espoir Jespoir Quen liesse tres seraine Damenite souveraine Plaine Pour[r]ons tout bien percevoir
Sainct Jehan
Honneur et gloire supernelle Manificence perennelle Soit a toy / mon maistre jhesus Qui en ceste vie mortelle Nous envoys liesse telle Que de tous poins no remect sus Nous eusmes naguaires sa jus [10v] Ce don par qui fusmes conclus En lamour de nr͡e prochain Or le recevons / oultre plus Par quoy noz cueurs sont resolus En lamour de dieu souverain
S Jacques alphei
O vraye deite pure Dessoubz qui dame nature Son faict haultement conduit: Miroer en qui la figure De chue creature Eternellement reluyt: Ta lumiere est le conduyt Qui no enseigne et introduit A entendre par mesure Toute la saincte escripture Que prophetes ont deduit
Sainct Symon
Mon dieu et ma pensee toute Je nay en mon cueur pl de doubte Le feu de charite lesprent: Et puys vraye ̸foy qui le boute En la voye sentier et route qui a port le viateur rend [11r] Cest le bon maistre reverend Le sainct esprit qui nous aprent A dieu amer /· qui bien le goutte En fin bon loyer en actent: Car il ara le lieu patent Qui toute tristesse deboutte
Sainct Jude
Sainct esprit consolateur Nr͡e vray gubernateur Grace te rendons Sainct esprit consolateur Tu es nr͡e protecteur Ainsi le creons Tu seras nr͡e ducteur nr͡e bon maistre et docteur Quant nous prescherons Et rien ne ferons Que tu nen soyes acteur Nous nous y fions Et pourtant de tresbon cueur Grace ten rendons
S philippe
Filz de dieu / qui de paradis En ce val / pour nous descendis [11v] Ou tu souffris mainte misere A qui au temps passeje dis Sire ton pere nous a pere Or cognoyje cest chose clere Par ce hault et divin mistere Que veritables sont tes dis Qua͡t [―] me dis philippe m͡o frere Cil qui me voit / il voit mon pere Trop benin vers moy te rendis
S mathieu
O miroer du monde Bonte tresparfonde Rubiz reluysant Tu es nr͡e fonde Car en toy se fonde Nr͡e estat plaisant
S mathias
Ducteur bien duisant Docteur bien lisant Demonstrateu ͬ sage Du ciel procedant Tu nous es rendant Ung grant advantage
S thomas
[12r] Jhesus mon maistre souverain Je suys maintenant tout certain De ce quautrefoiz ay doubte Jay eu lentendement mal sain Mais ce noble don treshaultain De touz poins ma abilite Je fus en incredulite Depuys que fus ressuscite: / Mais a la creature humaine Cela a trop plus pourfite Que na faict la credulite Ligere / de la magdalaine
S berthelemy
O haultain messaige Trespuissant et saige A qui doibt hommaige Toute creature: Par ce hault ouvrage De noble parage Sens en mon courage Ton ardant pointure
Maria jacobi
Ducteur de nature Tresparfaicte cure [12v] Gratieuse et pure Pour cueurs maladis: Ta grant bonte cure Et tout bien procure A ta creature En faictz et en dis
Magdalaine
Mon maistre bien morigine Qui doulcement mavez donne De mes pechez remission De vous est maint parfaict don ne: A moy estes abandonne Puys vostre surrection: Car la premiere vision Obtins et la fruition De vr͡e corps bien ordonne: Et puys pour confirmation Vr͡e saincte inspiration Avez aujourduy assigne
Marie salome
Jhesus pas ne des[s]ervons Ce que nous trouvons Soubz ta saincte et digne grace: Pourtant se bien te servons [13r] Belle exemple avons Ta bonte nous y parface Et nous doint espace Que ta precieuse face Nous puyst resjoyr Et mercy nous face Affin quen la haulte place En puissons joir Ici se lievent et se pour[r]ont seoirs sur des sieges dede͡s le cenacle qui y seront aprestez comme sera divise
Sainct pierre
Freres vous avez peu sentir Ch͡m en soy tout maintenant Le sainct esprit sur no venant Qui par grace nous a ferme[z] Et tres fermement conferme[z] En lamour de dieu nr͡e sire: Po quoy je co͡clus et veil dire Quen tant plus faict estat somes Et plus no devons monstrer homes A dieu servir et honnorer: Car nous devons considerer Quen plusgrande perfection Chiet plusgrande devotion Pour parvenir de bien en mieux
Saint Jehan
[13v] Si parfaicte le nous doint dieux Quau haultain estage ou il regne Le voyons au beneure regne Qui jamais ne terminera
S Jacques zebedei
Ch͡m son devoir en fera Sil plaist adieu de paradis
Sainct pierre
″ Veillez escouter a mes dis Mes amys et freres en dieu Vo scavez quen ce pn͡t lieu Avons receu le saint esprit Com nr͡e maistre jh͡ucrit Nous avoit au monde promis De ce mistere en avoit mis Par escript Joel le prophete Par luy en fut mencion faicte Sur ceste propositiom Effundam spiritum meum Super omnem et cetera Super omn͡e carn͡e i super utru͡q sexum Sur toute chair / qui vivera Dit joel / qui de dieu le prit Je effunderay de mon esprit Largement dont voz filz ⁊ filles [14r] Propheteront choses subtilles Or puis que ceste prophecie A este en nous acomplie Et que pour tout humain lignage Est termine le grant voyage Ou quel jhesus fut viateur Et quen triumphe et grant honneur De gloire parfaicte atourne Est a son pere retourne: Avant que no nous en allon Nous ferons cy le simbolum [Conclud sainct pierre du symbole ou Credo] Ou credo / contenant en soy Les articles de nostre foy Nous somes en nr͡e comun Douze / chun en fera ung: Raison adce / bien se conforme Affin quil y ait nombre et forme Pour eviter confusion
S jehan leuvangeliste
Pierre vr͡e conclusion Se doit tenir sur toute rien: Car ouvert avez ung moyen Qui est de grant utilite Et pourtant par humilite Vous prions et de cueur entier [14v] Que vous comencez le premier E[t] puys chun vous ensuyvra
Sainct pierre
Je feray ce quil vous plaira: A touz veil estre obeissant Icy font le Credo Je croy en dieu le pere ̸tout puissant Que chun doit honorer et amer Le createur dont tout b͡n est yssant Qui a cree ciel [―] terre et la mer: Et a voulu home faire et former A lexemple de sa similitude En ce monde douloreux et amer Pour acquerir gloire et beatitude
Sainct andre
Et moy andre / qͥ tiens le second lieu Jafferme et croy  voix et escripture Que jhesuscrist / si ē vray filz de dieu Par eternelle et vraye geniture Lumiere yssant de lumiere trespure: Filz / qui au pere est consubstancial Qui pour saulver humaine creature Nous descendit du ciel empirial
S Jacques zebedei
[15r] Je croy apres sa͡s ce que je varie Que jhesucrist print incarnation Dedens les flans de la vierge marie Dont nature eut grant admirati͡o: Car cela fut par loperation Du sainct esprit„ et celle q je nome Vierge et mere sa͡s quel͡q lesion Virginal[―]m͡et lenfanta dieu ⁊ home
S jehan euvangeliste
A touz humains signifie et anonce Que jh͡ucrist print mort et passion Soubz le prevost nome pillate ponce Po  no donner vie et salvation O quelle amour / quelle dilection Qua͡t linnoce͡t / sa͡s tache ⁊ sa͡s soullure En la croix a paye loblation A son pere pour humaine nature
S philippe
Je croy quaux enffers descendit Pour adam et pour sa sequelle Et lheritaige leur rendit Ou est gloire perpetuelle Et si est ma credence telle Que luy qui noz pechez porta [15v] Apres sa passion mortelle Au tiers jour il ressuscita
S berthelemy
Et moy je veil dire en touz lieux Quil a de ce mortel repere De luy mesmes monte es cieulx Et siet a la dextre son pere
Sainct mathieu
Et pour achever la matere Je tiens et croy pour abreger Quen lumiere parfaicte et clere Bons et mauvais venra juger
Sainct thomas
Je qui suys dignorance plains Je croy comme je vous explicque En la comunion des sains Et en leglise catholicque
S Jacques alphei
Je croy par grant affection Au sainct esprit / qui no radresse
Sainct symon
[16r] Et je croy la remission Des pechiez / qui bien les confesse
Sainct Jude
Et moy la resurrection De la char la voye est expresse
Sainct mathias
Et moy glorification Des bons en joye qui ne cesse Et att[e]n[s] fin dont jay liesse Trop plus au cueur que je neuz onq͡s
Sainct pierre
″ Apres ceste ordonnance doncques Des articles de nr͡e foy / Il sera bon comme je croy Que no les aillons publier
Sainct andre
Vraye amour no y veult lier: Nous ferons nr͡e sauvement
Sainct Jehan
Nous lavons de comandement Allons y donc par grant ferveur [16v] Dist pas jhesus nr͡e saulveur: Vous qͥ estez de ma famille Allez et preschez leuvangille A toute humaine creature: Et ce leur sera nouriture Et viande espirituelle Qui en gloire sempiternelle Sans fin les pour[r]a faire vivre
S Jacques zebedei
Ch͡m veult ce chemin ensuivre Nul de nous je croy ne varie
S pierre
parlant a marie Treschere maistresse marie Du createur mere et ancelle Vous vo tenres en ceste celle Avecq͡s ces devotes dames Justes / sainctes de corps et dames Qui vous feront societe: Et nous yrons par la cite Publier la foy entandis Que le grant dieu de paradis Demeure en vr͡e compaignie
Marie
[17r] Je suys tant bien acompaignie De vous freres„ quant a ma part Que dur me sera le depart Sil fault que la bonne assemblee Qui fut par mon filz assemblee De vous douze / et de moy ensemble A ceste fois se desassemble Helas je doubte mes amys Que ces faulx et mauvays Juifs En qui na raison ne justice Ne vous facent par leur malice Passer de mort les grans destroys Silz ont pendu mon filz en croix Par faulce et mauvaise achoison Doncq͡s par plus forte raison Vous / qui navez de nully port Pouront prestem͡et mectre a mort La peur que jay me faict ce dire: Neantmoyns / puys quil plest nr͡e sire Que la chose ainsi soit parfaicte Sa bonne volunte soit faicte: Autrement je ny contredis
Sainct Jehan
Sil plest adieu de paradis Nous reverrons en briefve espace [17v] Car ad ce chun se compasse Autant que sil avoit de veu Adieu mere
Marie
Adieu mon nepveu
S pierre
Adieu dame
Marie
Adieu mes enfans Po  dieu ne demourez quun peu
S Jacques zebedei
Adieu mere
Marie
Adieu mon nepveu Retourner puissez a bon preu Victorieux et triumphans [Ibi preu ·/ i / port et bonne fin·/]
Sainct Jehan
Adieu mere
Marie
[18r] Adieu mon nepveu
S andre
Adieu dame
Marie
Adieu mes enfans Qui vous veille garder tous te͡ps Et sen va marie en sion / et sen iront les maries avec elle Icy vont tous les apostres  la cite cep͡e q les deables parlero͡t Dennuy / de tristesse et de mal Et de tout tourment esnormal
Lucifer
Enfer Lucifer faisa͡t se͡blent de dor mir seveille et dit Sailles hors du cloistre infernal Et de la chartre tenebreuse Tresorde maisnie ――- hideuse Polue de diformite Sailles en grande quantite Hors des parfons puis ⁊ cisternes Des abismes et des cavernes Plaines de feu inextinguible Assembles la tourbe terrible Et la caterve espouentable Tant quil nayt petit ne gra͡t deable Qui cy ne compare en personne
Cerberus portier denfer
[18v] Vella le grant maistre qͥ tonne Il fauldra scavoir qui luy fault Quavez vous a crier si hault Regent de loscur habitacle vr͡e chansson demoniacle Quon vous a cy ouy hurler A tout fait bondir et croler Le college de tartarus
Lucifer
Qui est cela 
Cerberus
Cest Cerberus Qui jamais nest de vo loingtain
Lucifer
Estu la mon filz de putain / Mon aspic / et mon cocodrille / Mon dragon / et mon coc basille Et mon petit serpent mordant Je nay diable / tant soit ardant Mieux ame de toy par ma patte
Cerberus
Escoutes coment il me flate: [19r] Pensez„ quil a de moy besoing
Lucifer
Cerberus / tourne cy ton groing Plus enrouillie [q]ung huys de fer Vaten au plus parfont denfer Passe les abismes grant erre Et la me fay / ung tel tonnerre Tel tumulte / et si grant orage Quil ny ait diable ou lieu umbrage Qui ne soit pour venir house Et saucun estoit si ose De te baillier pour questions Qui fait ces coruscations Au fons de noz palus latebres Dy[s] que le prince des tenebres La fait faire tout en ce point Et apres je ne doubte point Quilz ne vienne͡t au mandem͡et
Cerberus
Gy voys donc
Lucifer
Or va vistement: Que le tonnerre et la tempeste [19v] Te puisse͡t ramener sans teste Ou atout lemoins estonner
Cerberus
Je men voys le timbre sonner Po  assembler ceulx du couvent Tantost acourront come vent Po  scavoir quel deable il y a Icy doibt faire ung grant tonnerre en enfer / Et quant tout est cesse
Sathan
dit Depuys lheure que dieu lya Lucifer en la chartre obscure Ou il a paine la plus dure Quonq͡s diable dampne porta: Et depuys / quil nous dejecta Des haulz sieges de paradis Je ne fus aussi estourdis Que je suys pour lheure p͡nte
Astaroth
Je nay m͡ebre qͥ ne sen sente Jestoye au fins fons de noz puys Ou je rotissoye Juifs Et ung usurier gras et plain: Mais jay ouy aussy aplain Ce bruit que ceulx de lava͡tgarde [20r]
Burgibus
Onques veulglere ne bombarde Ne sonna plus terriblement
Leviathan
Mais qui a eu le hardement De faire ce terrible effroy Il mest advis et fust le roy Quil est grandement defaillant
Cerberus
Cza faict Cerberus le vaillant Qui est ung petit en ses galles Je joue cy de mes cymballes Pour les habitans resjouir
Berith
T[ai]stoy je te ne puys ouyr Faulx chien de malice comble: Car tu as de touz poins trouble Lhabitacle des infernaulx
Cerberus
Laissez moy boullir voz metaulx Chaynes ardoir plomb distiller: Car il vo fault venir parler [20v] Au roy des basses regions Par milliers et par legions Plus ligierement qui[l] nespart
Belial
Allons que le deable yait part Icy vont a Lucifer Et se poura faire petite pause Pour voir / quil ya de nouveau
Cerberus
Maistre tourner vr͡e museau Plus ardant que feu de fournaise Et regardes / mais quil vo plaise Voz enfans et voz jouvenceaux
Lucifer
Qui sont ilz 
Burgibus
Ce sont voz correaux Qua vous se viennent p͡nter Si vous voullez ouyr chanter Vous orrez tantost de quibus
Lucifer
Qui esse la 
Burgibus
[21r] Cest Burgibus Maistre je ne chante pas mal
Lucifer
Je nay point ouy belialFergalus ny Leviathan
Sathan
Ilz y sont
Lucifer
Estu la Sathan  Bien cognoys ta tonna͡t faconde
Astaroth
Et nous autres quoy 
Lucifer
Rien du monde: Je ne vous cognoys mes enfans
Belial
Pour quoy ˞
Lucifer
Il ya si grant temps [21v] Que je suys en linfernal cloistre Que personne ne scay cognoistre Mes yeux sont touz caliginez Obfusques et exterminez Par les puanteur[s] corosives De noz puys sans fons / et sans rives Exalations enflammees Et les treshorribles fumees Mont faict perdre mon luminaire
Burgibus
Il vous fault donc ung breviaire A lusaige des quinze vings
Sathan
Lucifer venez a voz fins: Po quoy se faict ceste assemblee
Belial
Il craint que lon prenne demblee Enfer / si veult remede [y] mectre
Astaroth
Testoy laisse parler ton maistre Que lon ne te donne une offrande Nul ne scet po  quoy il nous ma͡de [22r] Fors que luy / je le scay de vray
Lucifer
Mes diables je le vous diray Nagueres estoye en ma salle Qui est orde puant et salle Couche pour prendre mon delit En plomb ―― boullant en lieu de lit La plume estoit ardant acier La couverte estoit ung rochier Methalicque de feu espars Qui distilloit de toutes pars Et me penetroit la substance: Mais / mes courtines de plaisance Estoient de [tres] groz fer ardant Paintes de maint serpent morda͡t Qui la ventraille me rongerent / Les ciclopiens les forgerent Dedans la fosse vulcanus Moy couche en ce point tout nuds Dessoubz ses courtines series Vindre͡t a moy les troys furies Clotolathesis / atropos Qui maportere͡t en troys potz Je ne scay si sestoit eau rose Mais brief / cest la plus puant chose [22v] Quonq͡s passa par alambic/ Oncq͡s dragon pourry naspic Escorpion nautre charrongne Ne rendit si puant besongne Come ceste mixtion la Tellement quelle mesveilla Et sailly sus tout enragie Et pour cause que jay songie Moy couchie en ce lit de mort Ung songe qui vo touche fort Vous ay hastivement mande
Sathan
Sus magister reverende Faictes nous ce songe scavoir Afin quon y puisse pourvoir Selon quil sera convenable
Lucifer
Sathan tu ̸es ung soutil deable Et bien respondant a la lettre Po tant apres moy te fais mettre Sus la tourbe diabolique
Sathan
Achevez vr͡e rethorique [23r] Vous saillez de vr͡e propos
Lucifer
Diables jaray faict a deux mo[tz] Sil vo plest aumoyns quon les oye Ainsi donques come jestoye En ce ponderable et grief somme Une vision ou fantosme Se mist en mon entendement Et me sembloit sensiblement Que les appostres de jesus Se voulloient [ja] remectre sus Pour prescher une loy nouvelle: Et de faict jouys la nouvelle Que par jherusalem alloient Et publicquement la preschoient Qui est en nr͡e detriment Say advise soudainement Quil seroit bon / se quil me semble Quapres quairons parle ense͡ble Les plus caulx de nr͡e pretoire Voisent / sans interlocutoire Po  empescher leur entreprinse: Ou aultrem͡et nr͡e pourprise Qui fut par crist evacuee Demoura sans fin desnuee [23v] Quil ny viendra ame du monde
Burgibus
Que maltempeste les confunde Vont ilz encores sur les champs
Leviathan
Ilz ne sont que douze meschans Qui sont aussi pouvres que Job Quant a moy je le[s] cognoys trop Qui men donra comission Je vueil mourir de passion Se vo ne les avez tous douze Avant qui soit nuyt
Lucifer
Il se house Est ce pas toy Leviathan
Leviathan
Ouy
Lucifer
Laisse parler Sathan Tu es trop nyes ung petit Sus Sathan jay grant appetit [24r] Que tu no dies ta sentence Comment en ferons nous ˞
Sathan
Gy pence Au plus parfons de |ma| malice Mais le moyen le plus propice Qui soit / il fault a mon advis Transmectre au prince des Juifs Deux diables sans dilation Promps en lart de temptacion Po  les instiguier et instruire A faire prestem͡et destruire Et mourir ces maulditz apostres: Et par ainsi / ilz seront nostres Puys les Juifz dautre couste Seront en incredulite Jusques au jo  du jugement Et venront successivement Par milliers en nr͡e prison
Lucifer
Sathan / po  neant ne te prison La raison est bien naturelle Car en toy a plus de cautelle Quen tous ceulx de nr͡e brigade [24v] Sa / qui fera ceste embassade Mes deables vous ne sonnez mot
Burgibus
Sathan
Lucifer
Et qui plus
Burgibus
Astaroth Ce sont deables de faczon
Sathan
Lucifer vostre benisson: Sil vous plest / vo la no donres
Lucifer
Or vous enclinez vous laires Droit au plushault de vr͡e mittre Allez que dorage et desclitre Soiez vo touz deux fulminez Et par tel faczon ramenez Que vo puissez estre par fouldre Brullez / aussi menu que pouldre Icy sen vont aulx princes de la loy pour les tentez
Le boiteux
[25r] Se par gemir en douleur dure A la porte du temple de salomon en soy complaignant Et noͣ que dedens le temple doibvent estre ysmael ysacar pbr͡es Eliazar Eliach / Eliud / Nathan ysaac Benjamin Manasses Ma tresdoloreuse adventure Aulcunement peusse allegier Gy vouldroye mectre ma cure: Mais il nya riens qui me cure Ou face mon mal plus legier Je ne scay de quel part songier„ Fors que je croy pour abreger Que fus interdit de nature Qui ainsi ma voulu forgier Et moy si fort adomagier Qua ch͡m desplest ma figure Fortune / a plusieurs es amye Mais a moy trop es anemye Et plaine de crudelite Qui me tiens en telle infamye Quonq͡s neuz heure et demye Si non meschief et pouvrete Tousjours suys en mendicite En douleur et perplexite Helas ne te soufist il mye Que suys ainsi debilite Boiteux des ma nativite: Pitie est en toy endormye Helas mon vray dieu tout faict Quel chose aige en toy meffaict [25v] Qui me laisse vivre en moura͡t Pouvre mendiant contrefaict Se par toy / je ne suys refaict La mort vienne a moy a courant Qui toute chose est devorant: Je luy quicte le demourant: Frape sur moy / son dart infet Si prandray congie en ploura͡t Et diray ainsi labourant Quonqs ung b͡n ne my fut faict
Sainct pierre
Jhan m͡o cher frere si[l] vo plest Vo et moy irons vers le temple: Les autres pour donner exemple A bien faire par charite Iront prescher par la cite Po  le peuple adieu convertir: Et quant ilz vouldro͡t revertir Devers no apres leur sermon Au portique de salomon Ensemble nous retrouverons
Sainct / andri
Tresvolentiers nous le ferons Cest raison que chun saplique [26r] A prescher la foy catholicque Sans redoubter paine ou tourm͡et Icy sen vont les dix dun coste Et pierre et jehan sen vont au temple de salomon
Sainct pierre
Avancons nous legierement Nous approchons lheure de nonne
Le boeteux
Ha po  dieu faictes vr͡e aulmoulne Au pouvre homme debilite Qui neut onques jour de sancte Depuys quil nasquit de sa mere: Mais en paine et tristesse amere Suys tousjours / sans rien espargnier Helas je ne puys pain gaignier Mes amys / il fault quon me porte Tous les matins a ceste porte Se je vueil estre sustente
Sainct pierre
Cest home me faict grant pite Qui est en si grant indigence
Sainct Jehan
Dieu luy doint prendre en pacience / Il faict des regretz bien piteux [26v]
Sainct pierre
Mon amy regarde en no deux Et y may ung pou ton estude: Lesse ceste solicitude Qui est mondaine et transitoire Si ̸plest au haultain roy de gloire Qui tout scet ordonne et dispose Tu aras aujourduy la chose Quaumonde test pl necessaire
Le boiteux
Je croy que vo ne scariez faire Aumoulne mieux a dieu plevye Qua moy / car ̸jay toute ma vie Este contrect et impotent De peu de chouse suys content Ung denier / que rien ne vo monte Jen feray centfoiz plusgra͡t conte Que jamais ne scariez penser Jen auray du pain pour passer La journee / tout a mon aise
Sainct pierre
A / mon amy ne te desplaise: De ce demouras indigent Po  nous / car poi͡t navo͡s dargent / [27r] Cecy est notoire et tout vray: Mais je te donray ce que jay Ou nom de crist de nazaret Qui touz biens no donne et envoye Baille moy ta main sans arrest Lieve toy et ten va ta voye Icy S pierre le p͡nt par la main dextre et le lieve puys ce trouve gary
Le boiteux
Je doy bien / au cueur avoir joye Et louer dieu de cueur parfaict: Qua͡t moy / qui fuz tant contrefaict Tant impotent / et tant debille Me trouve maintenant abille Et mes membres consolidez Ha rs Juifz regardez: [Ibi rs i seigneurs] Aux Juifz Cest euvre est par dessus nature Il nest au monde creature Qui eust mon grief mal aboly Sil navoit dieu avecques ly Car de maulx portay trop grat somes A sainct pierre et Jehan O tresparfaictz et tressains homes Treshumblem͡et vous remercie Du bien et de la courtoisie Que vo mavez aujourdui faicte
Sainct Jehan
[27v] Mercie Jesus le prophete Qui fut de vierge mere ne: Car cest cely / qui ta sane Et gary tout presentement
Sainct pierre
Pour faire plus devotement: Dedans le temple avecques no Entreras / puys a deux genoulz Loue son nom et manifie
Le boiteux
Monseigneur / je vous certifie Que tout prestement le feray Et de bon cueur le serviray Tant que jauray ̸la vie ou corps
Sainct jehan
Il te sera misericors A tes pechiez et pardonra Et puys en la fin te menra En gloire des cieulx souveraine Icy entrent ensemble au temple et le boiteux faict son oraison Petite pause
Le boiteux
a genoux O doulx Jh͡us qͥ de ton hault demaine Po  acquicter nr͡e nature humaine [28r] Vins en [ce] val de desolation Ou tu as eu mainte terrible paine Maint opprobre / ma͡ite injure villaine Par les juifs plains dostination: Grace te rends par bonne affection Qua͡t de m͡o mal / et griefve afflicti͡o Mas delivray / la chose est b͡n haultaine Car advis mest en mon intention Que de sante / ay tel possession quon ne scaroit voir personne pl saine
Ysaac premier Juif
Qui est cesty / qui se pourmaine Par le temple ainsi louant dieu Jay veu / quil neust party dun lieu Pour rien / tant estoit desole
Benjamin IIe Juif
Quoy  je lay veu tant affole Que cestoit chose non parreille
Manasses IIIe Juif
Certes„ cest la plusgrant merveille quonques en Judee il advint
Ysaac
[28v] Je lay veu des ans pl de vingt Come personne demy morte Seoir icy a la belle porte Pour avoir laumoulne aux passa͡s
Benjamin
Cest une euvre qui nest pas sans Mistere haultain et divin
Manasses
Ung enchanteur ou ung devin Ne froit point cas si mervilleux
Ysaac
Cest ung euvre miraculeux Il fault scavoir dont cecy vient
Benjamin
Parlons a luy il le couvient Si en scairons la verite
Manasses
Parle au boiteux Viencza dy no qui cza este Qui ta en ce point remys sus 
Le boiteux
[29r] Sa faict le prophete Jesus Quant a moy je le croy [ -- ] ainsi
Ysaac
Et par quel faczon 
Le boiteux
La vecy Ainsi que maintenant estoye A la porte ou je demandoye Laumoulne / malade et lasse Ces deux saincts homes ont passe Come dieu voulloit ̸qͥ deust estre Lun ma leve  la main dextre Et me suys trouve en ce point
Benjamin
Tout gary 
Le boiteux
Je nen doubte point Regarde[z] quel chiere je porte Vela les deux a ceste porte Icy les monstre Qui sur moy ont faict le miracle Icy vont les Juifs courans devers s pierre ⁊ s Jehan puys dit s pierre
Sainct pierre
[29v] Acourez vous cy au spectacle Entre vous gens ysraelites Se vous croyez / ou si vous dictes Que ce miracle tresparfaict Soit par nr͡e puissance faict Vo cheez en ung mortel lac Le dieu dabraham et dysac De Jacob / et de voz grans peres Qui pour leurs fortunes prosperes Lont loue et manifie Celuy dieu a glorifie Lassus en gloire triumphant Jhesus son beneure enfant Que vo nyastes trop en haste Devant la face de pilate Et pristes le faulx barabas Qui pour murtres et pour debas Estoit en la prison tenu Jhesus fistes pendre tout nu En croix de groz cloux affichiez Ou il mourut pour noz pechiez Puys denfer noz peres osta Et au tiers jour ressuscita De ceste foy de grant vertu Avons de sante revetu Cest home / et en force remys [30r] Convertissez vous mes amys Et a penitance tachiez Si effacerez voz pechiez Afin que quant le jour venra Que le grant Jugement sera Que vous soiez au nombre mys Ou dieu mectra ses bons amys: Cest en la gloire permanable
Ysmael per pbr͡e du temple
Faulce lignee decevable En toute herezie approuvez Incredules et reprouvez De dieu / et de la loy moyse Ou avez vo maintenant prise Telle audace et tel hardement Que de prescher publiqument La loy de ce faulx seducteur Jhesus / qui estoit enchanteur Par toute Judee tenu Que no fismes pendre tout nu Et mourir par ses desmerites Vo estes mauvays ypocrites Qui voullez le peuple seduire Et a erreur dampnable instruire Qui est tout cler / et tout patent [30v] Par le grant dieu omnipotent Se plus en faictes mention Vous en aurez punicion Telle / quon y prenra exemple
Sainct Jehan
Vous pbr͡es et maistres du te͡ple Qui est la maison doraison Dictes nous quelle desraison Quel mal et quelle iniquite Faisons / pour prescher verite Confesse avez cy dessus Que vous fistes pendre Jhesus Et avoit la mort desservye Confessez que fut par envye Qui a tout mal les cueurs excite Car en ce raison vous incite Comb͡n quelle nest plus unie A vo /: vous lavez fourbanye Quant par faulce obstination Nye[z] sa resurrection / Vo nestes pas es droiz sentiers Mesmem͡et vo troys chevaliers Que vo avez embesongnie Au monument ont tesmongnie Quil ressuscita au tiers jour [31r] Si le veil preschier sans sejour Et dire en la face des hommes Car de ses faictz cy tesmoigns som͡es Et serons jusques a la mort
Ysacar IIe pbr͡e
O com grant douleur me remort Douyr ces deux paillars maudis Par le grant dieu de paradis Lerreur quilz ont |cy| espendu Leur sera chie ment vendu Ou je ne men pourray venger
Eliasar IIIe pbr͡e
Scavez vous quoy [ ] pour abreger Ce nest pas cy chose a permettre
Ysmael
Il les fault en seurete mectre: E[t] puys irons compter le cas A annas et a caiphas Qui sont les princes de la loy Icy doibvent entrer au temple Agripart Et griffon Et doibve͡t estre garniz de cordes
Eliachin
Voyci bien venu
Ysmael
[31v] Et dequoy  Scez tu quelle nouvelle apart
Eliachin
Ouy / car vella Agripart Et griffon / qui entrent l[―]yens Et vous sont garniz de liens Et de cordes / comme seigneurs
Eliud
Qui trouvroit ces freres mineurs A lentree dun hermitaige Silz [y] veoient leur avantaige Mectroint ilz ung ho͡me en pourpoi͡t 
Nathan
Comme vienent ilz bien apoint Pour mener ces deux ypocrites
Ysmael
Agripart
Agrippart
Quesse que vous dictes Seigneurs mavez vo appelle
Ysmael
[32r] Couvre toy / tu es tout pelle Huche moy griffon vistement Et me menez incontinent Par rue segrette ou oblique Ces deux en la prison publique Car trop nous scave͡t traveiller Et dictes bien au geollier Quilz soie͡t seurement tenuz
Agripart
Nous somes bien a point venuz Dedens le temple a ceste foys Car il ya plus de dix moys Que je ne my suys embatu Hau griffon
Griffon
Quella 
Agripart
Ou estu 
Griffon
Ou je suys
Agripart
[32v] Voire
Griffon
A tes tallons Sa / ou veulx tu que nous allons Je suys tout prest / soit pres ou loing
Agripart
Prens moy ce gallant par le poing Et le mabille dune corde Icy prenne͡t spierre et sainct Jehan ⁊ les menent en prinson
Griffon
Si je luy fays misericorde Beausire je vueil quon me tonde
Agripart
Est il lye
Griffon
Le mieulx du monde Allons les cacher pour la pluye Vo serez enfans de la pye Gallans vo serez mys en cage
Ysaac juif
Vous leur faictes tort [33r]
Ysmael
Quel domaige: Ilz ont noz citoyens seduit
Benjamin
Mais no ont faict maint avantage Vous leur faictes tort
Ysacar
Quel domage 
Manasses
Se le peuple scet cest oultrage Pensez quil en sera grant bruit Vous leur faictes tort
Eliasar
Quel domage Ilz ont noz citoyens seduit
Agripart
Ilz seront mene et conduit En prison: et plus ny pensez Lessez les murmurez assez Car on nen fera rien pour eulx
Griffon
[33v] Silz no trouvoient ja poureux ilz nous donroient ung assault Les pinars
Agripart
Sus faictes ung sault Compaigno͡s / cest assez songie Hau briffault [Au geollier]
Briffault
Estu enrage Coment tu fais [d]u capitaine
Griffon
dieu te mette en fievre quartaine Serons no icy longuement
Agripart
Mect moy lyens incontinent Ces deux pour oster touz debas
Briffault
En prison
Agripart
Trestout au plus bas [34r] Car cest pour ung cas non pareil
Briffault
Silz voient lune ne soleil [icy briffault mect pierre et Jehan en prinson] Meshuy je veulx estre pendu Dy ̸je bien 
Griffon
Cest bien entendu Tu es ung gentil compaignon A dieu donc
Briffault
A dieu mon mignon Quant vo vouldrez on vo verra
Agripart
Burons nous plus
Briffault
Quant on vouldra Jay tousjours mon bla͡c en ma ̸tasse Et sen va Agripart vers anne Et griff͡o a son maistre ̸ou sera divise
Sathan
Jay tant joue de passe passe Hors denfer Devers mes amys et affins [34v] Que je suys venu a mes fins Aumoins pour la plusgrant partie: Mais dicy ne fray departie Ce nest rien qui ne faict pl fort
Astaroth
Qui scaroit faire mecteͬͬ a mort Ces deux qui sont en la prison Il na diable en vr͡e maison Qui ne no ven[s]ist faire homage
Sathan
Astaroth fay moy ung messaige Vaten bien tost jusquen enfer Conter cecy a Lucifer Tu le fras enragier de joye
Astaroth
En enfer a quans coupz giroye: Peult estre quil est averti Que Jhan et pierre ont converti Des Juifzen grant quantite E[t] puys je seroye jecte Au plusparfons de nr͡e abisme Et ny auroit marteau ne lyme Dequoy je neusse ung crocque poys Lembassade est de trop grant poys [35r] Je ne la scauroye conduire Mais faisons les pmier destruire / Puys en enfer par ce moyen Irons seurement
Sathan
Tu dys bien Or fays donc tousjours bon devoir De faire juifz esmouvoir A tout mal et iniquite Afin que par crudelite Facent les apostres finer
Agripart
Venat de la priso Il sera temps daller disner Je men voys vers m͡o maistre annas Au mains rainceray les hanas Sil vouloit croqu ͤter la pie Jen eusse voluntiers copie Pour abatre ung pou la brouee Icy le salue Monsi[gn]eur tresbonne journee Vous doint le grant dieu dIsrael
Anne prince de la loy
Dont viens tu 
Agripart
[35v] Je viens du soleil De moy haller de moy bruller Et brief huy ne cesse daller Pour vo raporter des nouvelles
Anne
En scez tu 
Agripart
Ouy des plus nouvelles Que vous ouystes piecza dire
Anne
Agripart compte les beausire Jay grant desir de les oyr
Agripart
Ce nest point po vo resjouyr Ne piece de voz satallites Je vous dy que ces ypocrites Apostres / de ce faulx prophete Ont la plusgrant murmure ̸faicte Enteͬͬ le peuple des Juifs Quonques en m͡o vivant je viz Car qui justice nen fera Ung chun se convertira [36r] Et laira la loy de moyse Monsi[gn]eur je vous en advise Encore plusfort ont ilz faict Car sur ung home contrefaict Tout perclus et paralitique Ont faict ung miracle publique Ch͡m en scet desja parler
Anne
Et comment 
Agripart
Ilont faict aller Tout droit et remys en valeur Et ne sent ne mal ne doleur Dont voz pbr͡es sont touz confus
Anne
Et en quel vertu 
Agripart
De Jhesus Se dient / ont faict ce signacle
Anne
Ne cro[y] point que ce soit miracle [36v] Ce quilz font nest que sorcerie Que cherme et droite enchanterie Do͡t ilz sont tresparfaictz ouvriers Ou sont ilz 
Agripart
Ilz sont prisonniers Bien liez / par piedz et par braz Les pbr͡es et les magistraz Les no ont faict bouter en soucte
Anne
Bien bas
Agripart
Si bas quon ny voit goutte Moy mesmes fuz a les y mectre
Anne
Par le grant dieu qͥ me fist maistre Besoignie avez haultement Or me fay venir vistement Trotemenu / mon messaiger Car pour leur proces abregier Je vuel consistoire tenir
Agripart
[37r] Je le vous voys faire venir Aussi bien ne scet il que faire Il appelle b͡n hault Trote menu
Trote ̸menu messaiger danne
Quastu a braire si hault / tu mas pres estonne
Agripart
De maujour soys tu estr[e]ne On nosera parler a toy
Trote menu
Que te fault 
Agripart
[Icy vont vers anne Et se pourra faire petite pause] Vien t en avecq moy Si en orras le contenu Sire vecy trote menu Parlant a anne Char[g]er luy acoup sa leczon Si vous plest
Anne
Viencza vien ̸garson Chemine plustost que le pas Et me va dire a caiphas [37v] Aux scribes aux pharisiens Aux pbres et aux anciens Quilz vienne͡t bien tost devers moy Et silz te demande͡t pour quoy Je les faiz haster de si pres Dy / que le cas est bien expres Et quilz comparent en personne
Trote menu
Puys que vr͡e vuel si consonne Tantost les vous feray venir Il va Et pourra chanter une chansson a son plai sir / puys dira de chan ter ne me puys tenir ⁊ c De chanter ne me puys tenir Toutes les foys que je chemine Pour ma liesse entretenir De chanter ne me puys tenir Scavez vo qui my faict fournir Cest rage coment je chopine De chanter ne me puys tenir Toutes les foys que je chemine Il nest chose qui ne se myne Je huy si bien tire loreille Puys le matin a ma bouteille que tout est pres q mys a vente Je nay garde quelle sesvente Car plus nya roisin ne moust Jay tant faict que je suys about [En chemyn sarreste aucheant la maison de cayphe et dit] [38r] De mon chemin car le pontiphe qui se faict appeller caiphe Demeure a cest hostel lassus Gy voys bona dies malcus Parle a malcus Comment va / astu point disne
Malcus
Nenny vrament pas desjeune De quoy je me tiens b͡n de rire
Trote menu
Cest malfait / or me di beau sire Ton maistre nest il point ciens 
Malcus
Si est / et les pharisiens Passe des heures plus de six
Trote/menu
Et que font ilz 
Malcus
Ilz sont assis Et parlent je ne scay de quoy
Trote menu
[38v] Cest ce quil me fault / maine moy Devers caiphas bonne alure
Malcus
Si tost
Trote menu
Ceste actente me dure Jay affaire en autre contree
Malcus
Vienten je feray ton entree Pour plustost ton cas abreger Sire vecy ung messagier Le pnte Qui veult ung peu parler avous
Caiphas
Sa / qui a il / dictes le nous Esse point annas qui no mande 
Trote menu
Ouy sire / et se recommande A vous espiciallement Priant affectueusement Tous ensemble nya cely Que vous viennez par devers ly [39r] Sur tant que vo amez son bien
Caiphas
Certes je le pensoye bien Si tost que je toys parler Messieurs il y fault aller Icy parle a ceux qui sont avec luy / scavoir est zorobabel Gamaliel Nicodemus Joseph darimathie Alexandre Et malcus gent Pour ouyr ung peu ses devis
Zorobabel
Je cuide selon mon advis Que cest po  ces deux seducteurs Que noz pbr͡es et noz docteurs fire͡t hier en la prison mectre
Gamaliel
Par ma foy il pour[r]oit b͡n estre Ny autre chose ne le meut Comme je croy
Nicodemus
Soit ce que peut Mectons nous en nr͡e devoir
Trote menu
Jen voys autant faire scavoir Aux pbr͡es et aux gouverneurs [39v] Du temple
Joseph darimathie
A dieu
Trote menu
Messieurs Icy sen va Au grant dieu soyez comendez
Caiphas
Seigneurs puys que somes madez Il nous fault mectre sur les champs Si expediron ces meschans Selon quilz auront desservy
Joseph darimathie
Monsi[gn]eur vous serez servy De no en toute chouse honneste Toute la copaignie est preste A vous obeir et complaire
Gamaliel
En ce point le devons no faire Et nen poons que mieux valloir
Caiphas
[40r] Grant mercyz de vr͡e voloir Qui vous plaist amoy copaignier Icy sen vont en belle ordonnance devrs le gra͡t prince de la loy
Trote menu
Home qui veult fort besongnier Se trouve tout acoup myne Je suys las / car jay chemyne Si fort quautemple suys venu Dieu g[ar]t seigneurs Aux pbr͡es du templeNoͣ quilz doibv͡et estre ensemble au temple ysacar ysmael Eliazar Nathan Eliachim Eliud
Ysacar
Trote menu Dieu te gart m͡o filz / qͥ te maine  Astu quelque chose soudaine Qui requiere expedicion 
Trote menu
Venez tost sans dilation Devers le prince de la loy Car il vous mande de par moy Quen cela ny ait faulte nulle
Ysmael
Astu espistre ne cedulle Qui a son voloir se consonne 
Trote menu
[40v] Nenny / venez y en personne Ainsi le ma il dit de bouche Et entend / que le cas vo touche Soyez y dont / la main tenant
Eliasar
Nous y allons tout maintena͡t Sans arrester pas ne demy
Trote menu
A vr͡e congie Il sen va
Eliasar
Mon amy Dieu te conduye a sauvete
Ysmael
Seigneurs vous avez b͡n note Coment le grant prince no ma͡de
Ysacar
La chose seroit ja bien grande que no ly vouldrions escondire
Eliazar
Allons devers ly sans plus dire [41r] Emsemble et en belle ordonna͡ce Afin que toute obeissance Par no luy puist estre rendue
Nathan
Cest pour quel͡q matiere ardue Pourtant il vous y fault ente͡dre
Eliachim
Il vous vault mieulx ung peu acte͡dre Icy sen vont les pbr͡es de la loy en belle ordonnance devers anne Que po  vous actendist /  droit
Trote menu
a anne Monchier  ͬ je vien tout droit Dacomplir vr͡e mandement
Annas
Viendront ilz 
Trote menu
Tout presentement Devant moy / les ay veu partir Mais aussi pour vous advertir Je les ay faict fort abregier
Annas
[41v] Tu es ung tresbon messagier Et as faict bonne diligence Et pourtant po  ta recompence Aujourduy te sera livree Une robe de ma livree Et croy que bien te pourverray
Trote menu
Tresgrant mercy / qua͡t je laray Je scay b͡n que cest de promectre
Caiphas
Il arrive a lostel danne Dy Agripart / que fait t͡o maistre Est il pas bien embesoignie
Agripart
Il est leans plus rechigne que nest ung renart pourboully
Alexandre des grans pbr͡es
Se nous fault il parler a ly Acoup par fas ou par nephas
Agripart
a anne Monsi[gn]eur vecy caiphas Avecques les pharisiens [42r] Les scribes / les saduciens: Je pense quilz vous vienne͡t voir
Annas
Sus acoup il les fault avoir Dy leur quilz entrent a ―ouvert E[t] puys leuͬͬ sera descouvert Ce qui est en mon pensement
Agripart
Sus entres ens ligierement Messi[gn]eurs vous actendez trop
Caiphas
le salue Cayphas entre / et sa compaignee Sire le grant dieu de jacop Vo veille acroistre voz honneurs
Anne
″ Bien soiez venuz messeigneurs De vr͡e presence ay grant joye Or vous see[z] / il fault que joye De vo ung petit les raisons Icy se sient On ma huy dit / quen mes priso͡s Sont detenuz deux ma[l]faicteurs / Des diables grans invocateurs / Aux edis de la loy nuysans [42v] Lesquelz on a veu seduisans Nostre peuple publiquement Si nous fault adviser comment Il sera bon que lon en face
Caiphas
Mander les fault de prime face Icy ou en la sinagogue Affin que lon les interrogue Sur les poins / ou ilz ont mespri͡s
Agripart
Ceulx par qui / ilz ont este prins Viennent devers vous mon[gne ] Qui vous conteront la teneur De lerreur manifeste et ample
Anne
Qui sont ilz 
Agripart
Les prestres du temple Qui scavent tout le contenu
Ysacar
en parlant hault Agripart [43r]
Agripart
Voicy bien venu: Je les oz
Ysmael
Sa entrerons nous
Agripart
Messieurs parloient de vo Vous venez droictem͡et a point
Grifon
Sus sus acoup narrestez point Icy entrent Boutez vous liens au conseil
Eliasar
Du dieu puissant qͥ na pareil Puisses vous estre entretenuz
Zorobabel
Puys que les pbr͡es sont venus Sans vous plus / de ce fait enq͡rre Il vous couvient envoyer querre Ces deux parvers galileans
Anne
[43v] Va querir ces magiciens Griffon / et toy la Agripart Que vous mistes hier apart En la prison au plus parfont
Agripart
Je voys voir quelz mynes ilz font Ilz font ce croige petit pain
Griffon
Je croy se leur ventre est trop plain Ce nest pas de plus dune livre
Annas
Or faictes tost / quon les vo livre Que je les voye en ma presence
Agripart
Tost les arez come je pence Ou ilz seront de durs chassez Hau geollier Icy fault faire pause assez longue jusq a ce quilz soient a la prins͡o comme sera divise
Briffault
Qui vous a chassez A cest heure mes escoliers
Griffon
[44r] Baille no ces deux prisonniers Prestement sans plus de langage: Ilz ont este assez en cage / Ilz les fault mectre ung pou aux cha͡ps
Briffault
Et qui sont ilz 
Agripart
Ces deux meschans: Les fievres te puissent tenir
Briffault
Je les vous voys faire venir Car je scay bien quelz gens ce sont Cza compaignons amont amont On vous vient querir po  disner Icy sortent
Agripart
prent s pierre Or les me lessez gouverner Puys que jay mis sur eulx la pacte Griffon may la main a la paste Il te fault tout monstrer  poins
Griffon
prent s jehan Je lie cestuy par les poings [44v] Scez tu pas bien q cest ma guyse Et fault faire pause jusques qͥlz soient davant anne
Agripart
en les mena͡t Sus marchies du pied / barbe grise Vous estes le plus ancien
Griffon
Vecy deux assez gens de bien Silz ne fussent si trespaillars
Agripart
les presente Sire vecy les papelars Qui estoient en la prison Enquerez de leur mesprison Nous le|s| vous livrons en voz mai͡s
Anne
Sont ce les deux 
Griffon
Ne plus ne mains Ilz font bien cy du marmiteux: Mais cr[oy] quilz sont malicieux Ung petit plus que ne pensez
Anne
[45r] Taistoy je les congnoys assez Et me desplest tresgrandement De leur mauvays gouvernem͡et Quainsi les a faict indigens Je les ay veuz tresbonnes gens Leaux / et de bonne faczon Et mont aporte du poisson Centfoiz a vendre en mon hostel
Caiphe
Est il vray 
Anne
Par dieu il est tel Mes gens en ont bien sourvena͡ce Mais po mieulx vivre a le plaisance Ilz ont delaisse leur mestier Dont ilz navoie͡t point de mestier Car tresbien [ilz] en pouoient vivre: Et depuys ont volu ensuyvre Jhesus / le mauvays scismatique Lequel leur a apris magique Et nigromance / on le scet bien Car il estoit magicien Le plusgrant qͥ fust jusque a rome
Alexandre
[45v] On scet bien quil fut mauvays home Et aussi par ses demerites Il est mort / et en somes quictes De cela ne fault plus penser Mais qui vouldra bien affonser Ceste matiere / en quoy no somes Mander fault par lun de voz homes Ung paillart boeteux contrefait Sur lequel on dit quilz ont fait Ung miracle cler et patent
Anne
″ Cest bien dit / et jen suys content Griffon va faire ce voyage Et reviens se tu fays que sage Diligemme͡t et te delivre
Griffon
Se presentem͡et ne le vous livre Je vueil estre vif escorchie
Agripart
Or pleust adieu / quil fust cachie En lieu quon ne le peust trouver Et on me feist esprouver A toy festoyer ung petit [46r] Jen ay trop millieur appetit Que je neuz oncques de dancer
Griffon
Icy va querir le boiteux Il me fault ung pou avancer Pour trouver mon paralitique Je prie dieu / qͥl puist estre ethique Et asmatique tout ensemble il le regarde Le vela nest pas /. Il me semble Que cest il / ou cest son parent: Cest il / il est tout apparent Je lay veu cent foys mendier Gallant je vous foys prisonnier: Le prent Penser ung pou a vr͡e faict
Le boiteux
Ha mon amy quaige meffaict Qui me traictes si rudement
Griffon
Sus / toust marchez ligierement Et vont vers anne Vous estes de mauvais aloy Annas le prince de la loy En est ung petit infourme
Le boeteux
[46v] Je nay mesdit ne blapheme: Nonques rien nyssit de ma bouche qui la loy / ou leur honne  touche De ce / ne crains homme vivant
Griffon
Ne vous challe passes avant Et pensez a voz alibis Tel faict maintena͡t du groz bis qui tantost sera bien camuz
Le boeteux
Silz ne sont grandem͡et esmuz Il ne me feront que raison
Griffon
Cheminez il nest pas saison que vr͡e cas soit debatu Vous serez tantost tant batu Quon vous fera suer dahan Sire le grant dieu dabraham Le presente Vous envoyst l[y]esse prochaine Regardes cy je vous amaine Le compaignon que vo scavez Faictes en comme vouz devez Je le vous lesse en vr͡e garde [47r]
Anne
Messi[gn]eurs il fault quon regarde Par grant deliberation Au faict de lexpedicion De ces troys mauvays seducteurs Qui sont ministres et ducteurs Des renoyez et pervertis Et pour estre mieux advertis Des grans erreurs qͥlz ont semez Manifestes et confermez Par tout le peuple disrael Vous ysacar / ou ysmael Les direz cy en leur presence Afin quon oye leur deffence Et comment ilz se sauveront
Natham
Crez que bien vous respondront: Ilz ont bonne langue et bon bec Car ilz parlent hebreu et grec Et langage de ro͡me͡nye De parthe et mesopothamye Arabic / ethiopien Scay veu / qͥlz nen scavoie͡t rien Regardez come ilz ont copris
Caiphas
[47v] Le grant diable leur a apris Cela est tout cler et notoire
Anne
Laissez ceste interlocutoire Et venons au faict principal On scet bien quilz scavent de mal Tant que cest une infinite
Ysmael
Messi[gn]eurs il est verite Quentres no ministres du temple Qui servons leans a lexemple De tout le peuple judaique Avons veu ces deux en publique Prescher contre la loy moyse Qui no fut baillee et comise De dieu le vif vray et parfaict Et ont enfin tellement faict Par leurs moyens malicieux Quilz ont bien tire apres eux Huyt mille ou pl de nr͡e gent Desquelz vez en cy le regent Et le principal gouverneur Il monstre pierre
Alexandre
[48r] Cest ung tresnotable seigneur Pour tenir ung peuple en cocorde
Eliud
Qui leur donroit ung tour de corde Ilz vo diroient des nouvelles qui pouroient b͡n estre telles quilz en seroient mis a mort
Ysmael
Enco[--]res ont ilz faict pl fort Sur ce paralitique cy Vo lavez veu et moy aussi que du portal ou il estoit On le portoit et raportoit Tant estoit fort debilite: Or est il reabilite Nous le voyons sensiblement Si no fault enquerir coment Ce sinacle cy / ont peu faire
Zorobabel
Je ne doubte point du contraire Quilz nayent ce fol enchante
Anne
parlant a pierre [48v] Viencza pierre dy verite Afin que plus ne te tenon En quel vertu et en quel nom Astu faict ce merveilleux signe Esse par tart de medicine Par herbes / par cherme ou par sort Dy moy dont ceste vertu sort Car nous en sommes fort doubteux
Pierre
Esse pas cas bien mervilleux Et chose terrible et neffaire Que po  bien dire et pour b͡n faire Somes attraiz devant le juge qui doit estre le vray refuge De ceulz que lon oppresse ou griefve Et pour faire responce briefve Aux doubtes / que voulez mouvoir: Entre vo touz devez scavoir quau nom de jhesus filz de dieu Cestuy que voyez en ce lieu Est sane de sa maladie
Jehan
Ja ne fault que nul de vous die quen autre vertu layons fait [49r] Car cest le vray dieu tout parfait En qui no sommes confians Et vous Juifz edifians Ceste pierre avez reprouvee qui tant a este aprouvee quelle est mise au chief angulaire Cest le doulx jhesus de bonnaire que vous avez persecute Lequel son pere a suscite De mort / on le scet en touz lieux Et nya nom dessoubz les cieux Ou il y ait salvation Fors en ly
Anne
Quelle abusion Sont ilz bien asseurez menteurs Obstinez et faulx detracteurs Encontre la loy mosaique Par toute la loy angelique Lerreur que vous avez forgie Sera prestement corrigͥe Et tantost vous revoquerez
Pierre
Menacez tant que vo vouldrez [49v] Autre chose nous nen ferons Mais publiquem͡et prescherons La saincte resurrection De Jhesus et lascention Ja ny fault faire voz effors
Anne
Agripart boutte les dehors Agripart les boutte ou petit arriere des juifs A pou que je nenraige dire quant je les os / ces choses dire Qui blecent tant fort nr͡e honneur Vien sa pouvre homme
Boiteux
Monssi[gne][ur] Que vous plaist il me comander
Anne
Rien / mais je te veil demander sil est vroy ce quon a conte On nous a icy recite que pour trouvez moyens de vivre Toy qͥ estoys fort et delivre Faignois destre tout contrefait Dy hardiment si tu las fait Je le te feray pardonner [50r] Avecq ce te feray donner De largent pour te bien pourvoir Plus quilz nont / on peult b͡n scavoir quilz ten ont donne ou promys Afin que dies / quilz tont mys En bon estat / et en sante Pour avoir bruit par la cite De faire miracles patentes
Alexandre
Mais que nr͡e prince contentes En toy conformant a ses dis Par le grant dieu de paradis Il te fera beaucoup de bien
Le boiteux
Quant a moy je nen feray rien Jen diray la verite pure Jay este boiteux de nature Si grant espace et si grant te͡ps quil ya pres de quarante ans Que sur mes piedz passe navoie Ces deux mont trouve en le  voye Qui mont gary et remys sus En la vertu du doulx jhesus / Qui souffrit mort et passion [50v] En croix pour la redemption Et salut du lignage humain
Anne
A mauvays paillart inhumain Estes vous mis en cest erreur Je vous feray si grant terreur Et si grant martire inferer Que vous craindrez a proferer La blapheme quavez cy dicte Alez creature mauldicte Faulx incredulle et corrompu Qui avez les edis rompu De nr͡e grant legilateur Adherant et adulateur De ceste faulce progenie Qui rompt nr͡e ceremonie Par quoy leur mort tant desiron Quavecq dathan et abiron Soyez vous fondus en abisme Des maintenant je vous intime Que je vous anathematise Excomunie et vous divise Hors du temple delection Comme filz de perdition A toute verite contraire [51r]
Le boiteux
Icy se retire ung petit loing des juifz et dit Esse donc icy le salaire Que jaray pour vo dire vray  dieu mercy oncques ne trouvay Gens si plains de crudelite Que pour leur dire verite Me feissent telle extorcion: Au fort cest leur condicion Destre mauves et rigoreux Et nya pas ung jour ne deux Tous temps ilz si sont occupe
Agripart
Va va tu es bien eschape Ny reviens plus une autresfois Car sur ung beau gibet de boys Je feroye ta sepulture
Le boiteux
Il sen va Se gy revien cest adventure Vous mavez trop bien festoye
Ysmael
De ces deux quon a envoye Hors du conseil / vo sire annas Vo alixandre et caiphas [51v] Que voulez vous q lon leur die
Alexandre
Il couvient que lon sestudie A estaindre ce bruit icy Car si no les laissons ainsi nr͡e fait se gaste et discipe
Zorobabel
Ung petit erreur au principe Est grant en fin je vo promect Comme le philosophe mect Au quint de sa methaphisique Et pourtant il fault quon sapli͡q A trouver faczons et cautelles A faire estaindre les nouvelles De ce signacle quilz ont fait
Gamaliel
Cest ung miracle tant parfait Que nul ne le scaroit nyer Pourtant pour y remedier Selon ce quavez alleguie Et que ne soit plus divulguie Cestuy miracle nullement Deffendez leur expressement [52r] Sur paine de mort encourir Que jamais ne facent courir Le nom ne les faicts de jhesus Silz ne sont grandem͡et deceuz Je croy quilz garderont ledit
Nicodemus
Gamaliel cest tresbien dit Agripart„ fay les entres ens
Anne
Icy pierre et jehan rentre͡t devers les juifs Venez cza venez meschans gens On faict trop pour vo la moitie Messieurs ont [eu] de vous pitie Car selon ce que rece͡sez Ilz vous reputent incensez Indiotz„ et tressimples bestes Ainsi que je croy que vo estes Si vous ont voulu pardonner Mais gardez vous di retourner Ce vo seroit trop grant folie Car par le dieu qui prist helie Dedans ung chariot ardant Vous en iries par le pendant Mourir de mort diffamatoire Or sus vuyder hors du pretoire [52v] Car jamais ne vous voullons voir pierre et Jehan sen vont au temple
Agripart
Se une foys je vous puys ravoir Je ne vo garderay qun peu vous serez roisin de vifmeu Vendengie serez a leschelle
Griffon
Les gallans lont eschappe belle Aussi sen vont il bien pensis
Pierre
Doulx jh͡ucrist / qui es assis La sus a la dextre ton pere Pourqui injure et vitupere Avons porte patiennement Nous te [--]mercions humblem͡et De no avoir oste des mains Des mauvays Juifz inhumains qui ne querent que nous occire
Jehan
Allons no en de belle tire Au temple visiter noz freres Qui maintes tristesses ameres [53r] Ont endure pour nr͡e absence
Pierre
Quant il aront nr͡e presence Ung petit seront resjouy Et se fera pause jusque ilz arrive͡t au temple
S Jacq͡s zeb
regardent venir pierre et Jehan Vees cy / pierre nest pas / ouy: Et jehan m͡o chier frere honnore
S thomas
Ilz ont grant piece demoure Ne scay qui les a detenus
Pierre
aux aultres dix Paix soit ou vous
S Andri
Tresbien venus Soyez vous tous deux mes amys En grant douleur no avez mys De vr͡e longue demouree
S symon
Mainte lerme a este pleuree Pour vo deux en ceste cite [53v] Et nous aton bien recite Les parolles injurieuses Et les menaces rigoreuses Que les faulx Juifz vo ont faict
S Jehan
Loe soit dieu de cueur parfait Qui nous a donne pacience
Saint Jude
Mes freres que jayz audience Car telle chose vous diray De quoy je vous resjouyray Il est |b͡n| vray quen ceste ville Se sont bien convertiz cinq mille A vr͡e predication Par la haulte operation Et miracle cler et patent Et pource que ch͡m de eux [--]tent A leur pouoir de nous ensuyvre Po  voir nr͡e forme de vivre Conclure no fault et scavoir Si les oserons recevoir Sans les mectre en dangier de mort
Pierre
[54r] Nous en irons tout dun accort En syon sans plus arrester La saincte vierge visiter qui long temps a / nous y actent Et si / ce bon peuple est content Icy monstre sainct estiene et ses compaignons De soi venir rendre audit lieu Ch͡n de nous prira adieu qui pour no char humaine prist Quavoir puissent le sainct esprit pour les confermer en la foy
S Mathieu
Allons je my consens Icy les apostres sen vont en syon devers marie et se pendant parlent les diacres
S Berthelemy
Et moy On ne scaroit mieux deviser [16a] ⁋ Icy se faict l'election des sept dyacres
Sainct Pierre
⁋ Une autre chose fault adviser Avant que nous partions dicy Cest que en ceste compaignie cy De disciples qui sont grant nombre Tant que lung faict a lautre encombre Pour les veufves ya discord Et ne peuent estre daccord Messieurs les hebreux et les grecs Le tout vient pour les degrez Du mistere quotidien / Nous avons vous le scavez bien Honnestes gens  fort notables / Lesquelz serviront tous aux tables Ce pendant que nous prescherons Et la parolle annoncerons / Car ce seroit contre tout droict Que pour servir en cest endroict Levangille feust delaissee A ceste cause ay ma pensee Mes freres estre choses bonnes Eslire sept sainctes personnes Pour parfaire mieulx cest ouvrage Plusieurs ilz sont de sens et daage Et de lesprit bien guerdonnez Doncques entre chascun donnez Sur ce advis / et que election [16b] En soit faicte / devant quen Syon Nul de nous preigne sa voye
Sainct Jehan
Cest bien dit que ung chascun voye Ceulx qui sembleront plus propices De bon vouloir et sans nulz vices Pour semployer a ce mistere
Sainct Jacques le Majeur
Cest ung acte fort necessaire De ma part je le trouve bon
Sainct Philippes
Prenez Philippes et Thymon Ce sont gens dayde et soulas Avec lestranger Nycolas / Antiochien / et Nycanor aussi Et dautres que voyez icy Comme Porcore / et Parmene / Et ne fault oublier Estienne / Car il est homme qui le vault
Sainct Bartholemy
Quant vous aurez veu bas et hault Vous ne pourriez meilleurs choisir Que ces sept pour avoir loysir De prescher et a Dieu prier
Sainct Thomas
Je croy que sans les supplier Ilz feront par obeyssance Humbles sont / et pleins de clemence Remplis de la grace divine
Sainct Jehan
Or sus doncques quon determine Et a chascun leurs ministeres
Sainct Pierre
Approchez tous venez noz freres / Scavoir nostre conclusion / Cest que avant que aller en Syon Nous avons pense entre nous Que vous estiez sept dentre vous Desquelz Estienne estes l'ung Avecques dautres du commun Pour les tambles administrer Affin que aysement ministrer Puissions la divine parolle
Sainct Estienne
Je seray de vostre escolle Sil vous plaist mes bons seigneurs / Car vous estes les enseigneurs De tout bien et divin honneur Et me seroit grant deshonneur Nacomplir vostre mandement
Sainct Pierre
Escoutez Estienne comment Nous y avons tous procede A sept de vous avons cede [16c] Loffice des hebrees veufves Et des autres en la foy neufves Que les grecques cy on appelle Dautant quelles ont entre eulx querelle Pour lappareil quotidien Estienne je ne doubte rien Que ne faciez ce quon vouldra Vous autres / amys scavoir fauldra Si en vouldrez prendre la charge
Thymon dyacre
Helas seigneur cest grant descharge De servir a vostre plaisir Si ne vous vient a desplaisir Et ma parolle non banye Faictes moy de la compaignie De ceulx qui serviront a table
Sainct Jehan
Thymon vous estes acceptable Et vous PhilippesNycolas Porcore / Nycanor oncq las Ne fustes jamais de bien faire Vous avez pour cecy parfaire Parmene a vostre secours
Sainct Estienne
pour tous Nous avons tous en Dieu recours Luy suppliant que le service Que luy ferons / soit sans nul vice Mais a lhonneur de sa grant gloire.
Sainct Jehan
Ayez tousjours vostre memoire Aux faictz  dictz de ce bon pere Jesuchrist / en qui repaire Tout bien / toute perfection Duquel la benediction De lassus nous debvons attendre Et ne nous fault autre part tendre Pour acquerir ce grant tresor
Sainct Pierre
Approchez vous pres Nycanor Venez tous sept  quon sapprouche Affin que ung chascun si vous touche Et mettions sur voz chefz noz mains Priant le saulveur des humains De vous maintenir en sa grace Et en samour parfaictz vous face Que son esprit cy vous envoye
Sainct Philippe dyacre
Je prie cil qui est vie  voye Nous envoyer son esperit Et sa grace nous departir Pour accomplir son mandement
Nycanor
Je suis prest au commandement Du seigneur Jesus obeyr [16d]
Parmene
En riens ne veulx desobeyr Je feray ce que lon vouldra
Porcorus
De Nycolas pas ny fauldra Point ne le faut soliciter Il est facille a inciter Autant ou plus que nulz de nous
Nycolas
Helas freres / allons y tous Pour ce precieulx don recepvoir Chascun se mette a son debvoir Pour le recueillir dignement ⁋ Icy se mettent les sept dyacres aux piedz des Apostres / lesquelz tous ensemble met= tent leurs mains sur leurs testes / et sainct Pierre prie pour tous
Sainct Pierre
Pere eternel qui tout le firmament Meine  conduitz par ton simple vouloir Vueille a noz freres impartir le pouoir Daccomplir ce devot mistere Icy doivent cryer
Tous ensemble
Amen
Philippes dyacre
Jesus nous le doint ainsi faire Et noz faultes vueille excuser

S estienne
Et seront ensemble les diacres scavoir est EstiennenicanorprocorusNicolas Il ne nous fault point diviser De ceste compaignie ou sommes Car ilz sont justes et sains ho͡es On le voit par experience Quant ilz ont en nr͡e presence Faict chose si tresmervilleuse
Nicanor
[54v] Cest une euvre miraculeuse Ch͡n le peult assez scavoir
Procorus
nicanor vous avez dit voir Dame nature en est exempte Si fault q chun se presente Devers eulx par humilite Afin quen leur comunite Soyons benignem͡et receuz
Nicolas
Allons que le benoist jhesus Puist estre en nr͡e copaignie Icy sen vont devers nr͡e dame en syon apres les apostres
Pierre
a marie Tressacree vierge marie Je prie a Jhesus nr͡e sire Que ce que vr͡e cueur desire Puisses prochainement avoir
Marie
Bien vienne m͡o parfaict avoir Bien vienne toute ma richesse Et ce que tant desire a voir Que m͡o pouvre esperit ne cesse [55r] Bien vienne toute ma leesse En qui charite est prouvee
Jehan
marie treschiere maistresse Vo soyez la tresbien trouvee Long temps vous avons desiree Sanctisme vierge et honoree Plus decoree De vertus / ―――- quon ne porroit dire Mais ceste gent desesperee De toute raison separee Qui ont juree Nr͡e mort en nr͡e martire Nous ont detenu par grant ire Et se font force de mesdire Et contredire A la foy de vertuz paree Et se neust este le bon sire Gamaliel / le quel se tire De nostre tire La mort no eussent conferee
Marie magdalaine
Nous avons joye incomparee De vous voir en prosperite [55v] Louee en soit la trinite Quainsi la voulu disposer
Maria Jacobi
Venez vous ung peu reposer Car vous avez fort tra[v]eille Beaucoup jeune et fort veille Il vous fault refection prandre
S Phillippe
Premierem͡et nous fault entendre Au peuple / qͥ vient apres nous
S Jacques zebed 
Il fauldra quentre no trestous Prions q dieu les tienne en termes De la foy / robustes et fermes Sans quelque variation
Sainct andre
Jacques vr͡e conclusion Est tresbonne / ⁊ no doit b͡n plaire Et potant / il no fault tant faire Quen ce lieu cy / leur assemblee soit avec͡q la nr͡e assemblee Po prier le doulx Jh͡ucrist [56r] Que le don du sainct esperit Leur soit envoye et transmis Icy ariveront les diacres en syon
Saint thomas
parle a estienne et aux aultres Or vous approchiez mes amys Ung petit de ceste maison Et vous mectez en oraison Touz ensemble et priant dieu Que le sainct esprit en ce lieu Nous veille venir visiter
Nicanor
Ad ce nous fault excerciter Cest ce que plus no desirons
S estienne
Et ce met estienne et ses compaignons a genoux Je croy de vroy que nous serons En la foy jhesus confermez Mais que nous soyons reformez De ce don / tresconsolatif
Marie
Cest le docteur demonstratif qui tous langages faict entendre Et les escriptures comprendre Puys donne consolation [56v] En toute tribulation que personne pouroit avoir Et afin que brief percevoir Puissez ce don de utilite Qui faict avoir felicite / A mon filz toute la premiere En feray requeste et priere Jhesus mon filz de qui la passion A genoux quavez souffert par ardant charite Fut le vray pris et la redemption Qui no osta hors de captivite Regardez cy de vr͡e oeil de pitie Lassemblee / qͥ est cy assistente Et leur donnez amour si tresferve͡te En vo vant au monde transsitoire quilz puissent voir vr͡e face fulge͡te Au lieu de paix et deternelle gloire Donnez leur huy parfaicte instructi͡o du grief tourm͡et q vo avez porte Au dur depart et dissolution Dame et de corps joints a divinite Grief fut ce pas po  la vraye unite Se vous supply que chun deux le sente Si vray ͤͤment / que par icelle sente Par grant vertu et euvre meritoire Vienne͡t / ⁊ brief / toute nuysance absente [57r] Au lieu de paix et deternelle gloire Touchez leurs cueurs  inspirati͡o Si parfaicte / qui[l] soient excite A publier la resurrection Et ques saincts cieux estez pmier m͡ote Et que venrez en vr͡e majeste Juger chun / en lumiere excellente Lors aux mauvays de voix tresvehem͡ete Direz quau feu soit leur reclinatoire E puys aux bons / venez ent sans actente Au lieu de paͥx et deternelle gloire Prince des cieulx / vr͡e mere pnte Ceste oraison humblem͡et vo pnte Affin quayez de no telle memoire quen fin no soit vr͡e essence patente Au lieu de paix / et deternelle gloire
Dieu le pere
Mon filz qui par vr͡e victoire paradis En triumphe estes reverti Es haulx cieux come il est notoire Desquelz vo vous estiez parti Pource peuple a [n]ous converty Vr͡e mere en devotion Requiert que leur soit departy Le don de consolation [57v] Et pourtant / quainsi no suplie En si parfaicte humilite Et voulons que se multiplie En touz lieux la xpiente Aussi quen plusgrant seurete Puissent vr͡e nom publier Par tresgrant liberalite Ce don je leur veil octroyer
Jhesus
Mon cher pere je vous mercie Qui vous plaist a reconforter Nostre petite compagnie Et les faire revisiter Par cely / qui leur peult oster Doleur et tribulation Et les instruire et enhorter Au faict de predication
Dieu le pere
Ilz en auront possession Mon filz puis quil est ordonne Mais avant quil le  soit donne No leur ferons soudainement La bas ung tresgrant mouvem͡et De terre / qui signifira [58r] Que le sainct esperit venrra Afin quilz facent leur devoir De eulx preparer po  recevoir Ce don / a qui nul ne ressemble Icy ce doibt faire ung tremblement de terre comme sera divise
S estienne
Advis mest que la terre tremble Vecy ung trop merveilleux signe
Nicanor
Pour en dire ce quil me semble Advis mest que la terre tremble
Procorus
Vous autres / qui estez ensemble Qui scet la raison si lassigne
Nicolas
Advis mest que la terre tremble Vecy ung trop merveilleux signe
S pierre
Enffans cest la grace divine Requero͡s adieu sans actendre quelle puist dedens noz cueur[s] Eternelle habitation [58v]
S estienne
O tressaincte emanation Procedant du pere et du filz Vray don de consolation Par qͥ touz maulx sont desconfiz Aujourduy no faiz grans pourfis qua͡t par toy sommes visite Car noz couraiges a souffis par ta grande suavite
Nicanor
O souveranne majeste Honneur et gloire test bien due qua͡t par toy no est descendue La grace du sainct esperit
Procorus
O mon doulz maistre jh͡ucrist En ta foy nayge pl de doubte Ne les Juifz je ne redoubte Pour menace qui puist courir Car je suys content de mourir En vr͡e sainct nom soustenant
Nicolas
Je suis tout ferme maintenant [59r] En la foy / et la sens si bonne que nya au monde personne Qui me puist nullement seduire
S estienne
Pour no plus seurem͡et conduire Noz patremones venderons Et largent en aporterons Icy pour la communite Afin que nayons volunte Jamays de retourner au monde
Procorus
Vostre propos tresbien se fonde quant amoy je vous ensuyvray
Nicanor
Jay ung champ que je vend[e]ray Assis en pays bel et gent Le pris diceluy et largent Mect[e]ray aux piedz des apostres
Nicolas
Qua͡t a moy je seray des vostres Je venderay le myen aussi
S estienne
aux apostres [59v] Freres no vous lairons icy Ung petit allons besongnier
Nicolas
Ce nest pas pour vo eslongnier Nous revenrons en brefve espace
S Jehan
Allez le dieu qui tout compasse Estienne nicolas procorus et nicanor vont vendre leurs terres Vo veille ramener en joye
Ananias
en labourant aux champs Aquoy esse que je songeoye Je nay tant soit peu de memoire
Saphire
Cestoit
Ananias
Vostre interlocutoire Ma cy faict perdre m͡o propoz Vr͡e langue na de repoz N͡o plus quun traquet de moulin Tousjours
Saphire
[60r] Mais cest bien dit colin Et par dieu sire je voloye
Ananias
″ Non pas ainsi come vole oye Vo avez le cul trop pesant Dia / je suys par trop deplaisant que je ne me scay radrecer ou jestoye / il y fault penser Cestoit / cestoit / ha le vecy Que cest grant paine ⁊ grant soussy Davoir sa vie a si grant paine: Nest pas saphire
Saphire
Il est ainsi
Ananias
Que cest grant paine et grant soussi Nous somes tout le jour icy Labourant a la grosse alaine Et si somes tant nudz de laine beaudieu qui est ung mauvais si
Saphire
Que cest grant paine et grant soussi Davoir sa vie en si grant paine [60v] Ces gens / qui ont la bour[s]e plaine Nont point tant de merencollies
Ananias
Je pense a cent mille follies: Touz les jours sans cesser je ronge Je ymagine / de nuyt je songe Coment argent peusse atrapper Mais souve͡t [―] ne scay q soupper qua͡t jay bien tout ymagine
Saphire
No sommes de malle heure ne De besongner nous nous tuons Mais toutesfois nous ne pouons Saillir des mains de pouvrete
Ananias
Je nay bien ne joyeusete Et ne me treuve de bon het Si non quant je faiz ung souhet Dune grosse somme dargent
Saphire
Cest le tresor de meschant gent Pouvre na bien que souhedier Je souhede huy il souhede hier [61r] Mais toutesfoiz riens ne luy vient
Ananias
Aumains tandis quil luy souvie͡t Du souhet / il est assouvy Et luy semble quil soit ravy Es cieulx tant y prent gra͡t soulas
Saphire
Qua͡t tout est dit / il est soubz las de pouvrete come dessus Et ainsi vous estes deceuz Car souvent laissez a gaignier Pour causer / il fault besongner pour vivre il est tout aparent Adam nr͡e premier parent quant de paradis fut jecte Luy fut il point dit et notte de la bouche du plasmateur Ces parolles / en la sueur de ton viaire te fault querre Ton pain / si tu veulx vivre en terre pourquoy serez vo plusgra͡t mestre que ly
Ananias
Je ne le vuel pas estre [61v] Bien scay que labourez nous fault Se ne voullons avoir deffault Mais dune chose mesmerveille Que tousjours sans cesser traveille Et jamais ne puys enrichir
Saphire
Encore
Ananias
Je nen puys yssir Se je nay argent ou monnoye Coment mengeraige dune ̸oye Rostie / ou dun beau gras chapon Maint beau soupper no eschapon Et allons calculer la lune Tandis que ceulx qͥ ont pecune Boyvent jusques ad ebreos
Saphire
Et puys
Ananias
Cest contre les bons mos De lescripture / ou il ya Comedite vos pinguia Filii / et mustum bibite [62r]
Saphire
Quesse
Ananias
Cest une auctorite de nr͡e bible qui vault moult Il dit que no buvons le moust Et que no mengons la char grasse Se je nay donc hanap ne tasse Ne rien que puisse mectre en gage Coment doncques en mengeraige Responder a ma question
Saphire
Bien par ymagination Ou en souhaidant aplain braz
Ananias
Tretout cela nest que fatras Cest agens qui ont bon loisir
Saphire
Vous y prenez si grant plaisir Se dictes vous / q cest merveille
Ananias
Mais quant fain ou soif me traveille [62v] Je ne scay de quel pied danser
Saphire
Nen parlons plus il fault penser De labourer diligemment pausa
S estienne
Vela gens en grant pensement Pour avoir au monde leur vie Si leur pensee fust ravye Aussi bien en la pardurable Il leur seroit plus profitable que destre si trescurieux Damasser les biens temporeux Ou il nya ne bout ne fin
Nicanor
Je vuel en passant le chemin A eux deux faire une demande Silz scavent marcha͡t ou marcha͡de qui vueille noz champs acheter Et no / tout acoup contenter Adfin que len y pensast plus Quen dictes vous 
Procorus
Je my conclus [63r] A cela fault avoir regart
Nicanor
a ananye et saphire dieu vous gart amys
Ananias
dieu vous gart qui vous amaine icy de tire
Nicanor
Venez sa / nous scariez vous dire Sil ya en ce pays ame Ne vo chaille soit home ou fame qui se mesle dacheter terre
Ananias
Plus avant ne vo fault enquerre Jen scay assez en ce pays Mais cest folie mes amys De vendre terre ou revenue Car quant une personne est nue de biens / elle en est mains prisee
S estienne
La richesse avons desprisee qui est de chose terrienne Nous querons la celestienne [63v] De plus haulte elevation Qui chiet en la fruicion De beatitude eternelle
Ananias
A quoy prenez vo donc querelle Damasser argent ny avoir quant par ce ne pouez avoir Ce haultain et excellent bien
S estienne
Mon amy tu demandes bien pas ne voulons noz terres vendre Afin que no en puissons prendre Largent / po  nous tant seullem͡et Mais pour touz generallement Les disciples du doulx jhesus
Saphire
Et comment 
Nicolas
Nous sommes conclus De vivre par telle maniere que no narons chose si chere Qui ne soit comune a no tous: Cest nostre r[e]igle [64r]
Ananias
Dictes vous Vrayment je vous vuel ensuyvir Et le doulx jh͡ucrist servir Selon ma possibilite
Saphire
Pouvrement somes herite Mais nonobstant no venderons Maintenant / quancque no arons Pour estre de vr͡e consorte
Ananias
Je scay home de bonne sorte qui ne fauldra point dacheter Quanque luy vouldrons pnter Venez vous en avecques moy
Procorus
Allons que le souverain roy velle avoir de nous cure et soing
Ananias
Je ne vous menray guerres loing Nous y serons tout de ceste heure pause
Saphire
[64v] Vecy lhostel ou il demeure Cest marc ̸anthoi͡ne le romain qui est gratieux et humain Sachies a ly / qui vouldra dire
S estienne
Marc ̸anthoi͡ne dieu vo gart sire Vo ne scavez pourquoy venon Devers vous
Marcanthoi͡ne
Par mon serment non sil vous plest vous le me ̸direz
S estienne
No ferons ce que vous vouldrez Vecy nr͡e cas marcanthoi͡ne Pour le bien de vr͡e personne No somes vers vo transporte On no a dit et recite quicy vous voulez heriter Pourtant si voulez acheter Noz terres / nous les venderons Et tel marche vous en ferons que vous serez de nous content
Marcanthoi͡ne
[65r] Messieurs / vo scavez quon tent Au[jour]duy abon mar[c]he prendre Neantmains / si vo les voulez ve͡dre Jacheteray tout bas et hault
Procorus
Vecy tel home quil no fault Il no fault marchander a ly
Marcanthoi͡ne
Quavez vous 
Procorus
Ung jardrin joly Clos tout au tour dun petit lac Et touche au champ dalcedemac Autrement ager sanguinis
Marcanthoi͡ne
Et vous sire
Nicolas
Je vous furnis Dune gente possession qui touche le mont de syon Et de cipres a cinq ou six [65v]
Marcanthoi͡ne
Je scay bien ou il est assis Sa messieurs a il plus rien
Nicanor
Sya ung jardin / qui est myen Et est par dieu bien jolivet Joignant au jardrin dolivet Du coste vers soleil levant
S estienne
Jay ung autre champ pl avant autant beau qui se pouroit faire Assez pres du mont de calvaire Dun lez / et de lautre partie Le bon joseph darimathie En ya ung parreillement
Marcanthoi͡ne
Je scay tresbien / le monument de jhesus / y estoit comprins
S estienne
Tout juste / vo avez bien prins Cest plaisir que de bien entendre
Marcanthoi͡ne
[66r] Vollez vo tout ensemble vendre ou ch͡n a part / or le dictes
S estienne
Tout ensemble si serons quictes davoir entre no grant langage
Marcanthoi͡ne
Sa doncques combien en paierage de tout / ne monter poi͡t trop hault
S estienne
Vous larez po  mains qͥl ne vault du quart / voire sire du tiers vo en payrez troys cens deniers Si plaist / au mai͡s aux autres quatre Mais ce sera sans rien rabatre Je ne scay coment on lentent
Marcanthoi͡ne
Sa vr͡e main jen suys content Vos troys cens deniers en arez par si que vous renoncerez atout ce qui vous peult aider A revenir ou succeder Aux heritaiges voyez vous
Nicanor
[66v] Tout en ce point lentendons no Jamais parler vous nen orrez Bailler nous argent
Marcanthoi͡ne
Vous larez Icy baille argent Vella vr͡e argent tout conte Se gueres vous avoit coutte si a vous dargent beau lopin
Procorus
Adieu sire
Marcanthoi͡ne
Le dieu ̸Jupin Vous veille garder de soussi
Ananias
Je croy que nous demourons cy Car point navons considere Ensemble / ne delibere Si nous tenrons vr͡e partie
Nicolas
Toutesfois a la departie Nous vo mercions humblem͡et de [c]e que si benignement [67r] Vous avez conduit nr͡e faict
Ananias
Ha / cela cest volentiers fait: Tout vr͡e suys
Nicolas
Grant mercy sire Ilz sen vont
Ananias
″ A dieu / Or me dictes saphire de ces gens cy / que vo ensemble Lesquelz ont vendu tout ensemble Leur terres et le s heritaiges quelz profis et quelz avantaiges No peult venir / se nous vendons le nr͡e / et que nous |no| bendons Avec eux / vostre opinion
Saphire
Crez que jay grant affection de moy en leur college rendre De ceste heure icy / et de vendre Tout de que possessons au monde Et vecy en quoy je me fonde Depuys lheure que fusmes nez Nous avons este fortunez [67v] Si tresmal q pour dire voir Nous ne scarions pis avoir Nestre je croy plus souffreteux Se no nous re͡dons avec eux Et quil avienne quil leu ͬͬ plaise Nr͡e vie y aurons bien aise Sans no plus soussier de rien
Ananias
Comment se peult il faire 
Saphire
Bien Avec eux ont de gros marchans qui ont vendu terres et champs dont ilz ont eu grant quantite dargent / pour la comunite Privement rien ne se depart No y aurons autant de part que le maistre de la famille
Ananias
Est il vroy 
Saphire
Comme levangille de cela ne fault point doubter [68r]
Ananias
Qui vouldra doncques acheter Nostre champ il sera vendu
Saphire
Par mes ditz avez entendu que le plus seur chemin tenons [petite pause]
Ananias
Sa m͡o[seign ͬͬ] / nous retournons [le a marcanthoine] vo scavez passe des ans six Ou mon heritaige est assis Maintenant le vous vend[e]ray se voulez
Marcanthoi͡ne
Je vous en donrray Autant qun aultre en verite Et serez de moy contente Avant que partes de ce lieu
Ananias
Baillez moy ung denier adieu pour comencement
Marcanthoi͡ne
Vous larez [68v] Cza combien
Ananias
Vous en pairez Ung besant dargent tout contant
Marcanthoi͡ne
Oncques nen cuiday paier tant Mais po  complaire a vr͡e vue[i]l Baillez vr͡e main / je le vue[i]l Luy baille Et tenez / vecy de quibus Mais scavons quoy
Ananias
Nen parler plus Il ne men fault plus avertir Je vous prometz a garentir Encontre parens et amys
Saphire
Jamais vous nen serez demys Non ne vous pouroit empescher
Ananias
Allons no en / sans plus prescher Adieu
Marcanthoi͡ne
[69r] Adieu sire ananye qui vous et vr͡e compaignie Vue[i]lle garder dennuy et dire
Ananias
Saphire
Saphire
Quoi 
Ananias
Je vous vuel dire Une chose assez raisonnable Seroit il point bien convenable que nous retenons ung petit De cest or 
Saphire
A vostre appetit Vo ferez comme vous voulrez
Ananias
Mamye se vous me creez Tout largent / pas ne porterons: Une partie en retenrons On ne scet / quil est a venir
Saphire
[69v] Nous en pouons bien retenir La droite moitie en noz mains Pour nous aider
Ananias
Ne plus ne mains Je vous en vouloye toucher Aller moy vistement cacher Cest argent icy / dedans terre Et je menvoys deva͡t grant erre Pour faire le preparatoire
Saphire
Icy doibt cacher saphire son argent en terre et va ananye vers les apostres Or alez
S estienne
aux apostres Le hault roy de gloire Soit avecques vo mes amys Noz champs avons a vente mys Desquelz largent vous aportons Et devant voz piedz les jectons po  faire a vr͡e volente
S pierre
Cest donc pour la comunite Autant au grant come au petit
Nicanor
[70r] Faictes en a vostre apetit Vous estes sages et prudens
Ananias
Estant en crainte voyant les apostres ensemble Oseraige entrer la dedans Oncques rien ne doubtay tant fort Ma conscience me remort de largent que jay retenu Pouvre home / aussi estu tout nu Il te fault avoir une robe je nemble ne je ne desrobe Entre ens / nulle blasme nyas Hau  Il entre
Pierre
Quella 
Ananias
Cest ananias qui se tire de vr͡e bende Requerant avoir la prebende Et estre au college des sains Desnue me suys et dessains De mon champ / tel qͥ se comporte Duquel tout largent vo aporte Faictes en / come il appartient vecy ma fe͡me aussi qui vient [70v] Pour estre en vostre compaignie
Sainct pierre
O trespuant cueur ananye Pourquoy ta sathanas tente De parler contre verite Au sainct esperit as menty par luy scay / et suys averty Que tu as defraude du pris du champ dont tu as argent pris Tu nas pas seullement aux homes Menty: come toy et moy sommes Mais a dieu / qͥ scet les pensees aussi tost / quelles sont pensees Et frape de glave de mort Cely / qui a mentir samort Regarde donc / que tu as faict Icy chet ananias tout mort
Procurus
A dieu puissant et tout parfaict Vecy une terrible chose Il est mort comme je suppose Car il ne bouge nullement
Jehan
Enfans porter le au monum͡et Et luy faictes sa sepulture [71r] Car selon lodre de nature Jamais ne se relevera Icy le portent en terre et ce poura mettre en terre par une trappe coulouere ou aultrem͡t comme sera divise
Saphira
Arrive apres Je croy que mon mary ara Besongne pour moy et po ly Toutesfois / je nay point failly Jay ma part / on ne scet qui rue Jentens que cest en ceste rue que les apostres sont logez Cest mon / les vella touz rengez Mais je ny voy point ananyeIcy saprouche saphira et dit dieu gart la belle compaignie
Nicanor
Dieu vous gart saphire
Pierre
Viencza fame / veilles moy dire Est icy largent tout compris que ton mary a du champ pris Regarde et me dis verite
Saphire
Ouy sire par ma loyaulte il ne sen fault pas ung denier
S pierre
[71v] A cueur pervers et mensongier Te veulz tu icy actenter Po le sainct esperit tanter Tu peuz voir les piedz sans faillir Qui ont porte ensepvelir Ton mary / or ty reconforte Et si tatendent a la porte Pour toy mectre dessoubz [s]a lame Icy chet morte
Nicolas
Elle est morte
Procorus
dieu en ayt lame sil luy plaist jen suys bien mary
Nicanor
Portons la [―]empres son mary pour mectre en terre
S estienne
Cest bien dit Ilz la porte͡t en terre come ananias
Sathan
hors denfer Nota quil fault q Sathan ait lame de ananye / Et astaroth celle de saphire Et fault q ce soint ames faintes en telle faczon come sera divise Astaroth faulx diable mauldit Tu mes |b͡n| venu secourir
Astaroth
[72r] De malle mort puisses mourir Suyge pas icy empeschie Coment va / astu rien peschie Po mectre en nr͡e compaignie
Sathan
Je tien cy lame dananye si bien que point ne sen fuyra
Astaroth
Et moy celle de saphira Il fault quen enfer les portons Et que tantost les presentons Au prince de labisme noir Pour eternellement manoir En deul qui mortellement point
Sathan
Astaroth ne te haste point dyable difforme et deffaict Pensons ung peu a nr͡e fait Ensemble sans no eschauffer si tost que venrons en enfer Touz les dyables seront esmus Et chanteront Gaudeamus po nous festier dun accort Et pource q je doubte fort [72v] Que Lucifer / ne nous renvoye Au monde / il nous fault trouver voye Et excusance legitime de demourer en nr͡e abisme Et faindre que somes malade Car / se nous avons lambassade Dy raller / nous lacheterons [Ibi dy raller /i/ du retour] Car oncq͡s meurtriers ny larrons Excomuniez ne maulditz Ne furent ainsi pourbonditz que no serons par ce moyen
Astaroth
Et comment le scez tu 
Sathan
Tresbien Par ma science concree Fust pas ma substance cree Parfaicte entre les creatures Je scay aussi par conjectures Les choses / qui sont avenir Je les scay aussi diffinir Par mon art / et par ma clergie Come augure et astrologie Et par ces moyens precedens Je signes clers et evidens [73r] Quil y ara occision Et grosse persecution En leglise des crestiens Ausquelz no ne gaignero͡s riens Car le sainct esperit habite En eux / par qui est deconfite La puissance que nous avons Regarde donc / se nous allons En besongnes / qͥ sont si haultes Et que no retournons a faultes No serons pendus et trayne[z] De to les diables fourcene[z] Rostis et brullez en noz fours Ou batus par tous les quarfours Du viel tabernacle infernal
Astaroth
Sathan tu ne parles point mal Ce no sera grosse descharge Sung aultre peult avoir la charge De ce voyage dangereux Se tu fais bien du marmiteux No demouro͡s touz deux en soucte
Sathan
De cela nayes point de doubte Jen scay bien le tour / ne te chaille [73v]
Astaroth
Allons en donc / vaille que vaille En enfer porter nostre proye Ilz vont en enfer Et ce fera grant bruit ouɖ enfer co͡e sera divise Et puys dit sathan
Sathan
Ronflez et demenez grant joye Enfer Horrible serpent aquatique Tournes vr͡e groing basilicque Vers no la pance et la poitrine Qui est inde verte et citrine Et de serpentine couleur Chanter moy ung chant de douleur De vr͡e organe tresparfonde Si hault que le bruit en redonde Au pl bas de linfernal porche Car nous vo amenons sans torche Deux ames po  mectre en noz puys
Lucifer
Quelz gens sont ce 
Astaroth
Ce sont Juifs Il ne fault ja quon le devine qui par punicion divine Sont chus mors tout soudainem͡et
Lucifer
[74r] Cerberus va moy vistement Assembler touz les compaigno͡s Car il faut q no bien viennons Sathanas qui est descendu Jay par sa harangue entendu qui[l] nous aporte gros butin
Cerberus
qͥ est dedens enfer respont Il est encores trop matin Vous mestonner de vr͡e plet
Lucifer
Viendras tu 
Cerberus
Ouy sil me plet Lesses moy ung petit songier
Lucifer
Il me fera vif enragier Et crever de doleur et dire Vien sa / si tu veulx
Cerberus
Et tant dire Mauldit soige si je men haste
Lucifer
[74v] Se je te tinsse de ma patte Je te fisse passer par la
Cerberus
Oncq͡s homme mieux ne parla quil faict
Lucifer
Gy voys donc
Cerberus
Ne te bouge Tant que jaye ouverte ma bouge Faictes le mort po une espasse Vous jourez b͡n de passe passe Se vous vo scavez despescher
Lucifer
Si je me peusse destacher Oncq͡s faulx diable deschaine Ne fut en ce point pourmene Que tu seroys nainsi batu Ha Cerberus le me fais tu Vieux chien infet ort et pelle
Cerberus
Maistre mavez vous appelle [75r] Ouy dictes le moy sans jurer Je vous ay oy murmurer Icy et faire ung grant effroy
Lucifer
Et nace pas este a toy Faulx lou famis et enragie
Cerberus
A moy / vous lavez donc songie Oncq͡s a vous ne prins debaz Je vien davec broutez labaz Au plus parfons de nr͡e enfer De forgier deux barres de fer Pour mectre icy a nr͡e porte
Lucifer
Le grant diable denfer men porte Si ne cuidays oyr ta voix La substance je ne congnoys Cest ce qui me faict [c]est[--] abus
Cerberus
Je croy que sa faict Burgibus qui vous a ainsi atine
Lucifer
[75v] Le ribault |en| sera tryne Sur ses fesses de mout aval par tout le coliege infernal Faict il maintenant du farseur
Cerberus
Ce sera bien prins
Lucifer
Soyes seur Quil en mengera ung oignon Bien amer / va donc m͡o mignon Labas querre noz habitans Sathan est / il ya grant temps A la porte / qui les atent
Cerberus
Roy de͡fer jen suys trescontent Je voys scavoir q͡l chiere ilz font Dyables dampnez venez amont Icy appelle les diables / Et ce fera petite pause Lucifer a de vous affaire
Burgibus
Qui est cela qui nous semont
Cerberus
Diables dampnez venez amont [76r]
Leviathan
Il me semble que nr͡e enfer font quant cest icy comence a braire
Cerberus
Dyables dampnez venez amont lucifer a de vous affaire
Berid
Qui te donroit pour ton salaire deux ou troys coups dun crocq de fer Pour toy ung petit reschaufer Ce fust tout droit / ce quil te fault
Cerberus
Et pour quoy 
Berid
Tu cries tant hault quil semble que tout soit perdu
Cerberus
Sathan sera tout morfondu Se vous ne venez bien en haste Il a acroche de sa patte Deux ou troys juifs quil amaine
Burgibus
[76v] Allons que de malle sepmaine Puist estre estrine le message
Leviathan
Ce Sathan cy fait rouge rage Ou il va / rien ne luy eschappe
Cerberus
a Lucifer Regardez icy gros satrappe Tresmalin esprit et proterve vr͡e abhominable caterve Qui vous vient en vr͡e presence Faire orguilleuse reverence Ainsi comme ilz y sont tenus
Lucifer
Burgibus est il point venus Avec ceulx de nostre famille
Cerberus
Si est
Lucifer
Quil ait ung coup destrille Fraper dessus ly vous trestous
Burgibus
[77r] Que diable me demander vous quant amoy je nay rien meffait
Lucifer
Cerberus avez contrefaict Et avez respondu par farce Que vr͡e substance soit arce En souffre vif et sal[e]pestre
Burgibus
Helas aies mercy mon maistre Certes je ne le pensay oncques Icy faignent les diables de le battre
Lucifer
Holla diables laissez le doncques lesse di je Leviathan Et me faictes venir Sathan Je vuel parler a luy apart
Burgibus
Le grant diable y puist avoir part On ma cy servy dun dur mes Or touteffois je nen puys mes Jestoys au fons de [―] tenarus Sa este par toy Cerberus Mais tu en aras une emprainte
Cerberus
[77v] Tu as eu la premiere estrainte Burgibus mon petit varlet Et le me boy doulx come let Car tu nen aras autre chose
Leviathan
SathanLucifer ne repose Tant vous desire a voir il brulle Il devine / il conte / il calcule Po scavoir quelle marhandise aporter en nr͡e pourprise Venez luy renfourmez le chief
Sathan
Nous luy arons conte en brief deux ames avons conquestees que no luy avons apportees A grant paine je te prometz Si nous fault scavoir po  ses metz„ sil les veult en pot ou en rost
Leviathan
Vecy Sathan et astaroth devant vr͡e horrible visaige
Lucifer
Sus deables faictes le  homaige [78r] Touz mes dyables grans et petis Et ung bene veniatis Selon la mode infernaliste Ha Sathan tu es le plus miste qui soit en nr͡e chartre close Tousjours raportes quel͡q chose par tes moyens malicieux Ha diables / que je suys joyeux de voir ceste belle assemblee Mais q͡lle joye esse / elle est melee De dure destresse mortelle Si terrible qui nest mort telle Si ponderable ne si griefve: Et encores qui plus machiefve Cest / quil nya ne fin ne terme Ainsi est ma liesse enferme Mon espoir en desesperance Mon reconfort en desplaisance Mon plaisir encombre de mort qui eternellement me mort Sans grace jamais obtenir Et pour moy mieux entretenir En ma liesse forcenee Je vuel que la touͬͬbe dampnee icy devant mon tribunal Me die ung motet infernal En chant[e]rie diabolique [78v]
Cerberus
Vous verrez tantost bien musique descirez / je le vous promect Car Leviathan qui si met Chante plus gros que deux toreaux
Lucifer
Sus sus au letrin mes coreaux Mes crapaudeaux mes dorelotz Mes petis corbins mes diablotz que je vous oye gringoter Sus Sathan
Sathan
Je ne puys chanter Mon maistre ou je soye pendu Car je suys si tresmorfondu tant malade et defigure quen chemin fusse demoure Se ce neust este astaroth
Astaroth
Magister il nen ment de mot Il se deult plus que ne pensez
Lucifer
Ha ne vo chaille / ilz sont assez [79r] Po bruire et faire grosse noise Or sus tost chun se degoise: belial avec Burgibus seront pour dire le dessus Car ilz ont bien doulcette voix Berid avecques deux ou troys Seront pour faire une rencontre Et Burgibus dira la contre Car il en scet bien la faczon Puys Cerberus mon gros gars on Avec deux diables bien tonnans Me feront ung ba[z]itonans dessoubz la voix Leviathan Et tenra en lieu de Sathan dun ton groz / come une bombarde Chantes„ que le feu denfer arde qui ne fera bien son devoir Icy chante͡t
touz ense͡ble
Plus a / et plus veult avoir Lucifer nr͡e grant diable Si veoit a[--]mes pluvoir Chansson Plus a / et plus veult avoir Et tousjours veult recevoir Car il est insaciable Plus a / et plus veult avoir Lucifer nr͡e grant diable [79v]
Lucifer
Orde cohorte miserable Ne chanter plus vous mestonnez: Car tant terriblement tonnez Quon oyt limpetuosite Jusques a la concavite Du cercle ou reside la lune Nulle terreur plus importune Lon ne me scaroit incomber Car vo avez fait tituber Et trembler tous |les| elemens que de passions et tourmens puissez vous estre corrompus
Belial
Sus chantons
Lucifer
Ha ne chante plus Faulx traistre matin belial Car vrament tu chantes ta͡t mal que tu nen scez accorder note Ou sont ces ames quon les oste Et les me portez bien en haste avecq corbadas et pillate Au plus parfons de nr͡e enfer
Sathan
[80r] Je les voys porter rechauffer Et grisler ung peu les coustez
Astaroth
Hau roy Lucifer escouter Ma raison qui est bien fondee Envoyer vous fault en Judee Prestement ung gentil coureur Ou deux pour tenir en fureur Ces faulx et ces traistres Juifs Car tout certain et tout seur suys Se la chose scavent conduire Quilz feront prestem͡et destruire Touz ceulx qui en jhesus croyront Et trestouz les vous amerront En la chartre perpetuelle
Sathan
Maistre sil nedit vray tue[z] le Je scay bien quil nen ment dun mot
Lucifer
Tu yras doncques astaroth Puys que Sathan est en ce point
Astaroth
Harau / que je ny voise point [80v] Veillez moy ce coup excuser Demourer me fault / po penser sathan / car qui ny demoura Je scay de certain quil mourra sy vous y fault remede mectre
Cerberus
Helas que gy voise mon maistre Onc͡qs mes / je ne fus au monde Tousjours en la cave profunde Ou jamais je ne me deporte Mavez fait garder vr͡e porte Aumoins que je voise a lesbat
Lucifer
Or sus / pour oster le debat Tu iras en lieu de Sathan Mais tu aras Leviathan qui sera ton maistre et ta guyde
Burgibus
Lucifer / lachier leur la bride quilz sen voisent legierement
Lucifer
Ales que linfernal tourment Les paines et les malefices [81r] De noz sers / et de noz coplices vo puisse͡t mener si grant erre que vo puissez verser par terre Tous edifices / et corrumpre Et vont Cerberus et leviathan devers les princes Et a vo deux les testes rompre
Laveugle de jhlm
comence dieu tout puissant gouvne de nature qua desservy ta pouvre creature que tu peuz voir en tel perplexite Helas quel mal et q͡lle forfaicture ay je comis ne pour q͡lle adventure suyge prive de lumiere ou clarte  sy longuem͡et ay en ce point este que tout m͡o corps en est debilite qua͡t je ne puys querir ma nourriture Aller ne scay par ville ne cite Se guide nay tousjours a m͡o coste Car autrem͡et jamais ne maventure Encore fault il que jen dure pl cent fois me soit bel ou let Car jay le plus mauvais varlet qͥ soit je croy / en tout le monde Il lapelle son varlet Gobin  cuidez vo quil responde Vella coment il me gouverne Il est tousjours en la taverne Ou il en bourre ses peneaux [81v] Et je conte cy les creneaux Car je ne mose remuer il apelle Gobin
Gobin varlet de laveugle
Vous avez beau huer si vous mavez de ceste lucte
Laveugle
Hau varlet que fais tu 
Gobin
Je flucte Ad ce voire passe une heure Voire si tresfort q jen pleure Ne scay se cest pour mes pechez
Laveugle
Varlet 
Gobin
Ilz sont couchez couchez il nya varlet ne demy
Laveugle
Gobin / et viencza mon amy Mon mignon mon tout m͡o solas [82r] Sirons disner
Gobin
Helas helas Penser vous coment il ma cher
Laveugle
Par le sang bieu je loz mascher Le paillart / sans moy se desjune
Gobin
Tien gobin / crocque ceste prune Et puys buras une baufree
Laveugle
Je sens quelque galimafree Ou quel͡q brouet de calez La / fiez vous en telz varletz De qui toute malice sourt Hau gobin
Gobin
Gobin fait le sourt tant quil aura prins son repas
Laveugle
[82v] Hau mon mygnon
Gobin
Il ny est pas il est alle chasser aux lievres
Laveugle
Et venez que les fortes fievres Vo puissent guisterner les oz
Gobin
A sang bieu que vo parler groz Maistre / vous mavez resveille
Laveugle
Dont viens tu
Gobin
Jay cy sommeille Bien ung quart dheure ou peu sen fault Mais vous avez crie si hault que vo mavez pres estonne Qui a il 
Laveugle
Tu as dejeune [83r] dieu te mette en malle sepmaine Je le sens bien a ton alaine qui sent le vin a plain museau
Gobin
Le vin / voire come ung houseau jai donc desjeune en dormant
Laveugle
Par dieu tu es si fort gourma͡t quau monde nas poi͡t de pareil Sa mectons no en apareil Po  aller demander lausmoune Voir saucune bonne personne Nous donra une foiz a boire
Gobin
Maistre si vous me voulez croire Vers le temple je vous merray
Laveugle
Et pour quoy 
Gobin
Je le vous diray Prestement / pour le faire court [83v] Le bruit [par] ̸ceste ville court quil ya gens les plus parfais du monde / et fons les pl beaux fais De quoy home scaroit parler Ilz font les boiteux drois aller avecq plusieurs merveilleux signes
L’aveͧgle
Je te requier que tu massignes Le lieu ou est leur droit passaige Car je ne seroye pas saige S[i] mon bien je ne pourchassoye
Gobin
Cest pour quoy je le vous disoye Ilz vont vers le temple Et en allant ilz doibve͡t trouver le pere du demo niacle Allons nous en de belle tire
Le p du demo|cle|
en jhrlm Las quel paine et quel martire Mon cueur tire Nuyt et jour incessaument Fortune me veult occire Pour brief dire quant si tresterriblement Mon filz porte le tourment Durement [84r] Du diable / qui le martire Sans espoir dalegement Nullement Car nuyt et jour il empire
Laveug[l]e
Or nous hastons / car je desire Que no puissons venir au lieu que tu dis / car au plaisir dieu Jay espoir davoir reconfort
Le pere du demo|cle|
a gobin Gobin ou ten vas tu si fort A ceste heure / toy et ton maistre
Gobin
Mais q tu me veilles promectre que jamais ne macuseras A noz princes / tu le scaras Autrement je nen diray rien
Le p du demoniacle
Je suis secret / tu lescez bien Cela se dit a ung trompeur Daultre chose naroye peur que tu nen eusses vitupere [84v]
Laveugle
A qui parles tu 
Gobin
Cest au pere Du jeune filz demoniacle
Laveugle
dieu feroit po  luy beau miracle Sen bon sens pouoit retourner
Gobin
Se vous le voullez amener Avecq nous / je ne doubte point Quil ne sen revienne en bon point Et aussi sain come il fut oncques
Le p du demoniacle
Pour dieu q je luy mayne doncq͡s Je le voys querir de cest heure
Gobin
Ne faictes point longue demeure Car jay peur / q trop actendons Icy va le pere querir son filz
Le demoniacle de jhrlm
comence [85r] Aux pardons vielles aux pardons Faictes moy renfourmer voz bottes Et no faictes corner troys nottes A maniere dun jeu de billes A fergalus / quant tu mabilles Tu estrains trop ma brigandine Je croy que quant ung briga͡t disne quil a tousjours les piedz au feu Oncq͡s puys q le grant turc fu Rosti tout cru dedens la mer Le pape ne le voult amer Pource quil aprins la croisee Faictes boullir ceste rousee Dedans la cuisine sainct cosme
Laveugle
Mais escoutez ung petit comme Cest enfant illec se debat
Gobin
Cest le diable / qui le combat qui luy faict perdre son memoire
Le demoniacle
Ung aune et ung quartier de gloire Cest assez pour faire ung pourpoint [85v] Ce ne fu sans plus q dun point Que berthe perdit son asnesse Y ara il mal son ennexe avecq ma prebende une cure Aufort allez / je nen ay cure Je seray le roy des conars Ou atout le moins maistre en ars Pou passer ma melencollie
Le pere
Mon filz laisses ceste follie Et vo en venez avecq moy Car si plaist au souverain roy Vo aurez tantost garison
Le demoniacle
Ostez ostez ceste poison Et lalez porter a ma ̸mere Car par dieu elle est tant amere Que je ne scay que devenir
Le pere
Sus tost / il vous en fault venir Il nya point du cul froter
Le demoniacle
[86r] Faictes moy mon cheval troter Et bondir come une mytaine Car je doy estre capitaine Po  aller combatre les turcs ilz ont touz les couste[z] pl durs que nest le bout de ma cornette
Gobin
sainct Jehan vecy bonne sornette Il nya rime ne raison
Le demoniacle
Mecter moy acoup en prison Ces ange[s]  en ma gibeciere Je voy droit la une sorciere Qui est vestue dune chappe Mauldit soyes vo selle eschappe Mecter luy sa peau alenvers Et en faictes pouldre de vers Po  ceulx / qͥ ayment par amours
Le pere
Sus gobin chemine tousjours Et nous mayne dillegemment
Gobin
[86v] Nous y seron p͡ntement Cest devant le temple icy pres
Le demoniacle
Cuider vo que boys de ciprez Est propre a faire une charrette Il est bien fol qui si arreste qui na a son col sa guisarme Scavez vous qͥ a ma guise arme les diables / qui sont en enfer Je les faiz touz bouter en fer Qua͡t je les veulx tenir en mue
Gobin
Hola ame ne se remue Seons no cy en ceste place Actendons la benigne grace De dieu / car cest le droit sentier Icy ce sient pres le temple
Le pere
Las jen auroye bien mestier dieu doint q bien bref ce puist estre
Gobin
Par sainct jehan / aussi a m͡o maistre qͥ aveugle est de si long temps [87r] Et moy il ya bien sept ans que je suys devenu ethique
Laveugle
Sil est vray du paralitique Et quil soit sain et en bon point quant au moy je ne doubte point Que dieu aura de nous mer[c]y
Le pere
Je le croy moy
Gobin
Et moy aussi Tousjours seray en ce propoz
S pierre
Nous avons este a repoz Long temps et faict grant residence Si sera temps come je pence Que vers le temple nous tirons
S estienne
A ce pas ne contredirons Cheminer ou il vous plaira
Nicolas
[87v] A nul de nous nen desplaira Mais en somes trestous contens
S pierre
Il nous fault emploier le temps En bonnes euvres mes amis Vo scavez que dieu no a mis En ce monde pour labourer Pour orner et pour decorer De tresbelles vertuz nos ames Et pourta͡t tresdevotes dames Ung petit icy vous lerrons Sil plest adieu nous ne ferons Guieres trop longue demeuree
Marie
Je prie a lessence incree que si bien vous puissez conduire Que personne ne vo puist nuyre Ne vo donner empeschement Icy vont les apostres vers le temple
Le demoniacle
Sus taverniers au preschement Vo estes trestouz incredulles Ne po lectres ne pour cedulles Vo ne voulez croire les gens [88r] Qui faict les homes diligens si non par dormir a la lune Mais regarder en vella lune De celles / qui embla le lart Cuides vo que je scay b͡n lart De mengier une leschefrite Je lay aprins a ung hermite En faisant une fricacee Jay la teste toute cassee De faire rondeaux et balades
Gobin
Hellas a ces pouvres malades Bonnes gens faictes vr͡e aumoulne
Laveugle
Gobin vient il quel͡q personne qui no peust donner quelque chose
Gobin
Ouy aumoyns come je suppose Car je voy ainsi quil me semble Les apostres trestouz ensemble qui saprochent fort devers no
Le pere
[88v] Requero͡s les touz agenoulx qui nous facent misericorde
Laveugle
Qua͡t est a moy je my accorde Car no y devons bien penser quant ilz seront pres de passer Boutte moy ung petit du coutte Crie Helas cely / qui ny voit goutte Amis vuellez reconforter qui a tant dennuy a porter Quonq͡s en son viva͡t neut joye
Le pere du demo|cle|
demande en crient Helas et pour dieu quon resjoye Le pouvre home le pouvre pere qͥ seuffre tant de vitupere que bany est de toute le monde par le faulx esperit immonde qui ainsi tourmente m͡o filz
Le demoniacle
Aux marmoses aux crucifix qui sont paciens devenus faictes les despouiller tous nus Pour leur faire suer vin aigre [89r] Cesti la que je voy si maigre Je cuide quil soit usurier Car il presta a usure hier Vingt ou trente aulnes de chappo͡s Sil advient q no eschapons dieu no fera ung beau miracle
S Jehan
Je croy quil est demoniacle Cest enfant quainsi se demaine
Le pere
Cest mon / passe mainte sepmaine Mon bon si[gn]eur en verite Il est nuyt et jour tourmente Sans cesser du malin esprit
Pierre
parlent aux malades Enfans ou nom de Jh͡ucrist qui est juste et misericors Et piteux / lombre de mon corps La quelle vous obumbera De tous voz maulx vo garira Ayez en luy vraye esperance
Laveugle
a genoux [89v] O haulte et divine puissance O bonte tressuppelative O medicine de plaisance Procedant de la sourse vive O lumiere / qui tout ravive Dont ch͡ne chose est preveue Je vous mercy de voix active quant vous mavez rendu la veue
Gobin
a genoux O jh͡us filz de dieu le vif Salvateur de nature humaine qui pour le peche primitif Avez souffert mort tresvillaine De ma malladie grevaine Suys guery / par euvre mistique Car je sens ma char toute saine qui a long temps este eticque
Fergalus
qui sault hors du corps du jeune enfant Faulse tourbe diabolique Malins esperis et enormes Abhominables et difformes Saillez de noz fourneaux et puis Hors du centre infernal et puis Me donner aide et conseil [90r] Car vecy ung cas no[n] pareil Et merveille la plus parfonde quoncq͡s advint / puys q le monde print sa naissance originelle Ung home / avoir puissance telle qui ma de lombre de son corps Maulgre mes dens boute dehors Le lieu / ou jestoye logie A la mort je suys enragie De passion aigre et terrible sil estoit maintenant possible q de poisons peusse mourir En ma gorge fisse courir Les pestillencieux velins De touz les serpens et des lins qui sont es desers habitans Jaroye par trop meilleur temps que de retourner en enfer Car je scay bien que Lucifer Me fera si fort tourmenter q nul[―] ne le scaroit conter tant eust il la langue diserte Harau ma substance est deserte De touz poins / plus nen fault parler Toutesfois men fault il aller Je ne puis cy / plus demourer [90v] Et me deust on vif devourer Contrainct suys par neccessite Et sen va vers enfer
Le demoniacle
a genoux O doulx jh͡s ou ay je este Dont viens je / dont suys je party Qui ma / ce hault bien imparty qui ma mon grief mal allegie qui ma en ce point deschargie De la pesanteur et grief somme qui toute liesse consomme Et trouble / et pervertist les sens dieu disrael / plus je ne sens Ceste passion ponderable Ne la vexation du deable qͥ ma si grant piece tenu A son pere et ce lieve Mon pere je suys revenu De rude rage redublee De dure destresse doublee En plaisir prospere et parfaict Loue soit cil qui ma ce faict Car il mest de bonnaire et pieu
Le pere du demoniacle
Sa faict jh͡s le filz de dieu
Le demoniacle
[91r] Jay souffert ung mal infini jay este batu et puny Plus que langue ne scauroit dire qui ma ce terrible martire Alegie / qui fut tant impieu 
Le pere
Sa faict jh͡s le filz de dieu Et vecy le mediateur [Icy mo͡stre sainct pierre] Nostre garde nr͡e tuteur Qui no a ce bien procure
Laveugle
Cest par luy que sommes cure De paine et grant affliction Et pourtant en devotion Sainct home juste et reverend parle a sainct pierre Chun grace et mercy vo rend Desbiens / q par vous recevons
S pierre
Afin que ne vous decevons Et que no ne usurpons lhonneur qui est deu a nr͡e seigneur Je vous diray que vous ferez: Au temple vous vous en irez [91v] Touz ensemble / car cest le lieu Ou graces devez rendre adieu Des biens que vous avez receus
Gobin
Allons que le tresdoulx jhesus Vuelle estre nostre conducteur Icy sen vont au temple Laveugle gobin le pere et le filz
Fergalus
hors denfer Je tramble jenrrage de peur Tel horreur ay / et si grant crainte En ma ville substance emprainte que je ne scay desquelz je suys Se je men voys heurter alhuys Infernal / ou ala grant porte Et telles no|u|velles raporte Je seray comme ung chien batu Qua͡t jay bien mon cas debatu Dedens nr͡e abisme troublee Entreray / si je puys damblee Sans mot dire / afin quon ne moye Car trop cher je lacheteroye Ha si Cerberus le portier Le quel gardoit nr͡e porte hier Y fust / je passeroye bien Sans que Lucifer en sceust rien [92r] Car il mayme / tant quil enrage Et tousjours me maine en sa cage Choffer a son feu permanable Ou il nya si hardi diable Qui y osast mectre la patte Or sa / il fault que je me haste Il mennuye de tant languir Je voys voir / si pouray ouvrir Il faict semblant de ouvrir la porte denfer Les[crouille]z de fer groz et ronds
Burgibus
qͥ garde la porte Aux lar[r]ons deables / aux lar[r]ons Enfer On veult crocheter nr͡e porte
Lucifer
Qui est cela 
Berid
Nous le scarons Aux lar[r]ons dyables aux lar[r]ons
Astaroth
Ouvrez nous lhuys ⁊ si prenons Cil / qui ce domage nous porte
Burgibus
[92v] Aux lar[r]ons diables aux lar[r]ons On veult crocheter nr͡e porte Et fault ouvrir la porte
Lucifer
Tout est ouvert orde cohorte Saillez des umbrages palus
Belial
prent fergalus Sus amort
Fergalus
Je suys fergalus freres vous me cognoissez bien
Burgibus
Vo serez de coups tout moulus Sus amort
Fergalus
Je suys fergalus Laissez moy entrer ens sans pl que Lucifer nen saiche rien
Astaroth
Sus amort
Fergalus
[93r] Je suys fergalus freres vo me congnoissez bien
Burgibus
Querir vous fault autre moyen Car nous ferons cy en present De vous a Lucifer present Il fault scavoir dont vo venez
Lucifer
Qui est cela que vous tenez De voz griffes longs et velus 
Belial
Vous serez tantost bien venn[ez]
Lucifer
Qui est cela que vous tenez 
Astaroth
Lucifer ny voit que du nez Il nen congnoist maintena͡t nulz
Lucifer
Qui est cela que vous tenez De voz griffes longs et velus  [93v]
Berid
Cest vr͡e mignon fergalus qui vient ung petit de courir Il cuidoit nr͡e porte ouvrir Et crocheter par sa cautelle Afin que nouyssez nouvelle de chose quil ayt besongn[e]
Lucifer
Venez cza faulz chien rechingne Tigre velimeux et immonde dont venez vous 
Fergalus
Je viens du monde De scavoir coment on si porte
Lucifer
Pourquoy voulie[s] vo nr͡e porte Si coyement descorrillier
Fergalus
Po  doubte de vous resveillier Car javisay en ma memoire Maistre q vo dormier encoire Pource quil estoit si matin [94r]
Lucifer
Vo avez menty chien mastin Je cognoys vr͡e iniquite Se vo ne dictes verite On vous donra ung tour de corde Et vous abregiez
Fergalus
Je lacorde Mais aumains refrenez vr͡e ire Lucifer se vous moyer dire Chose qui vous soit importune Car jay eu la plus grant fortune quonques trouva deable mauldit
Lucifer
Et comment 
Fergalus
Il vous sera dit Mais que vo ayez pacience Je vo di / q par ma science Je mestoye mys et boute En ung corps q jay tourmente Et le tenoye pour tout nr͡e Mais pierre / le mauldit apostre [94v] Quaumonde no fait ta͡t dencobre Ma faict seullem͡et de son umbre Saillir / pl viste quil nespart
Lucifer
Or sus / que le diable y ait part Cest bien pour no donner cofort
Fergalus
Encore vo diraige plus fort Les apostres par my la ville Ont ja bien converti cinq mille Juifz / a la foy de jhesus
Belial
Or sus de par le diable sus Vella dont / po  tout achever
Lucifer
Se de velin peusse crever Ou estouffer par mort subite La grant rage / quem moy habite Meust faict ores passer le pas Sus mes diables ne f[a]illez pas Festoyez cest ambassadeur Et le bater par tel roideur [95r] Qua tousjours mais luy en souviengne
Berid
Mais qua mes griffes je le tienne festoye sera au hault bout
Lucifer
Le faulx traitre a gaste tout Trayne[z] le acoup hors de la voye Icy le traynent en enfer en grant bruyt Diables que jamais ne le voye En noz tenebres la dedens En pleurs et en strideur de dens Et luy batter tant la ventraille que jamais hors denfer ne saille
Le pere du demo|nia|cle
En entrent au temple Ou quel seront ysmael ysacar Eliazar Et Eliud Nathan Eliachim Benjamin Sadoc Ruben Et Agrippart Griffon Maubue Malcus Nous auro͡s tantost gra͡t bataille Et grant assault a soustenir Mais pour rien / qui puisse venir Len ne me fera ja cesser de publier et confesser que jh͡ucrist le filz marie A ma griefve doleur garie Et convertie en grant liesse
Laveugle
[95v] Nous scavons b͡n / q par ly esse que no avons joye prospere Potant / graces adieu le pere Rendo͡s / puys quaute͡ple no somes
Ysmael
a laveugle et aux aultres gariz Venez cza venez meschans homes quavez vo / a mener tel feste Quel grace / vous a este faicte Dont si fort vo esjouyssez 
Laveugle
Helas seigneurs Juifz issez Hors de vostre incredulite Encore avez vous temps assez Pour plourer vr͡e iniquite Si en parfaicte humilite Prier jh͡ucrist / ce sera Vr͡e eur / car par sa grant bonte Come nous vous exhaulcera Long temps ya / que je navoye Veue clarite ne lumiere Ny aler par champ [ou] par voye que ma guyde neusse premiere: Mais en la vertu singuliere de jh͡s le vray roy des cieux [96r] La veue ay ores nette et clere sans sentir doule  en mes yeux Et mon varlet ethique estoit Sans avoir ung jour de sante Et puys vecy / qui lamentoit En deul en grant adversite Car son filz estoit tourmente De lanemy de lhumain gendre Or sont touz en prosperite sen venons adieu graces rendre
Ysacaar
Il fault premierement entendre vr͡e cas / il est bien obscur
Eliasar
a ceux qͥ ont este gariz Viencza bon home estu b͡n seur De ce que tu dis en publique  Fustu aveugle  et toy ethique  Et cestuy cy demoniacle 
Le demoniacle
Ouy certes / et par miracle Sommes sanez com vo voyez
Ysmael
[96v] Pour dieu / sieurs Juifs oyes Lerreur vicieux et infet
Ysacar
Qui dictes vo / qui vous a fait Ceste grace suppellative 
Le pere du demo|nia|cle
La grant vertu consolative De jh͡us le roy pardurable Et ce sainct home cheritable A este le mediateur Icy monstre sainct pierre
Ysmael
a sainct pierre Haa mauvais home detracteur De nr͡e regime et police Cessera ja la grant malice Incorporee en vr͡e pis Volez vous donc / de pis en pis En vr͡e erreur perseverer  Par celuy dieu quon doit a[o]rer Dont viennent noz traditions Voz mauvaises seductions seront cause de vr͡e mort Vr͡e magicque et vr͡e sort Est ung petit trop evident [97r] Car quant lenchante  est prudent Et en veult a[u]cun abuser Il en doit en secret user Mais vo la moustrer en publi͡q Faignant que par euvre mistique Faictes voz operations Ainsi diverses nations par vr͡e art mauvais sedusez De cela ne vous excusez Car il est tout cler et notoire Et avez en repositoire Diables privez et familliers qui sont voz propres co͡seillers En ce que vous avez afaire
S pierre
Ha peuple de mauvais affaire Coment astu le cueur si rude Et si rempli dingratitude Que tu ne cognois les biens fais qui de jour en jour te sont fais Et ne te veulx humilier  Ton sauveur ne peult oblier La vigne / quil avoit plantee que par luy ne soit habitee Mais po  culture qui luy baille [97v] Il nen peult tirer fruict qͥ vaille O vigne de noble value De dieu fustes jadis eslue Po  quoy fustez vo si amere A jh͡ucrist et a sa mere que faire le fis pendre en croix Et passer demort les destrois Contre droit raison et justice Alors danne la prophetisse Fust bien la parolle averie qui dist a la vierge marie Tresvertueuse et saincte dame Ung gleve percera ton ame Qua͡t ton enffant verras mourir Et ne le pourras secourir Considerez vr͡e mesfaict Et pensez que vous avez faict Davoir linnocent mis a mort Se vr͡e cueur ne sen remort La grant pesanteur des pechiez De quoy vo estes entachiez Vo effaceront de ce monde
Ysacar
Com grande tristesse parfonde Je sens en mon cueur enserrer [98r] Quant ceste gent desesperee Nous parlent de nr͡e adversaire Jhesus qui no fut ta͡t contraire Je nen puys pl que je nenrage Sergeans garder b͡n le passage que nul ne saille du pourpris Et faictes tant quilz soient pris Et mis en la prison commune
Agripart
″ Ilz ne verront soleil ne lune Avant quil soit gueres de temps
Griffon
Nous so͡mes de bons combatans Po  les bien festoyer adroit Les prennet et les lient
Agrippart
Je liray cesti [cy] si estroit Puys [q]une foys gy metz la patte que je suys content sil se grate que lon me bate dune tripe
Maubue
Nen faictes ja plus laide lipe vous venrres aussi a la dance [98v] Mais je vo estraindray la pance po  estre plus gentil gallant
Malcus
Vous serez tantost en allant Bien frottez / dessoubz et dessus On verra si vr͡e jhesus Vo gardera davoir des coups
Agripart
Paillars vous serez tous escous Si bien / aumoyns mes quon me croye quil ny ara guyere de croye Par dessus vr͡e pelisson
Maubue
Jay cy trouve une faczon Et ung moyen bien gracieux Atacher les fault deux a deux Come chiens courans / dige b͡n
Malcus
Le mieux du monde
Griffon
Il ne dit rien [99r] Quant a ly qui ne soit bien dit
Maubue
Griffon enrage de despit qui ne la trouve le premier
Agripart
Penser quil est bon coustumier quant il est hors de la fumee
Malcus
Il a bien grande renomee Du peuple destre notable home
Griffon
Quoy / on le vint querir de rome Po  estre lun des senateurs
Agripart
On faurroit bien en cent docteurs De trouver ung clerc aussi sage
Griffon
Il y pert bien a son visage quil cognoist de clergie assez Ou de follie [99v]
Maubue
Vous farcez Gallans vo avez vr͡e conte
Agripart
Pensez quon en tenoit gra͡t co͡pte Du copaignon ou temps passe Mais il est desormais casse Pl mol que ne so͡t mes mytaines
Maubue
Et je suys voz fievres cartaines Je ne suys qun jeune garson
Eliazar
Laissez oster ceste tenczon Et no despeschez le pays De ces paillars / qͥ tant hays Sont des princes de nr͡e loy
Eliud
Ilz sont de si mauvais aloy qui ne scaroient empirer Et ne cessent de conspirer Nuyt et jo  contre noz edis
Eliachim
[100r] Par les anges de paradis Chierement ilz lacheteront Car touz ceulx du conseil donro͡t Contre eux opinion de mort Car qui amal faire samort Cest bien raison quil soit pugny
Nathan
Il fauldra faire tout uny Sans espergnier grant ne petit
Agripart
dit a s|ainc|t pierre Penser que jay bon appetit Destrillier ung peu ce grison
Ysmael
Sus tost menez les en prison silz sont abille[s] de touz poins
Griffon
Jay ces deux liez par les poings Si bien / que le sang rouge en sault
Maubue
Sus / compaigno͡s faictes ung sault Ilz |les| menent en la prison Et vont quant et les tirans Eliachim Nathan Eliud / jusques a la prison Pour resjouyr la compaignie [100v]
Agripart
Vecy assez belle mesgnie silz ne fussent / si lez truans Passez avant paillars puans Malle mort vous puist afoller
Malcus
Et nota / que estienne Nicolas / procorus Et nycanor / diacres demeure͡t au te͡ple jusq͡s atant qͥlz voise͡t porter les nouvelles a Marie / de la prinse des apostres On vous gardera de voller Vo serez tantost mis en mue
Griffon
Ce paillart cy ne se remue Et voit quon no haste si fort
Laveugle
les regarde mener Seigneurs vo leur faictes tort Et grant injustice Seigneurs vo leur faictes tort Leur maistre avez mys a mort Hellas vous souffisse Pitie sur eulx me remort quil fault q tant dur effort Sur peuple juste ysse qui est tant propice po  nous donner resconfort: Mais vr͡e malice [101r] Ne se peult celer au fort Dont le comun par acort Dit / voyant ce vice Seigneurs vo leur faictes tort Et grant injustice
Le pere du demoniacle
Faulce envye vr͡e complice vous esmeut a faire cecy Et navez pitie ne mercy Voz cueurs so͡t pl durs q metal
Eliud
Noble gendre sacerdotal Noyez vo point la grant murmure De ce peuple / et la grant injure quilz vous dient en vr͡e face
Ysmael
Que voulez vo que lon en face: Ce sont simples gens pervertis que ces ribaulx ont convertis A leur loy celee et reposte Et pourtant qͥlz font a leur poste Contre no / sont ainsi irez
Le demoniacle gary
[101v] Bouttez hardim͡et et tirez Une foiz vous repentirez Du desplaisir que vo leur faictes
Nathan
Meschans gens vo en mentirez Ja naviendra ce que direz Aumoins si vous nestes hetes
Gobin
Gardes q dieu son branc ne meuve Ou que le peuple ne sesmeuve po  vous touz en pieces hacher
Agripart
en alant Mais garde bien quon ne te treuve: Car sur ton col feray lespreuve Dune espee de fin acier
Griffon
Se vers vous nous faictes courir Nul ne vous pourra secourir que no nen tuons deux ou troys
Benjamin
Pour no homicide encourir [102r] Est bien pou / vous fistes mourir Jhesus en labre de la croix
Nathan
Apaise toy / se tu me croix Ou il te coustera la vie
Ruben
On leur faict tort
Sadoc
Cest par envye
Eliachin
Cheminez davant cheminez
Benjamin
Pour avoir verite suyvie On leur faict tort
Ruben
Cest par envye
Eliud
A paine que je ne devie Doyr ces meschans forcenez [102v]
Ruben
On leur faict tort
Sadoc
Cest par envye
Nathan
Cheminez davant cheminez
Eliud
Mais coment sont ilz indignez Contre no / po  ces chiens mauldis
Eliachim
Pensez quilz croie͡t en leur dis Et en leur art / qui les abuse
Nathan
Ilz preschent tousjours dune ruse par la ville / et par la cite Que jh͡s est ressuscite Et fut au trosne glorieux
Eliud
Ce peuple cy est furieux quilz ont perverti et seduit [103r] Hastons no / car silz font ung bruit Nous vella gastez et perduz
Agripart
Son me croit ilz seront penduz Ung beau matin pour abreger
Eliachin
Or cza cza il les fault loger Icy arrivent a la prinson puys apres / on pensera deux
Griffon
Euvre no ce lieu tenebreux Briffault / je cuide que tu dors
Briffault
A beau dieu / quelz religieux Po  dire suffraiges de mors Vecy gens atous bons acors Silz ne sont changiez depuys hier Sur mon ame / a les bien prisier Ou les mesurer au compas Touz ensemble ne vallent pas Les vielles brayes dun pendu
Agripart
[103v] Mais escoutez du morfondu sil ne veult icy fleureter Euvre lhuys sans tant quaqueter Et nous loge ces pelerins
Briffault
Dont no viennent ces barbarins Que vo avez icy peschez si jen suys long temps empeschez Je seray mengie jusque aux os
Malcus
Il dit vray / cest bien au propos Pense tu que les garde tant
Maubue
Silz ne sont paiez tout contant Nostre faict ne sera pas net
Agripart
Demain a ce beau matinet Nous les mecterons essuer
Briffault
Je les garderay de suer Po  ceste nuyt comme je pense [104r] Et si leur quicte leur despence Silz ne mengue͡t la muraille
Griffon
Sus entrez dedens ribaudaille Et vous reschauffer a trembler
Briffault
Selon ce qui me peult sembler Jay eu ces deux entre mes mains Icy les mect en prinson Nay pas griffon
Griffon
Ne plus ne mains Ce sont ilz en propre personne
Briffault
Par ma foy on fist belle aulmonne son en peust despescher la court
Agripart
On les atachera si court Que point ne se porront coucher
Eliachin
Sur tant / que ta vie tiens cher [104v] Pour argent / quon te puist livrer Garde toy de les delivrer Ne po  ducz ne pour capitaines se tu nas enseignes certaines Du prince de la sinagogue
Briffault
Nen faictes ja pl long prologue silz scavent crocheter mon huys Conte͡t suys de faire ung pertuys A tout ung sac en la riviere
Maubue
Dy leur que facent bonne chiere Et que demain auront les champs
Malcus
A dieu
Briffault
Mes escuyers trenchans dieu vo doint dor aplains paniers Ou aumains autant de deniers qͥl pouroit de sel en mon oeil
Agripart
[105r] Griffon
Griffon
Que te fault il 
Agripart
Je vueil Aller raconter des premiers Aux princes et aux conseillers La prinse que no avons faicte
Griffon
Je croy quilz en auro͡t gra͡t feste qua͡t ilz scauro͡t qͥlz sont en mue
Agripart
Se leur grant fureur nest esmeue po  aucune brigue nouvelle Qua͡t je leur diray la nouvelle Quant a moy je ne doubte point que je naye robe ou pourpoint Garny de laine ou de coton
Griffon
Voire ou quatre coups de baston Dont tu aras chergie le bas [105v] Et les espaulles  Et sen vont agripart et griffon vers lostel danne
Agripart
Parle bas Ce nest pas le cri de la nuyt
Eliachim
Icy deliberent aller vers le temple Elia chin / nathan / eliud Allons no en sans faire bruit Vers ismael et ysacar Pour garder nr͡e temple / car Penser / quil en a bon mestier Car par oblique ou faulx sentier La loy moyse contredient Et nuyt et jour ilz sestudient A rompre noz cerimonies
Nathan
Avecq eulx se sont ja uny[e]s Maintes diverses nations qui par grosses comotions Come veu avez depuys hier Porroient noz portes brisier Et prendre violentement Larche / du nostre testament La verge moyse et daron Et le grant sanctus sanctorum [106r] Estre viole et polu
Eliud
Le cas seroit bien dissolu Neantmoyns sen fault garde pre͡dre Affin quon ne no pui[s]t reprendre De faulcete ou traison
Eliachim
Vous avez tresbonne raison Allons y tendis quil est heure Et vont vers le temple
S estienne
estant au temple Se je souspire„ plains et pleure Pitie est la cause patente quant nr͡e assemblee demeure Sans chief / qͥ no guide ou regente: Car ceste gent impaciente Ne chassent que nr͡e nuysance Devant le dieu / qͥ tout regente En soit remise la vengeance
Nicanor
Noz gens ne pouons par puissance tirer du lieu / ou ilz sont mys Pourtant freres et chiers amys [106v] Allons marie visiter Ensemble / pour luy raconter Les griefs / qui leur ont este faitz
Nicolas
Deschargie seray dun gra͡t fais quant la fleur de virginite Sara la grant crudelite Et linjustice quon leur fait
Porcorus
Allons / que le dieu tout parfait Nous vueille garder de dangier Icy sen vont en syon a marie
Agripart
Jay bon appetit de mengier Mes machoeres sont a delivre quel signe esse 
Griffon
Signe de vivre qui aroit du harnoys de goulle
Agripart
Ung pain aussi groz cune boulle Et ung jambon come je pance [107r] Ne feroient dedens ma pance Non pl cune febve et ung puys Non par ma foy griffon
Griffon
Et puys va donc faire danser tes dens
Agripart
″ Je men voys premier cy dedens Ilz entrent Po  scavoir que lon y devise Seigneurs le grant dieu de moyse Icy les salue Vo doint honneur et poteste
Annas
Icy doibve͡t estre ensemble Anne / Cayphe / Alexandre Zorobabel Gamaliel / jo seph darimathie Dont venez vous
Agripart
De la cite Touz deux par ma foy b͡n lassez
Anne
Ya rien de nouvel 
Agripart
Assez [107v] Ces faulx et mauldis xpiens Sont de rechief en voz liens Vo nen arez jamais le bout
Caiphe
Que dis tu 
Agripart
Ilz gasteront tout qui les lerroit aller avant
Anne
Et que font ilz 
Agripart
″ Pis que davant Car ilz faigne͡t faire miracles Sur sours et sur demoniacles Et par leurs predications Sens de diverses nations Tire͡t a eux de jour en jour Et les ayment de telle amour que qua͡t on les veust corrigier Ce peuple qui croit de ligier sesmeut dont no avo͡s grant peur Car qua͡t / il entre en sa fureur [108r] Il nya rime ne raison
Caiphe
Ou sont ilz 
Agripart
En vostre prison Ne le vous avoys je pas dit 
Anne
Oyes vous du peuple mauldit Sedicieux et forcene Coment tousjours est obstine En sa grant malice couverte La faulcete sera ouverte Dont tant de gens ilz ont deceus Puis qͥlz sont en noz liens cheus Leur cas a neant [―-] ne cherra: Mais creez / qͥl leur mescherra Affin quon vois[e] apercevant Que leur doctrine est decevant fausse interdicte et reprouvee
Caiphe
Leur malice est toute prouvee Leurs faiz / leurs dis / leurs meurs / la vie [108v] Quilz ont menee et ensuyvie Il ny fault ja tesmoigns ne preuve Or puis do͡cques q lon les treuve De crisme mortel agravez Pensez quel loz vous y ̸avez De les laissez en ce point vivre
Alixandre
Brief il covient quon sen delivre le plus tost quil sera possible Car ce nest pas chose loisible De voir adez regner ung vice [Ibi adez /i/ ainsi] son ne lextirpe par justice Raison ne le souffreroit pas
Zorobabel
Pour vo conseiller sur ce pas Advis mest que sans faire bruit / On les devroit de belle nuyt prendre ⁊ jecter dedenz ung puys Sans en avoir pitie / et puys Murmurast apres qͥ vouldroit
Caiphe
Jamais parler on nen orroit Aumains cest mon opinion [109r]
Anne
Il ny ara paix ne unyon Entre no / tant qͥlz seront vifz
Gamaliel
Helas pour dieu sieurs Juifz Gardez vous destre deffaillans Ne soiez si tresboullans Que raison en vous nait vigue|ur| A moderer vr͡e rigueur Et de leur cas vous informez Sa͡s que du tout vo conformez A une seulle et simple voix
Anne
Se ce fust la premiere fois quilz no eussent porte nuysance Come lon faict par ignorance Je seroye dopinion quilz eussent leur remission Po  eulx en aller francs ⁊ quictes Mais ce sont mauvais ypocrites Tant obstinez en mauvaistie que qua͡t vo en arez pitie Anuyt / landemain je me vant Feront pis / qui nont fait davant [109v] Sans avoir honte ne vergongne
Joseph darimathie
Messi[gn]eurs en ceste besongne Fault avoir pour conclusion Meure deliberation Sans faveur damy ny dafin Pansons sur tout rien a la fin Et quel mal sen peult encourir Se ces gens cy / faisons mourir qͥl ny ait cause en droit escripte Oncques peuple israelite Puis abraham nr͡e grant pere Neut si grant honte et impropere Come il aroit a ceste foys
Gamaliel
Princes tresprude͡s / se ma voix En eloquence povre et casse Avoit vigueur et efficasse En vr͡e conseil venerable Come raison la veritable Men juge / en mon entendem͡et Jen diroye presentement sans flechir mon opinion
Caiphe
[110r] Dictes en vostres intention Vous en avez lauctorite Et avons tous / grant volunte Doir ce que proposerez
Gamaliel
Messieurs vous disposerez A vr͡e guise de ce fait Mais considerer le mesfaict Et terrib[i]lite en somme q de faire mourir ung home Se justice ne si accorde Encore par misericorde Vault mieux souve͡t |de| les reduire A bien faire q les destruire Oultre plus / po tout discuter De les faire persecuter De nuyt / ce seroit gra͡t oultrage Et viendroit de cruel courage Car on dit par auctorite qͥ fait mal il het la clerte [Seigneurs] [seigneurs] notez ce point Et pourtant ne procedez point par voloir si tres inhumain Mais actendez jusqua demain Et vo enquerez de leur vie [110v] Apres silz ont mort desservie Faictes que raison sacomplisse Mais po  dieu de dame iustice Nofusquez jamais la lumiere
Anne
A vr͡e requeste et priere Neantmoins que soit de gra͡t poys Contens somes po  ceste foys quilz aient ceste nuyt respit Neantmoi͡s que jay grant despit Po  leur mauv[ai]st[ie] corriger que je ne les puys abreger Et expedier de ceste heure
Caiphe
Il coviendra quon y labeure Demain au beau soleil levant Et que cecy soit mys devant Toutes les causes de la court
Agripart
Pour fair le proces plus court Leur crisme vault ja que prouve Car les pbr͡es les ont tr[o]uve Au mesfait / dont on les accuse [111r] Aussi nulz deux ne sen excuse Leur cas confessent franchem͡et
Anne
Par le grant dieu du firmam͡et Cessant toutes difficultez Demain seront persecutez Sans que personne les en garde Et pensez que b͡n fort me tarde que la nuyt nayt parfait s͡o cours Icy arivent en sion a marieEstienne NicanorNicolas porcorus
S estienne
a marie Nous venons vers vo au secours Syon querans saincte vierge honnoree En vr͡e face bien heuree Confort et consolation
Nicanor
La dure desolation qui noz cueurs doloreux estraint No admoneste et no contraint De no venir vers vo coplaindre
Nicolas
Nos cueurs ne se peu[le͡t] pl faindre De celler le deul / qͥ nous presse [111v] Que vo nr͡e chere maistresse Ne sacher / dont il nous procede
Marie
Tristesse vr͡e joye excede On le voit a vr͡e couleur Si vous prie q la douleur qͥ est en vr͡e cueur enclose Me soit descouverte et desclose Et vous me ferez gra͡t plaisir
S estienne
Tandis q nous avons loisir Conte vo sera si je puys Je vo dy / que ce faulx Juifs Rempliz denvye injurieuse Par leur grant rigueur furieuse Les disciples et vrays amys De jh͡us vr͡e enfant / ont mys En prison terrible et obscure Et croy / si ne les prent en cure que demain les feront mourir Si ne scavons ou recou[r]rir Fors a vo / pour conseil avoir
Porcorus
[112r] Il nest ne tresor ny avoir qͥ les peust tirer hors des mains Des mauvais tirans inhumains Se vr͡e enfant ne les conserve
Magdalaine
Or je pri dieu / qui les preseͬve De vilaine accusation
Marie
O tresperverse nation Volez vous la destruction Des justes homes et parfais qui vous donnent instruction Et sanent par dilection Vos malades et contrefais  Se vous namendez voz mesfais La grant pesanteur et le fais De vr͡e faulce ambicion Vous rendera ors et infectz A honte et a confusion Et de vr͡e possession Chassez / denuez et desfais Helas cesseront ilz jamais Deu[l]x volloir tousjours opposer A raison / je vous y comez [112v] Mon enfant pour en disposer Lesser ne peuent repouser Ceulx qͥ quiere͡t doulceur ⁊ paix Hellas cesseront ilz jamais
M Magdalaine
Hellas et ilz nont riens mespris Lessez vr͡e rigueur austere De quoy voz cueurs sont pl espris que leonnesse ne pantere Trop leur faictes grant vitupere De les avoir en ce point pris Hellas / ⁊ ilz nont riens mespris
Marie
Juifz / que leur demandez vous Vous est donc leur vie envieuse A moderez vr͡e courroux Et vr͡e ire ignominieuse Car leur euvre misterieuse Est pour le salut de vo tous Juifs que leur demandez vous Vous les detenez en prison A tort / sans cause et sans raison Et si navez aultre achaison fors vr͡e envye [113r] Qui meurt / quelle les voit en vie Car incessamme͡t vous covye que prinse leur soit et ravye Mais cest malice qͥ veust soubz umbre de justice Que comectez ce malefice Ha Juifs Juifs vous souffice Pour ceste fois Qua͡t mon filz des pl beaux lechois Tout desnue fors de la voix Au pesant arbre de la croix Avez pendu Et si durement estendu Que son corps / come ung arc tendu Tendoit / et ne fut descendu Pour quelque effort po  plainte ne pour desconfort Tant q celle mort / qͥ tout mort Le ma rendu transsi et mort Et puis alors Lon tira les cloux longs ⁊ fors Et receuz son precieux corps En faisant mes piteux recors Et mes clamours Disant las je languis damours qua͡t jay perdu mon seul secours [113v] La mort vienne a moy le gra͡t cours Et me delivre Monde efface moy de ton livre Morir / o m͡o filz / ce mest vivre Car mon ame le veust ensuyvre Par ce dur pas Mais mon enfa͡t tu ne voulz pas Si tost abreger mon trespas Mais par mesure ⁊ par compas y vault pourvoir Mon cher filz / or ne puis avoir Ta p͡nce qui est a voir pl belle / que nul autre avoir Tant soit cheri Ne joseph qui ma seigneury Ainsi dont jay le cueur mary Vefve de filz et de mary Suys demouree Dont jay mainte lerme plouree qua͡t je may veue separee De ceulx dont si bien fus paree Et assouvye Quant a loeil de mortelle vie: Mais m͡o ame est es cieux ravye Avecq vo / par amour plenie En gloire clere [114r] Mais nonobstant tout ce mistere Ne devez vr͡e povre mere Lesser en ce val de misere Abandonnee Ass|i|egee et avironnee De gent perverse et forcenee Or nay / mais creature nee Fors mes amys Les disciples que lon a mys En prison / come avez permys sans avoir nul pechie comys Mais pour b͡n faire Les tirans de mauvais affaire Les veulle͡t destruire et desfaire se vo qui tout pouez parfaire Ne les sauvez Hellas mon enfant vo scavez que cest tout quant que vo avez Po  prescher la foy / si devez Les secourir Dont po  lescripture averir Faictes resonner et courir Le son de leur voix et flourir Comme feconde Par touz les climas de ce monde Tant q la doulceur en redonde [114v] Es fins de la fabricque ronde Sur cueurs humains Se ces juifz tant inhumains De le  pur sang taigne͡t leur mai͡s Mon filz jh͡us seulle remains Tu le scez bien Hellas or narage mais rien quant est au regne terrien Dont me ven[s]ist joye ne bien Ne seurete Si requiers par humilite que vr͡e hauste mageste Leur veulle par sa grant bonte A touz livrez Pa[-]cience en adversite Et de ceste captivite En joir / et en prosperite Touz delivrer
Jhesus
Pour faire joye recouvrer Paradis A ma chiere mere marie qͥ est en pencee marrie Pour m͡o peuple de ellection qui est en desolation par faulce envye detestable [115r] Je vos pri pere pardurable Invariable qui [――-]r[e]gne[z] eternellement que vr͡e secours cheritable ferme et estable Leur envoyer chainement
Dieu le pere
Mon filz / qui pardurablement Vivez o moy sans terminer En joye / qui ne peult finer Mais vraye amour et unite Et une seulle volente Avons / qui point ne se perit Avecques le sainct esp[e]rit Pourtant m͡o filz vo scavez b͡n que vr͡e voloir est le myen Ordonnez ce qui[l] vo plaira Terre et mer vo obeyra Et ce que par dedens simplique Les cieux et nature angelique Tout est submis a vr͡e voix
Jhesus
Monster veul donc a ceste fois A mes disciples bien heurez [115v] Qui sont craintis et espourez En la basse prison liez que pas ne les ay obliez Car je les feray visiter Et hors de la prison jecter Sans ja rompre porte ne mur Ysteront de ce lieu obscur Car ainsi volons qui soit fait Michel
Michel
Tout puissant et parfait Commander vr͡e bon voloir
Jhesus
Jay ouy complaindre ⁊ doloir Marie ma treschiere mere Po  la paine et douleur amere Que font les juifz dissolus A ceulx q jay sur touz eslus: Si veil que vous les visitez Et doulcement reconfortez En lumiere resplendissant: Et faictes qͥlz soient yssant sans fracture ne violence Car rien ne fera resistance [116r] Puys que ma volente lordonne
Michel
Prince qui residez au tro͡ne Triumphant et victorieux Sans fin eureux et glorieux Je men voys sans dilation Po  mectre a execution vr͡e mandement supernel
Jhesus
Vous irez aussi gabriel Devers vr͡e chiere maistresse Affin que sa dure destresse Luy soit en joye transportee Autresfoiz lavez confortee En plus grant desolation Comme au jour de ma passion Si veul q si tost quil aront Franchise / et delivrez seront que vo facez vr͡e devoir De luy faire le cas savoir Ainsi quil sera advenu
Gabriel
Je veul faire le contenu [116v] Souverain roy du firmament De vr͡e divin mandement Car tout mon voloir et desir Est de faire le bon plaisir De la mageste souveraine Icy ce fera ung sillete co͡e  divise
Michel
En la prinson et fault quil y ait grant lumiere co͡e sera divise Icy ce doibt faire gra͡t pause jusq͡s a ce que ilz soient venuz a la prison Et michel venu dit aux apostres Et gabriel luy tient copaignye jusq͡s ace qͥlz soient delivrez Entendez nouvelle certaine Vous qui estes de dieu amys Jh͡ucrist de larche haultaine A qui / tout humain gendre est submis Ma maintenant a vo transmis Par sa bonte suppellative Affin que voz cueurs soient mis En liesse consolative Allez vous donc esjouyssant Et ne soiez plus en soussi Car luy / qui est dieu tout puissant veult / que mys soyes hors dicy Affin que ce peuple endurcy Du vellin denvye enyvrez Soit confuz / et de deul nercy quant ilz vo verront delivrez Encore pour plus exterrir Ceste incredulle nacion Sans serreure ne porte ouvrir [117r] Ne faire quelque fraction Par divine operation Sort[irez] hors les huys [――] fermez Affin que par affection Adieu soiez plus confermez
S pierre
Mes freres chiers et bien amez pour dieu vueillez vo resveillez Trop ne me puys esmerveillez Dont vient ceste lumiere cy Qui a ainsi circonfulxy Touz les murs de nr͡e prison
S Jehan
Je ny scay assigner raison Car vecy ung cas nompareil Il nest je croy ray de soleil qui peust ceste tour penetrer Coment doncques y peult entrer Ceste lueur / cest chose estrange
S jacques le grant
Je cuide moy / q cest ung ange Qui est descendu en ce lieu
S andri
[117v] Soit tout / ce quil plaira adieu Mais une voix que jay ouy Ma tresgrandement resjouy Et console mon esperit Car elle a dit que jh͡ucrit Nr͡e seul protecteur et maistre No veult a ceste heure icy mectre Hors des mains des mauvais juifs
S thomas
Qua͡t a moy coprendre ne puys Ce hault mistere icy en somme Se cest verite ou fantosme Ou quelque estrange vision
S philippe
Ce nest point cy illusion Il nest ja besoing quon devine Mais croy que la vertu divine No veult oster de ce dangier
S Symon
Mon dieu qui tout venrez jugier Faictes no si vous plaist savoir qui cest / qui no est venu voir Et se croire devons ses dis [118r]
Michel
Cest une ange de paradis Du dieu eternel messaiger qui vient cy pour vo descharger De la crainte que vous avez pourtant il fault q me suyvez Tout maintena͡t il est saison Car de ceste ob[s]cure prison Icy les mene s|t| michel hors de prison sans ouvrir les portes Et incontine͡t gabriel sen va a marie en syon Et noͣ que la tour ou seront les apostres ce poura lever en hault ou comme sera divise Vo ousteray soudainement
S berthelemy
Souverain dieu du firmam͡et Qui pnez toute chose en cure Or sommes de la chartre obscure Delivre[z] come en ung mom͡et
S Jude
Dire ne scaroye comment No est venu cest aventure Glorieux dieu du firmament qui prenez toute chose en cure
S mathieu
Venuz somes hors franchem͡et sans rompre porte ne closture Ce que ne peult faire nature [118v] dont je mesbahis grandement
S jacques le mineur
Souverain dieu du firmament qui prenez toute chose en cure Or somes de la chartre obscure Delivrez come en ung moment
Michel
Cecy est fait divinement Et par euvre haulte et mistique Ce nest pas chose sofistique Dieu propre y a voulu ouv er Po  vous faire a tous recouvrer Joye / que vous aviez perdue Doncques tous / par amour ardue En luy vo vous esjouyrez Et demain vo tous en irez Au temple / qͥ est man[si]on De priere et ora[ti]on Pour preschier la foy xpienne Sans craindre fureur terrienne qui ja soit que mecte soubz lame le corps / elle noccist pas lame Icy sen va en paradis et ne se aparestra jusques q gabriel soit retourne aussi en paradis Selle est devote et vertueuse Mais monte come bien eureuse [119r] En la gloire perpetuelle
S mathias
O substance spirituelle Messaiger du roy triumphant qui de mal ses servans deffent De toutes noz affections Humblement vo remercions De vr͡e joyeux reconfort
S pierre
Rendons adieu tout dun accort Graces loenges et cantiques qua͡t euvres fait si autenticques Pour nr͡e confirmation
S andre
Jh͡ucrist / qui nr͡e action Congnoys et nr͡e intencion A toy soit loz et reverence
S pierre
Honneur glorification Vertu et exaltation Soit a ta grant magnificence
S Symon
[119v] Tu es nr͡e salvation par le pris de ta passion Nr͡e escu / et nr͡e deffence
S jacques alphei
Tu es nr͡e protection Car de ceste habitation No as mis hors / sans resistance
S jehan
Salvateur dhumain lignage Louenges de humble courage Tous vous devons rendre Salvateur dhumain lignage qui du souverain estage Pour nr͡e grant avantage Voulsistes descendre Ou mondain pelerinaige Et en vierge noble et sage Chair humaine prendre Et la mort actendre Po  nous ouvrir le passage Ou nous devons tendre Cest nr͡e bel heritaige Dont pour le comprendre Obeissance et homage [120r] Vous devons touz rendre
S Jacques zebedei
Toute la nuyt no fault entendre A rendre a jh͡ucrist loange Le quel no a / par son sainct ange Faict saillir hors de ceste tour: Puis irons au beau poi͡st du jour Au temple pour prescher la foy Comme jhesus le haultain roy Le no a mande et enjoint
S mathieu
Ad ce ne contredirons point Tenir volons vr͡e propos Ceste nuyt cy prenrons repos Actandant la grace divine Et lors que laube seslumine Irons faire nr͡e devoir
Gabriel
a la vierge marie Nouvelles vous fais assavoir Vierge vertueuse realle Ruby carboucle espicialle Dont la splandeur puraine ⁊ mo͡de E[n]lumine tout ce beau monde [120v] Vr͡e trescher enfant jhesus qui regne triumphant lassus A exauce vostre priere Car michel fulxi de lumiere A transmis de sa legion En ceste basse region Et a de la prison tirez Voz amys dont seront irez Les juifz / quant ilz lesaront Mais autre chose nen aront Pourta͡t ma da͡e ⁊ ma maistresse Prenez joye en vous et liesse Car la cause y est suffisant
Marie
Messager de dieu tout puissant Gabriel vraye fortitude Tousjours avez mys vr͡e estude A moy consoler et deffendre Jen doy bien adieu graces rendre Duquel la bonte ne chancelle qua͡t moy qͥ suys sa povre ancelle Veult tousjours avoir en memoire Honne  vertu loenge et gloire Soit a luy sans fin en tous lieux
Gabriel
[121r] Lassus ou trosne glorieux Retourneray vierge sacree Par devers lessence incree Car ainsi fault il qui[l] ce face
Marie
Vr͡e bon plaisir se parface Car a vous veul du tout coplaire Ce qui vo plaist me doit b͡n plaire Aultre chose je ne desire Car jamais ne veul contredire Aux bons plaisirs de m͡o cher filz Icy retourne ga briel en paradis
Leviathan
Tous les diables sont desconfis Hors denfer Sans jamais avoir recouvrance q mauldicte soit ma substance Infecte de corrupcion qua͡t oncq͡s par presumption Sailly de la speloncque umbrage Po venir fair ͤ ce voyage Ou rien nay faict de mon pourfit Je suys tant en rage confit En desespoir en desplaisance q je crevasse par la pance Se ma vie fust corruptible [121v]
Cerberus
hors denfer Que te fault il diable terrible Tu mas pres estonne la teste quastu a menez tel tempeste Entendre ne scay ton latin
Leviathan
A Cerberus faulx chien matin Rien ny entens pour abregier Se tu scavoys le dangier Ou quel nous no somes boute[z] Po  estre venu[z] et monte[z] En la region des vivans Tes jours seroient estrivans A toy par doloreux remort Souhaidant millefois la mort pour abregier ta grant misere
Cerberus
Et pourquoy tresorde vipere Vieux serpent anti͡q et chenu quel chose ya il advenu Par quoy tu demaine tel deul
Leviathan
Tel deul faulx diable / sa mon veul [122r] Faisoye mes souspirs parfons Le bruyt en yroit jusquau fons De lobscure habitation Car en nr͡e legation Nous sommes faulcem͡et conduit quant laisse avons ceste nuyt Eschapper ceste gent perverse qui est partie tant adverse De Lucifer et ses suppoz
Cerberus
Coment / et les huys sont tous cloz Et ensemble si bien frapez Coment sont ilz donc eschapez quilz nayent faict quel͡q ouverture
Leviathan
Cest euvre |est| par dessus nature Tu en peulz bien estre informe A mauvais diable difforme Par toy avons fait ceste perte q ta substance soit deserte Par martires et par tourmens
Cerberus
Taistoy diable felon tu mens [122v] Tu scez bien q je nen puys mais
Leviathan
Ha faulx dragon pourry si fais Car entendis que jentendoye Aux Juifz / ou je contendoye A traicter leur destruction Par ma grant cavillation Et quon les jugeast par sentence Criminelle / ―- par negligence Tu les as lesse eschapper
Cerberus
On me puist rompre ⁊ decoupper Et puis en souffre vif boullir Sung tout seul / en ay veu saillir Ne par porte ne par fenestre
Leviathan
Je croy que celui est bon maistre qͥ est leur conducteur ⁊ guyde
Cerberus
Gy eusse tresbien mys remyde Se la porte eusse veu ouvrir
Leviathan
[123r] Malle mort puisses tu mourir Nous sommes gaste[z] et perduz
Cerberus
Comment
Leviathan
Nous serons confonduz A lentree de nr͡e porte
Cerberus
Une chose me reconforte Car je feray tant maintenant A Cil / qui est mon lieutenant quil mouvrera nr͡e barriere
Leviathan
Et moy
Cerberus
Tu demourras derriere Mais quant je seray en ma fosse une ambassade belle et grosse Tenvoyeray hastivement po toy amener vistement quant je verray quil sera temps [123v]
Leviathan
Quant a moy jen suys b͡n contentz Japreuve assez bien ta doctrine
Cerberus
Allons que la tourbe maline No puist ravir et entrai͡ner Et vont vers enfer
Gabriel
Vray dieu qui rengnes sa͡s finer paradis De grace infinie remply No avons du tout acomply Vr͡e divin comandement
Michel
Voz disciples qui durement Estoint en prison fermee Pource quilz avoient semee Vr͡e doctrine proufitable Hors de la chartre espo|u|entable Sont mis selon vr͡e plaisir Et peuent tel chemin choisir quilz vouldro͡t eslire ou avoir
Jhesus
Vous avez faict vr͡e devoir [124r] Si bien quon ny saroit q mordre Pourtant allez ent en vr͡e ordre que je veul que chm saplique A chanter ung chant angelique Resonnant et melodieux Pour touz les habitans des cieux Resjouir de leur delivrance Icy doibvent chanter en paradis Et ce fait dit cerberus
Cerberus
Il sera temps que je mavance Hors denfer Daller faire nr͡e entreprise Sentrer puis dedens la pouprise Leviathan ton faict est bon
Leviathan
Oncques diable en feu de cherbon Ne fut grislye par tel parti Batu / pourboully / ne rousty Comme tu seras / si tu faulx
Cerberus
A ne te chault / je suys tant faulx Quon ne me scaroit decevoir Sentree ne te fais avoir Je suys content destre pendu
Burgib
qui garde la porte [124v] Qui est ce dyable morfondu Enfer qui sen vient icy pas a pas
Cerberus
Cest cerberus
Burgibus
Qui 
Cerberus
Parle bas que tu nesveilles nr͡e maistre Je te pri que me vienne mectre Dedens nr͡e umbrage closture
Burgibus
Dont viens tu 
Cerberus
De mon adventure Mais rien quil vaille nay forge Je forcene / et suys enrage / Je suys ars / je suys confondu Je suys trahy / je suys vendu Je suys naye / je suys vaincus Je suys pasme / je suys percus [125r] A malle passion livre Je suys de cent glesves navre Je suys estonne teste et corps Je suys mort de cent mille mors Je suys pourry et demoullu Se toy qui es mon goguelu Ne meuvres par ta courtoisie
Burgibus
Pour toy oster de frenaisie Cerberus mon amy prive nr͡e huys te sera desrive: Mais scez tu quoy / q tu lentendes Cest affin que tu le me rendes Si je suys en pareil dangier
Cerberus
Je puisse donc vif enragier Se jamais te deffens la porte Et satouz propoz ne te porte Contre tous les diables denfer
Burgibus
Si jestoye aussi dur que fer Si me feroit il ramolir Mais po  mieux ton euvre abolir [125v] Va tout bellement quon ne toye
Cerberus
Giray plus doulcem͡et qune oye Ne fait / quant elle est defferree
Burgibus
Vella la porte desserree luy ouvre la porte Entre dedens quant tu voulras
Cerberus
Encore ung plaisir me feras Sil te plaist mon gentil mignon
Burgibus
Quel 
Cerberus
Va voir si mon compaignon Vient point et le me fay haster
Burgibus
Je suis bien content di trotter Pour mieux la chose estre couverte Mais tien tousjours la porte ouverte Que no entrons sans appeller [126r]
Cerberus
Il ne vous en fault plus parler say je pas / que tel chose vault 
Burgibus
il sort dehors Gy voys
Cerberus
en ferment la porte Va / tu criras bien hault Avant que je te vienge ouvrir Cza pour ma malice couvrir Jay icy a parmoy songie De dire / que je nay bougie Passe long temps de nr͡e soutte Et puys Lucifer ny voit goutte Je luy diray que ses gallans Qui sont maintenant sur les cha͡ps Sont ceulx qui[l] transmist aux juifz Et par ce moyen si je puis Jescheveray une batture
Leviathan
Je sens tant terrible poincture De peur que jen suys tout nercy
Burgibus
[126v] Leviathan ou es tu 
Leviathan
Cy Ou de crainte croisse les dens Ou est Cerberus
Burgibus
La dedens Nr͡e enfer ou il se degoise
Leviathan
Est il po[s]sible que [g]y voise que Lucifer nen sache rien
Burcibus
Oy certes
Leviathan
Comment 
Burgibus
Tresbien Cerberus garde le passage Haste toy se tu fais que saige Je croy que Lucifer repose Icy arive͡t a la porte [127r]
Leviathan
Quel deable nr͡e porte est close Cerberus est il endormy
Burgibus
Hau
Cerberus
Quella
Burgibus
Cest moy mon amy: Nous fais tu visaige de boys
Cerberus
Quant a moy je ne vo congnoys Affin quil ny ait pont dabus
Burgibus
Comment et je suys Burgibus Vr͡e mign͡o espicial
Cerberus
Ha diable que tu scez de mal Jentens bien ta subtilite
Leviathan
[127v] Cerberus il dit verite Soyes en seur mon valeton
Cerberus
Je ne vo congnoys vo dit on Car po quoy je ne vous vis oncques
Leviathan
Tu ne nous congnois
Cerberus
Rien quelconques Ja ne[n] fault pl ava͡t enquerre
Burgibus
Ne mastu point envoye querre Ton compaignon Leviathan
Cerberus
Nenny pas / pluto ne titan qui sont de pl estrange sorte
Leviathan
Et beaussire euvre no la porte Je te prometz qui te vaulra Si je puis [128r]
Cerberus
Actendez me ̸la Et chauffez ung petit la cire
Leviathan
Mon mignon ouvr ͤ lhuys beausire Tu no fais cy rompre les testes Mon filz
Cerberus
Je ne scay qui vous estes Ne me flatez que bien a point
Leviathan
Coment ne te souvient il point quon no a transmis toy et moy Devers les princes de la loy Pour affiner ces ypocrites
Cerberus
Ha vo ne scavez que vous dictes faulx laron vous avez menty Lucifer est bien averty De voz faulz tours et fertillans Il ya plus de troys mil ans q hors de nr͡e enfer nyssi [128 v]
Lucifer
Qui esse que joy la ainsi Murmurer a nr͡e portique Faulce tourbe diabolique Saiches / qui sont ces estradeurs
Cerberus
Ce sont voz deux ambassadeurs que vous transmistes aux Juifs Qui veullent quon le euvre lhuys Sans que rien sachez de leur faict
Burgibus
A Cerberus le mas tu faict Cest encore ung tour de guingoys Ce nest pas la premiere fois faulx laron que tu mas trompe
Lucifer
Faictes tant quilz soient hape Et liez devant et derriere Car je voy bien a leur maniere quilz nont besongne rien qͥ vaille
Astaroth
Sus venez avant ribaudaille [129r] Arrivez estez mal a point
Burgibus
Quant est amoy je nen suis point Affin quon entende mon cas
Sathan
Querez doncques des advocas qͥ vous viennent cy excuser
Lucifer
Ne no faictes point tant muser Afin que sur vo len ne forge Contez de vr͡e puant gorge Coment nr͡e faict cest porte
Leviathan
Oncques si tresdeconforte Si dolent ne si tresconfus Puys ma creation ne fus q je suis pour ceste heure cy Je me suys de mon coup occy Et mis en grant foursenerie En grant rage et en reverie En deul et en senglant mal an quant oncques en jherusalem [129v] Entrasmes Cerberus et moy
Cerberus
Mais Burgibus
Burgibus
Vella dequoy  On my mect e si nen puis metz
Lucifer
Or paix de par le diable paix Lessez luy son conte achever Ou je vous feray estuver Le pl chault q vo fustes oncques
Berid
Leviathan acheve doncques Dont te vient turbation telle
Leviathan
Je vous dy / que |par| ma cautelle Devers ceste gent judaique Fis tant / que par fureur inique Par rage / et par grant insanie Ont prins de jh͡us la maisnie Car sur eulx moult a redire a [130r] Comme Cerberus vous dira qui scet la chose estre certaine
Cerberus
Et je fais ta fievre quartaine Jai tousjours garde la maison
Lucifer
Et puys
Leviathan
Mis furent en prison Tristes doloreux et confus Mais de nuyt leur maistre jh͡us Tandis q lon traictoit leur mort Les a mys dehors / Et plus fort Je nay veu dessoubz ne dessus Pertuys / par ou soyent yssus qui est bien une estrange chose La porte a este tousjours close Et guet assis tout alentour Afin / quon ne venist la ̸tour Rompre / de nuyt furtivement Neantmoyns yssus so͡t franchem͡et sans quelque dissolution Et croy a mon ente͡cion [130v] Veu et considere ce signe Que la haulte vertu divine Les a de la prison oste[z]
Lucifer
On vous puist bruller les coustez Traitre laron perverty Car faussement avez menty Vo navez point fait dilligence De garder par grant resistence La muraille et la fermeture: q de griefve et mortel pointure Puissez vo tous estre ferus
Leviathan
Demandez donc a Cerberus Si jay menty / il le scet bien
Cerberus
Qua͡t est a moy je nen scay rien Va ailleurs querir tes tesmoings
Lucifer
Sus diables faictes moy les groings De ces deux diables desloyaux Aussi noirs / q sont mes houseaux [131r] Par force de coups de bastons
Astaroth
Il fault que no nous esbatons A les ung petit estoffer
Burgibus
A pardonnez moy Lucifer: quant a moy je nay rien meffait
Sathan
Il vous fault ung peu eschauffer
Leviathan
A pardonnez moy Lucifer
Burgibus
Confondu soys je au fons denfer Sinnocent ne suys de ce fait
Leviathan
A pardonnez moy Lucifer quant a moy je nay rien mesfait
Lucifer
Astaroth viel diable deffait [131v] Lesse les / ne les tue point Encor viendront ilz bien a point A faire bouillir noz grans cuves Et a reschauffer noz estuves Pour festoyer nos grans amys Leviathan
Leviathan
Ha je suys mis Du tout amon desrenier mes
Lucifer
Burgibus
Burgibus
Je nyray jamais [De]hors denfer par quelque sort
Lucifer
Quastu mon garson
Burgibus
Je suys mort Et a vil tourment asservy Et si ne lay point desservi Car Cerberus le chien infect [132r] Le quel sentoit avoir mesfait A tant faict / par ses piteux chans quil ma envoye sur les champs faire Leviathan haster Mais luy / que dieu puist tourm͡eter Ma faict au retourner le sourt Garder vo de luy / brief et court Car cest le pl faulx qͥ fut oncques
Lucifer
Pourquoy ne me co͡toys tu doncques Cecy / au premier de ta clause
Burgibus
Nul ne voloit ouyr ma cause Ne que mon fait fuste debatu
Leviathan
Helas jay este tant batu Que jamais je ne feray bien
Lucifer
Diables penser sur toute rien A garir mes petis serpens Par ma pacte je me repens quon les a en ce point vanez [132v] Or sa tous mes diables venez Prenez a coup ces deux mausfaiz Et faictes quilz soient chauffez Au feu horrible et vehement Et puys les couchiez chauldement Sur rochiers de fer decoupes Et puys les me envelopes En lien de linceux en lamynes Darain ardant plain de vermynes Et puanteur diffamatoire Puys leur faictes ung dormitoire qui voist leur testes umbroyant Dun grant heaulme flamboyant De tresponderable et grief pois Plain de puant souffre ⁊ de pois Et les me lessez la suer Demain au plus matin lever Ilz seront gariz nectement Et lor[s] adviserons comment Venger no porrons des gra͡s maulx que ces apostres desloyaulx No font tous les jours endurer
Sathan
Lucifer pour nous asseurer A lentree et a nostre yssue [133r] De vr͡e orde patte houssue Benissez no cy sur le doz
Lucifer
Bessez vous mes petiz diablotz Et mes serpens abhominables Entrez q trestous les gra͡s diables qui sont en lair et en la mer Et quoncq͡s dieu fist en fermer Es concavitez de la terre En fouldre et horrible tonnerre Vo puissent tresbucher eux meismes Cent foys pl bas que noz abismes Finis